Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Matériaux pour une documentation » Activités mentales. Automatismes au (...)
  APMEP   Activités mentales. Automatismes au collège.

Article du bulletin 491

Adhérer ou faire un don

Nicole Toussaint

- 15 décembre 2010 -

Par une équipe de l’IREM de Clermont-Ferrand autour de Marielle Séguy : Monique Amagat, Claudine Bertrand-George, Élisabeth Pommelet, Myriam Ravet et Nicole Taillandier

Brochure APMEP n° 191, septembre 2010.

160 pages au format A4 et un CDRom.
Prix public : 20 € - Prix adhérent : 12 €.
No ISBN : 978-2-912846-65-5.

Après « Calcul mental & automatismes – Niveau lycée » (brochure APMEP n° 180 de 2007), une équipe de l’IREM de Clermont-Ferrand a repris et largement étoffé une autre brochure du même IREM existant depuis plus de 15 ans et qui avait recueilli une grande satisfaction auprès des enseignants de collège qui se l’étaient procurée.
Aussi est-ce avec un réel enthousiasme que l’APMEP a décidé d’éditer cette nouvelle mouture qui compte maintenant 160 pages et un cédérom.

Résumé de la brochure :

« Ce document propose des séquences de cinq ou dix exercices visant à favoriser l’activité mentale des élèves, non seulement dans le cadre numérique mais aussi dans celui de la géométrie. Pour chaque activité proposée, on trouvera une fiche élève photocopiable et des commentaires pour le professeur. Toutes sont accompagnées de fichiers informatiques disponibles sur le Cdrom joint à la brochure et sont également téléchargeables sur le serveur du Rectorat ou sur le site de l’IREM de Clermont- Ferrand.  »

Les programmes actuels du collège insistent fortement sur la pratique du calcul sous toutes ses formes (mental, instrumenté, réfléchi, …), mais, comme le dit l’équipe dans l’introduction de la brochure : « Toutefois, l’activité mentale ne se résume pas à la seule pratique du calcul numérique. Ce mode de travail peut s’étendre à la résolution de problèmes, à la création d’images visuelles en géométrie et au développement du raisonnement. L’élève va apprendre à passer de la géométrie perceptive à un travail sur la figure, se détachant ainsi du dessin objet et instrumenté : c’est le début de la géométrie déductive qui s’amorce dès la sixième et se poursuit tout au long du collège, puis au lycée. C’est ainsi que l’acquisition d’automatismes mentaux entretient un lien privilégié avec l’initiation au raisonnement, tant dans le domaine numérique, algébrique que géométrique. »

Citons de nouveau une partie de l’introduction : « Les différentes fiches proposées sont classées suivant les quatre grands domaines des programmes officiels. Pour chacune d’elles sont cochés les niveaux de classe visés ; les objectifs sont explicités, de même que les capacités exigibles dans le socle commun des connaissances et des compétences ; les consignes sont données et suivent des commentaires destinés au professeur. Les fichiers informatiques répertoriés se présentent sous forme de diaporamas ou sous forme de fichiers géoplan-géospace, vidéo-projetables, directement disponibles sur le cédérom joint à la brochure. »

Bien sûr, c’est la partie « NOMBRES Et CALCULS » qui se taille la part du lion, mais les domaines « ORGANISATION Et GESTIONS DE DONNÉES, FONCTIONS » et « GÉOMÉTRIE » ne sont pas en reste, sans oublier, dans une moindre part, « GRANDEURS Et MESURES ».

Pour chaque fiche est indiqué le(s) niveau(x) auquel elle peut être proposée, sans oublier la référence au socle commun ; en effet, une même notion peut être présentée aux élèves à un niveau donné, mais apparaître plus tard dans le socle commun.

Voici un exemple dans le domaine des fonctions (pages 14 et 15)

Comme Henri Bareil qui, début 2008 dans la présentation de la brochure n°180 (BV n° 474) terminait par ces phrases particulièrement élogieuses : «  Les enseignants qui ont testé la brochure et son cédérom ne taisent pas un égal enthousiasme […] Merci à ses auteurs, et bravo pour un tel outil !  », j’ai été enthousiasmée par la qualité et l’intelligence du choix des fiches, des questions de base, des pièges classiques, des démarches proposées avec progressivité, …

Bref, je n’ai qu’un regret : ne plus avoir d’élèves pour utiliser ce remarquable outil dont j’aurais usé et abusé dans mes classes ! Je le recommande donc très fortement à tous les collègues qui ont à enseigner les mathématiques au collège. une telle brochure « clés en main » de cette qualité ne se rencontre pas souvent. un grand bravo et un grand merci à l’IREM de Clermont !

Commander la brochure

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente