Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Articles divers » Avenir de la filière S du lycée
  APMEP   Avenir de la filière S du lycée

Article du bulletin 486

Jean-Louis Piednoir,

Résumé de l’article

L’auteur, Inspecteur général honoraire, analyse les différentes réformes successives de l’Education nationale depuis 1993, dont l’échec est devenu patent. Après un bref historique des études scientifiques au lycée de 1982 à 1993, puis de 1994 à 2007, époque où ont été décidées les fusions des 3 disciplines scientifiques avec introduction des spécialités, il analyse le poids important du choix de la spécialité sur les orientations souhaitées, sachant aussi que les élèves choisissent leur spécialité en fonction de leurs résultats scolaires globaux. Le système des spécialités a installé la concurrence entre les disciplines.
La "rénovation pédagogique des lycées" a échoué, la filière S est la seule pleinement générale. On constate une baisse des orientations scientifiques, et le collectif "Action science" réclame une augmentation de l’horaire de mathématiques en terminale.
Une réforme doit tenir compte des facteurs sociologiques, des facteurs didactiques et des facteurs économiques, si on ne veut pas qu’elle se traduise par une détérioration de la situation

Plan de l’article

  • Avant-propos
  • Analyse de la « rénovation pédagogique des lycées »
  • Trois objectifs sont affichés
  • Des indicateurs peuvent être construits
  • Petite histoire des études scientifiques au lycée
    • 1/ De 1982 à 1993
    • 2/ De 1994 à 2007
  • Les spécialités dans la filière S
  • Nécessité et difficulté du changement
    • 1/ Pourquoi changer ?
    • 2/ L’orientation post baccalauréat
    • 3/ Facteurs à prendre en compte
  • Vers l’avenir

Lire l’article en ligne
Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)
 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente