accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » Commissions & groupes de travail » Lycée » Comptes-rendus des réunions » Compte rendu de la commission du 24 (...)

Retour

Compte rendu de la commission du 24 septembre 2016

- 9 novembre 2016 -

Compte rendu de la commission lycée du 24 septembre 2016

Étaient présents : Rémi Belloeil, Jacqueline Croguennec, Mickaël Gagin, Isabelle Nezry, Pierre-Jean Robin

• Préparation de la rencontre du 12 octobre au ministère

L’APMEP sera reçue au ministère le mercredi 12 octobre 2016 pour ce qui concerne les évolutions futures du lycée et tout particulièrement des programmes de maths suite à la réforme du collège. Nous avons listé les principaux points qu’il nous semble utile d’aborder :

  • La rentrée est déjà faite et nous n’avons aucune nouvelle d’un quelconque aménagement des programmes de Seconde (et par la même occasion des années de Première et de Terminale) pour la rentrée prochaine, ni même de la création d’un groupe de réflexion portant sur ce sujet. Est-ce normal ? Si un tel groupe se forme, nous souhaiterions en faire partie.
  • Un travail particulier est-il prévu sur l’algorithmique qui a fortement glissé au programme du collège ? Une réécriture par niveau avec des précisions attendues est-elle envisagée ?
  • Nous nous doutons que rien n’est prévu pour ce qui concerne des changements de structures pour le lycée. Est-ce bien le cas ?
  • Nous constatons qu’un nombre d’élèves qui nous semble maintenant assez significatif arrive en Seconde faute pour ces élèves d’avoir pu être affectés en voie professionnelle. Existent-ils des indicateurs pouvant valider ou réfuter ce ressenti ? Si non, il serait bon de le créer.
  • De même, la fluidification des parcours scolaires a été mise en place en fin d’année dernière en fin de Troisième. Y a-t-il également un suivi de l’impact que cette modification va avoir sur le lycée pour les années à venir ?
  • Quels sont les moyens qui seront mis en place, autre que l’AP, pour accueillir les élèves en grande difficulté.

Pour ce qui concerne le toilettage des programmes, nous serions d’avis de mettre davantage en avant la proportionnalité dans le chapitre des fonctions linéaires et revoir la partie « vecteur » qui nous semble peu pertinente pour ce qui concerne toute la partie repérage.

• L’option ICN

L’enseignement d’exploration « Initiation et Création Numérique » a été ouverte en classe de Seconde à la rentrée 2015 et cette année, cet enseignement se voit ouvert en classe de Première en tant qu’option facultative pour les classes des filières générales (ES/L/S). Cet enseignement sera poursuivi pour les classes de Terminales ES et L uniquement, les S bénéficiant de l’option ISN. Cet enseignement bénéficie d’un horaire hebdomadaire de 2 h pour chaque niveau et le programme se situe à l’adresse suivante :

http://www.education.gouv.fr/pid285...

Nous écrirons un article dans le BGV demandant si des collègues ont pu intervenir sur cette option ou si elle a pu être ouverte dans leur établissement. Si tel est le cas, nous demanderons à avoir un retour concret sur les contenus et la pertinence de cette option.

Il nous semble que cette option pourrait être pertinente pour la filière ES/L en apportant une plus-value concrète et en phase avec les attendus actuels d’élèves sortant de ces filières. Cependant, la difficulté de dégager 4 heures sur une DHG risque de poser problème quant à une mise en place suffisamment significative dans les établissements et risque de fortement biaiser l’impact d’une telle option. Se pose également et à nouveau le problème de la formation des collègues. L’anticipation d’une formation sur cette option serait judicieuse pour le futur, surtout pour les enseignants de mathématique au regard des évolutions des programmes.

• Le temps d’échange avec la commission collège

Les échanges avec les collègues semblent faire apparaître que la réforme aura certainement un impact davantage sur les méthodes des élèves que sur leurs connaissances, la mise en avant de la résolution de problème devant être dorénavant largement pratiquée. L’évolution de la pratique des collègues vers moins de technique mais plus de sens aura très vraisemblablement une incidence sur la maîtrise technique des élèves. Cependant, la mise en avant de la pratique régulière du calcul mental devrait permettre de donner davantage de sens aux élèves sur les opérations manipulées.

Pour ce qui est des programmes, la partie géométrie évolue avec un recentrage sur certaines propriétés essentielles mais également l’apparition des transformations. L’algorithmique fait largement son apparition avec l’utilisation du logiciel Scratch. Pas de grandes inflexions mais un horaire qui s’établit désormais à 3,5 heures pour tous les niveaux sauf pour les sixièmes à 4,5 heures (une demie heure a donc glissé de la troisième à la sixième).

• Le futur lycée

Nous faisons à nouveau le constat que la filière S est bien établie comme la filière générale avec de trop nombreux élèves y venant sans aucune appétence pour les sciences, ni même un souhait de poursuite d’étude dans ce domaine. Nous faisons alors la proposition suivante pour les filières générales :

  • Création d’une filière dite « Générale » se déroulant sur l’intégralité des niveaux du lycée (donc de la Seconde à la Terminale). Il s’agirait de la filière S actuelle avec un rééquilibrage horaire et l’introduction de l’économie.
  • Redéfinition de filières « Identitaires » ES, L et S en marquant bien plus largement ces filières en rapport avec leur intitulé.

Cela permettrait aux élèves n’ayant pas encore d’orientation parfaitement définie à l’issue de la classe de Seconde de poursuivre un parcours leur ouvrant un maximum de formation à l’issue de leur lycée. Cela permettrait également de redéfinir une réelle filière scientifique en évitant aux élèves de se projeter dans une filière ne leur correspondant pas et permettant un approfondissement disciplinaire avec les élèves. À l’issue de la classe de Première, des passerelles pourraient être envisagées entre les filières « Identitaires » et la filière « Générale », aussi bien dans un sens que dans l’autre.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente