accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » L’association » Journées Nationales » 2013 Marseille » ATELIERS » Ateliers du lundi matin

Retour

Ateliers du lundi matin

P2-01 : Les mathématiques au carrefour des élèves déficients visuels
Françoise MAGNA, inspecteur pédagogique et technique pour déficients visuels
Comment enseigner les mathématiques au carrefour des adaptations pour des élèves déficients visuels en inclusion scolaire ? Quelles possibilités d’adaptation concernant les logiciels utilisés en cours de mathématiques ? Quelles aides peuvent être apportées à un enseignant accueillant un élève handicapé visuel dans ses classes ?

Compte-rendu


P2-02 : Florilège de tours mathémagiques
Dominique SOUDER, Professeur retraité
Au carrefour de l’irrationnel et de la culture scientifique : contes et légendes de méditerranée mettant en valeur les notions de symétrie (jeux arrangés en miroir), de période, la quadrature du cercle, la distinction aire/périmètre, le repérage dans l’espace, etc.
Matériel : jeu de 52 cartes, papier, crayon, ciseaux, vieux journal.
En bis : un tour utilisant les 78 tarots de Marseille.

Compte-rendu


P2-03 : Visite commentée de l’exposition "Regards sur les mathématiques ..."
Jean-Louis MALTRET, Universitaire Irem Aix-Marseille
L’exposition "Regards sur les mathématiques : itinéraires méditerranéens" est présentée durant les Journées dans la galerie du 1er étage du Lycée. Elle comporte 30 panneaux, une frise chronologique, plusieurs cartes et des copies d’instruments. La visite permettra d’expliciter la démarche de sa conception et d’ouvrir des perspectives pédagogiques sous la forme de documents "Pour en savoir plus".
A voir : Irem Aix-Marseille

Compte-rendu


P2-04 : Tracés sur papier quadrillé avec le nombre d’or et vérifications
Robert VINCENT, Ingénieur ETP Paris -Retraité -Auteur de :
Constructions sur papier quadrillé basées sur le nombre d’or pour enfants de 6 à 12 ans.Rectangles d’Or du Parthénon,pyramide de Cheops,division d’un angle droit en cinq parties font découvrir des mathématiciens de la Méditerranée et développent les facultés d’observation et de logique. Chaque professeur repartira avec un cahier qui lui servira pour mettre en pratique ce qu’il aura expérimenté.
A voir : Editions chalagam


P2-05 : Des erreurs, des preuves, des caractères et un Coq
Jérôme GERMONI, Maître de conférences, Université Lyon 1 et IREM de Lyon
Une équipe dirigée par Georges Gonthier a annoncé fin septembre 2012 la preuve formelle du théorème de Feit et Thompson, un résultat difficile d’algèbre prouvé en 1963. Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’est-ce que cela apporte ? Cet événement scientifique donnera l’occasion de s’interroger sur les erreurs, le langage, les preuves et leurs niveaux de formalisation.
A voir : IdM


P2-06 : Analyse pas si complexe, par l’image
Christian MERCAT, Directeur de l’IREM de Lyon, S2HEP, IUFM, Univ. Claude Berna
Les fonctions qui sont derrière toutes les touches des calculatrices, log, 1/x, exp, cos, racine ont une continuation analytique à tout le plan, que nous explorerons avec une webcam conforme. Nous verrons que la dérivée est un taux d’accroissement, et se visualise dans le plan comme le paramètre d’une similitude globale. Nous explorerons aussi les pôles et les singularités logarithmiques.
A voir : Applications conformes


P2-08 : Mathématiques au temps de Charlemagne
Jean-Christophe DELEDICQ, Kangourou des maths
Présentation d’une traduction des « Problèmes pour aiguiser l’esprit des jeunes », publiés à la fin du VIIIe siècle par Alcuin, conseiller de Charlemagne pour l’éducation. On y trouvera avec surprise, quelques grands classiques des récréations mathématiques qui ont passé plus de 1200 ans dans la culture de l’enseignement des maths. L’atelier sera l’occasion de découvrir et de chercher des énigmes.


P2-09 : Confrontation de jeux de tâches entre élèves de 11-12 ans et étudiants
Christine DEL NOTARO, Chargée d’enseignement en ddm, Université de Genève.
Il s’agit du compte-rendu d’une recherche en cours, qui vise à montrer comment le milieu d’une tâche similaire (une division particulière) évolue à travers un jeu de tâches proposé à des élèves et à de futurs enseignants primaires. Un dispositif interactif a été mis en place afin de voir ce qu’il ressort de la confrontation de ces deux milieux, la chercheuse menant le jeu en étant l’interface.

Compte-rendu


P2-10 : LE NEUVIEME CHAPITRE
André DELEDICQ, PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES
Les "neuf Chapitres", le classique mathématique de la chine ancienne et ses commentaires, est paru en 2004, grâce à l’immense travail de Karine Chemla.
Le sujet du neuvième chapitre est le théorème de Pythagore. Il est constitué de 24 problèmes remarquables qui pourraient, aujourd’hui et ici, être une belle série d’exercices pour nos élèves.
Pour en savoir plus, participez à cet atelier.


P2-11 : Le calcul mental et les pratiques en classe
Eric TROUILLOT, Professeur, collège Victor Hugo à Besançon
La liste des vertus du calcul mental n’est plus à faire. D’une relation améliorée aux nombres et aux opérations à la formation du citoyen. La vraie question est : Comment décliner le calcul mental en classe ? Après quelques généralités sur le calcul mental, présentation de différentes pratiques : sans support à l’oral, avec ordinateur+vidéo, en salle info, avec des jeux, avec tablette numérique.

Compte-rendu


P2-12 : le livret de compétences : une galéjade ?
André GAGNEUX, IUFM université d’Orléans, retraité
le dictionnaire propose comme définition : histoire inventée ou déformée. Pour qu’il n’en soit pas ainsi, l’atelier présentera un rappel des fondements théoriques suivi d’une explicitation des possibilités de mise en oeuvre. Dans un échange final nous serons au plus près de la pratique.


P2-13 : ACTIVITÉS AU LYCÉE, EN R EN GÉOMÉTRIE ANALYSE PROBABILITÉ STATISTIQUE
Hubert RAYMONDAUD, PCEA MATHÉMATIQUE INFORMATIQUE LEGTA LOUIS GIRAUD À CARPENTR
La multiplication des outils logiciels rend les choix difficiles et augmente les temps d’apprentissage. Avec R on peut avantageusement remplacer plusieurs de ces outils et mettre l’algorithmique au cœur des procédures de mise en œuvre et/ou d’illustration d’outils mathématiques en géométrie analyse statistique et probabilité où la simulation devient un véritable outil de résolution de problèmes.
Document à consulter

Compte-rendu  Codes Article


P2-14 : Méthodes et pratiques scientifiques : astronomie
Michèle GANDIT, Université Joseph Fourier, IUFM, IREM, Maths-à-modeler
Coanimateur : GROUPE MPS DE L’IREM DE GRENOBLE
Nous présentons quatre situations de recherche pour la classe de seconde, dans le cadre de l’option “Méthodes et Pratiques Scientifiques”. Il s’agit de confronter les élèves aux problèmes de la détermination des valeurs de grandeurs astronomiques et de les amener à réfléchir à la pratique scientifique. On part de l’observation du ciel…
Les situations sont décrites dans le document joint.
A voir : Site de l’IREM de Grenoble
Document à consulter

Compte-rendu & Diaporama


P2-15 : Quel devenir avec une formation en statistique ?
Marthe-Aline JUTAND, Présidente du groupe Enseignement de la Statistique - SFdS
La place de la statistique dans de multiples domaines ne cesse de se développer de par l’existence de nombreuses bases de données et de questions inédites. Les emplois en statistique sont à la fois nombreux et variés. Une connaissance de ce secteur d’activité permet de prouver que les stats ça sert. Une brochure ONISEP-SFdS et un site Internet ont été développés pour mettre en lumière ces métiers.
A voir : Zoom et vidéos sur les métiers


P2-16 : L’apport de l’histoire des mathématiques dans notre enseignement
Martine BOSC, professeure de mathématiques, IUFM d’Aix-Marseille, groupe I
Nous étudierons comment la connaissance de quelques éléments d’histoire des mathématiques peut aider à la motivation des élèves pour leurs apprentissages, du cours préparatoire à la terminale.
Cette reflexion, menée à partir des travaux du groupe "épistémologie et histoire des mathématiques" de l’IREM d’Aix-Marseille, sera illustrée d’exemples de mise en oeuvre et de témoignages.
A voir : IREM Aix-Marseille
Document à consulter

Compte-Rendu & Diaporama


P2-17 : Transformer des images numériques
Anne-Marie AEBISCHER, PRAG à l’université de Franche-Comté
Coanimateur : Françoise DELABACHELERIE
Cet atelier présente quelques fonctionnalités du module SIVP de Scilab liées aux transformations d’images numériques. C’est un cadre où les notions de matrices et d’algorithmes se conjuguent naturellement. Une transformation particulière, dite du photomaton, sera présentée et étudiée. Les participants pourront s’initier à la pratique des transformations d’images numériques avec Scilab.
Document1 & Document2


P2-18 : Parcours Découverte Mathématique par l’association Plaisir Maths
Laura PALLEZ, Animatrice pour l’association Plaisir Maths
Coanimateur : Nicolas PELAY
A travers ce parcours, Plaisir Maths propose aux élèves une aventure riche de défis et d’expériences, à travers six pôles thématiques : Architecture, Art, Géographie, Hasard, Histoire, Nature.
Les jeux développés et présentés dans ce cadre peuvent être prêtés par l’association, nous vous proposons donc ici une formation spécifique à l’utilisation de nos ateliers dans vos classes.
A voir : Plaisir Maths
Document à consulter


P2-19 : Sur une théorie des pliages
Pierre BERNAT, Retraité de l’université
Au temps jadis des Mathématiques Modernes, l’idée avait été lancée de substituer aux cas d’égalité des triangles une axiomatique des pliages. J’ai tenté, par jeu, de faire fonctionner la machine. Des résultats étonnants : on peut, par exemple, décrire le groupe des isométries du plan. Un gamin doué,possédant les Eléments (de N. Bourbaki) trouverait peut-être le mécano captivant...

Compte-rendu


P2-20 : Solides mathématiques et impression 3D
Carole LE BELLER, Professeure au CLG Les Ormeaux à Rennes, IREM-IFé Rennes.
En utilisant une DI, la réalisation de solides dont ceux de Kepler, en papier, puis virtuelle-numérique en vue d’une impression 3D de petite taille (porte-clés), a été l’occasion d’un projet avec des classes de 4ème et de 3ème. La construction (méthode soustractive) avec le logiciel SketchUp, et le lien avec l’art, seront expliqués. Apporter ciseaux-scotch-colle, clé usb et ordi portable souhaités
A voir : Math’@ctivité


P2-21 : La magie des tableaux de Young
Xavier VIENNOT, Directeur de recherches Emérite au CNRS
Les tableaux de Young sont des tableaux remplis avec les nombres 1,2,.,n, allant en croissant dans les lignes et les colonnes. L’algorithme RSK est une bijection entre les n ! permutations et les paires de tableaux de même forme. Sur un exemple, nous montrons le caractère absolument magique de cette correspondance, avec de miraculeuses coïncidences, faciles à montrer, mais difficiles à démontrer.
A voir : site de Xavier Viennot

Documents utilisés : site de Xavier Viennot


P2-22 : Et voilà pourquoi votre variable est muette !
René CORI, Université Paris Diderot, IREM et Équipe de Logique Mathémat
Coanimateur : Zoé MESNIL
Les expressions mathématiques contiennent souvent des variables muettes. Il s’agit d’une spécificité du langage mathématique, sans équivalent dans la langue naturelle. Savoir si une variable est muette ou non peut être difficile. Nous montrerons sur des exemples l’importance de cette notion, qui explique bien des ambiguïtés et aide à mieux cerner des difficultés de compréhension de nos élèves.


P2-24 : Explicitons les implicites
Emmanuelle FORGEOUX, professeur de lycée à Rennes et co-responsable de la CII-lyc
Coanimateur : Christophe HACHE
Le langage des mathématiciens et des enseignants a ses spécificités. Certaines ne sont pas facilement repérables, notamment pour les élèves découvrant en même temps les objets mathématiques et la façon d’en parler. Nous rendrons compte d’expérimentations avec les élèves explicitant certains implicites de ces pratiques langagières (implication, usage du « et », du « ou  », négation etc.).


P2-25 : L’intervention du Français dans la logique en cours de mathématique.
Christelle FITAMANT, enseignante en mathématique à Brest, membre de lu groupe log
Coanimateur : MEMBRES DE LA CII
Les nouveaux programmes de mathématiques pour le lycée demandent que les élèves « commencent à distinguer les principes de la logique mathématique de ceux de la logique du langage courant ». Nous verrons comment cela peut être l’occasion de travailler entre français et mathématiques et d’expliciter les « règles du jeu » qui peuvent être différentes.


P2-26 : je multiplie, tu multiplies, nous multiplions, ....
Marie-Noëlle RACINE, retraitée
d’un bord à l’autre de la Méditerranée (et même au-delà !), de l’antiquité au XXè siècle (et même au-delà ?)), de l’école élémentaire au collège (et même au-delà...), nous utiliserons divers algorithmes ou trucs mnémotechniques concernant la multiplication (et ... même au-delà !...)


P2-27 : Mathématiques de la planète Terre
Thierry GOUDON, directeur de recherche, inria, sophia
"2013, Mathématiques de la Planète Terre" est une initiative portée par l’Union Mathématique Internationale et soutenue par l’Unesco. Sociétés savantes et instituts de recherche, avec CapMath, animent depuis le début de l’année le blog mpt2013.fr. Chaque jour un court texte décrit un sujet mathématique en lien avec la planète Terre, a caractère historique ou tiré de l’actualité de la recherche.
A voir : 1 jour, 1 breve


P2-28 : Mathématiciens dans les classes
Alba CAPPA, Secrétaire générale d’ANIMATH
Coanimateur : Martin ANDLER
Nous décrirons deux initiatives d’ANIMATH à l’intention des élèves, préparées avec leur professeur :
- les « Promenades mathématiques » permettant aux établissements de faire venir des mathématiciens pour présenter un sujet d’actualité
- « les maths, ça sert » où des ingénieurs présentent l’usage quotidien dans la vie active des mathématiques enseignées.
A voir : ANIMATH

Compte-rendu & Diaporama & Document


P2-29 : notes et classements dans la Pénombre
Association PÉNOMBRE, qui regroupe des membres d’horizons professionnels divers, t
De plus en plus, on note, on classe (élèves, bien sur, mais aussi vins, ou risques, lycées ou villes...). Mais quand prend-on le temps d’un recul sur la méthodologie, sur les critères, voire sur l’objectif lui-même de cette mise à plat ? L’atelier proposera une réflexion sur ces outils, vrais objets sociaux, qui mêlent technique mathématique et présupposés des concepteurs... et des utilisateurs.
A voir : Pénombre


P2-32 : L’algorithme du Marseillais J.-R. Mourraille
Jacques BOROWCZYK, Professeur à Tours
Jean-Raymond Mourraille est né à Marseille le 20 novembre 1721 ; mathématicien & astronome, il publie en 1768 un Traité de résolution des équations algébriques en général. Il meurt le 30 décembre 1808. Nous nous intéresserons aux améliorations apportées à la méthode de Newton ainsi qu’à d’autres écrits : Réflexions sur les bornes des connaissances humaines, 1768 ; Traité des fluxions, 1781.
Document à consulter

Compte-rendu


P2-33 : Dessins à motifs répétitifs : groupes des paveurs
Pierre JULLIEN, professeur d’université honoraire
Coanimateurs : Thérèse EVEILLEAU et Annie BROGLIO
Cet atelier-TP s’adresse surtout aux instituteurs et enseignants en collège. Après quelques rappels sur les déplacements, les frises et les rosaces, le travail sur les pavages sera essentiellement pratique : découpe d’enveloppes pour obtenir des pavés originaux ; présentation et utilisation de logiciels spécifiques.
Apporter crayon, gomme, paire de ciseaux et du scotch transparent.

Compte-rendu et fichiers :  ZIP


P2-34 : WIMS, un serveur éducatif, une plateforme d’apprentissage en ligne.
Michel PEINAL, enseignant en mathématiques, collège Marais de Villiers, 6 R
Une utilisation de base avec les ressources existantes : exploitations des exercices, créations de classes (création de participants, mise en place de feuilles d’exercices et de documents existants dans les ressources), présentation du wiki pour une prise en main en ligne et présentation de WIMS EDU pour des rencontres d’aides et d’échanges mise en place dans quelques régions.
A voir : WIMS EDU


P2-35 : Présentation de JEUX-École 2
Jean FROMENTIN, Membre du Groupe JEUX de l’APMEP
Coanimateur : François DROUIN
Cette nouvelle brochure JEUX à destination de l’école primaire propose des activités mathématiques à caractère ludique complètement nouvelles par rapport à la brochure précédente JEUX-École 1. Ce sont 13 jeux développant près de 150 activités essentiellement dans les domaines : nombres et calcul, géométrie (plane et espace), grandeurs et mesures, de la maternelle au CM2 et même en 6ème et 5ème.

Compte-rendu & document


P2-36 : 2000 ans d’énigmes mathématiques, un patrimoine pour nos classes
Michel CRITON, FFJM
Coanimateur : Marie-José PESTEL
Une tradition de plus de 2000 ans d’énigmes à caractère logico-mathématique s’est constituée au fil des siècles et a traversé les civilisations. Ce riche patrimoine peut constituer la base d’activités pour nos élèves, en classe ou en club.
L’atelier s’efforcera de proposer un certain nombre de ces énigmes aux participants et de dégager le lien pouvant être fait avec des notions des programmes.

Diaporama1 & Diaporama2


 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente