accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » L’association » Journées Nationales » 2006 Clermont-Ferrand » Discours de la Présidente de la Régionale.

Retour

Discours de la Présidente de la Régionale.

Discours d’ouverture de Michèle Lopitaux, Présidente de la Régionale de Clermont-Ferrand

Mr le Vice Président du conseil Régional, Mr l’Adjoint représentant le Maire de Clermont Fd Mr Le représentant de Mr le Recteur, Mr Le Doyen de l’Inspection Générale de mathématiques, Mr Le Président de L’Adirem Madame la Présidente de l’apmep,

Chers collègues, Chers amis,

Tout d’abord un peu d’arithmétique, cela ne vous surprendra pas ? Prenez le nombre 36, on peut dire que c’est 3 fois12, ou bien 4 fois 3² ou racine carré de 1296, tout le monde suit … ou encore exponentielle de ln 36 mais c’est avant tout un nombre d’années et pas n’importe lequel ! C’est le nombre d’années écoulées, depuis la dernière organisation de ce congrès par notre régionale, à Clermond-Fd en 1970.

C’est d’ailleurs dans ces années là que l’irem de Clermont Fd a été crée et nous saisissons cette occasion pour saluer la mémoire de Charles Pérol qui a beaucoup apporté tant à l’irem et qu’à l’apmep.

C’est dire si nous sommes ravis d’accueillir à nouveau, après si longtemps, les journées nationales de l’association des professeurs de mathématiques.

Nous vous souhaitons la bienvenue, enseignants de maternelle, primaire, collège, lycée, université. Vous venez de toute la France et départements d’outre mer. Mais aussi, et nous vous saluons tout particulièrement vous qui arrivez d’Algérie, de Belgique, du Maroc, de Tunisie et de Suisse.

Ces journées sont un moment privilégié pour nous tous : elles permettent de porter un regard critique sur nos pratiques d’enseignement, de mettre en commun nos expériences au cours d’ateliers variés, et de nous enrichir des recherches et réflexions apportées par les conférenciers.

Thème de ces journées : « L’avenir de l’enseignement des mathématiques » et ce n’est pas le hasard qui a guidé notre choix. Ce mois ci le Monde de l’Education ne titre-t-il pas : « Non à la dictature des maths ! » ?

Quel est donc l’avenir de l’enseignement des mathématiques ? Est-t-il rose ou noir ? Vaste question… Difficile réponse…

Hier, essentielles, les mathématiques avaient un rôle d’orientation et de formation qui en faisait une discipline majeure. Aujourd’hui, cette position privilégiée se dégrade lentement. J’en veux pour exemples : la diminution des horaires ; le désintérêt déclaré de beaucoup d’adolescents. D’aucuns affirment même qu’elles ne seraient plus nécessaires ! Mais ne baissons pas les bras, demandons nous au contraire quelles évolutions sont à envisager, pour que cet enseignement non seulement éclaire utilement le futur citoyen du XXIe siècle, mais encore contribue à former les scientifiques et techniciens de demain.

Aussi attendons-nous, avec un vif intérêt, les points de vue des différents intervenants sur ce sujet ; les réflexions conduites au cours des 3 prochaines journées alimenteront, à n’en point douter, le débat.

Avant de conclure, je tiens à préciser que pour mener à bien l’organisation de ces journées, notre régionale a bénéficié d’importants soutiens. C’est pourquoi nous tenons à remercier tout d’abord la mairie de Clermont-Fd dont l’aide a été décisive ainsi que le Conseil Régional, le Conseil général et Clermont communauté.

D’autres partenaires nous ont prêté main forte : l’université Blaise Pascal, le rectorat de l’académie de Clermont-Fd, l’iufm, l’irem, le cndp. Sans oublier la Banque Populaire, la Casden, TI, la Mgen, la Maif. Des établissements de la Région et leurs personnels nous ont aussi solidement épaulés : les élèves de BTS du lycée Hôtelier de Chamalières, les élèves de la classe théâtre du lycée Virlogeux et leurs professeurs , Madame La Proviseur du Lycée Sidoine Apollinaire, Mr le Proviseur du lycée Virlogeux. Et enfin hors milieu enseignant deux personnes qui se reconnaîtront René et Céline.

Nous avions également demandé au soleil son soutien et il nous l’a accordé ; de toute façon, notre région volcanique est belle sous le soleil et sous la pluie : non, nous ne sommes pas partial ! Prenez le temps de vous y arrêter.

Nous souhaitons à toutes et à tous des journées fructueuses, agréables et divertissantes au pays de Blaise Pascal.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente