Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Les éditoriaux » Editorial du Bulletin 421
  APMEP   Editorial du Bulletin 421

Article du bulletin 421

Les savoirs, la réciprocité et le citoyen.

François DUSSON

- 15 juillet 1999 -

par François DUSSON [1]

La fracture sociale fut un thème de campagne électorale. Mais de nombreux collègues vivent au cœur de leur métier d’enseignant sa réalité quotidienne, pour certains très durement. Les témoignages de difficultés se situent sur deux plans ; le premier, celui du respect entre jeunes, entre jeunes et adultes, respect aussi des locaux et des matériels, celui de l’éducation à la vie collective ; le deuxième, celui de l’investissement des jeunes dans les travaux qui leur sont proposés, celui des connaissances élémentaires pour se repérer convenablement dans le monde actuel, celui de « l’équipement » de chacun. Le thème de l’éducation à la citoyenneté, souvent rappelé aujourd’hui, se veut mobilisateur face aux obstacles que rencontre le projet scolaire.

Cela rejoint l’opposition, que je caricature, souvent faite dans les débats récents sur l’Ecole, entre des établissements scolaires « light », lieux de vie, lieux où les élèves se sentiraient bien et apprendraient à vivre en société (mais disent les opposants, où ils ne feraient pas grand-chose) à des établissements faits pour apprendre, et pas seulement apprendre à apprendre, mais apprendre des choses (mais disent les opposants, ce serait sans doute encore dans un esprit encyclopédique dépassé) ; conseils de vie lycéenne contre conseils de classe par exemple.

Une image me vient à l’esprit pour forcer le trait : le système scolaire est une grande entreprise de transport ; des trains prennent au départ des jeunes pour les amener au pays des adultes, qui est celui des métiers. L’orientation est l’œuvre majeure de l’organisation. Les titres de transport sont liés aux contrôles des savoirs. Tu sais (un peu ou beaucoup), donc tu peux prendre tel train ou tel autre. Deux questions se posent et s’opposent : le confort des wagons, la validité des titres. La rencontre des voyageurs est fortuite, ce qui n’empêche pas de réfléchir à la bonne ambiance dans les compartiments, mais les titres sont individuels, chacun voyage à son propre compte.

La citation qui suit, d’Ivan Illich, tirée de son livre «  Une société sans école », aux éditions du Seuil, 1971, peut être une salutaire critique de cette conception : « Ce qu’il nous faut, ce sont des structures qui mettent les humains en rapport les uns avec les autres et permettent, par là, à chacun, de se définir en apprenant et en contribuant à l’apprentissage d’autrui ». Ici, la mise en relations des personnes est essentielle au projet de l’apprentissage, dans lequel une réciprocité est introduite : Apprendre et contribuer à l’apprentissage d’autrui. La construction sociale n’est pas mise en parallèle de l’acquisition des savoirs mais en solidarité.

Un enseignant, encore plus qu’une autre personne, sait combien le fait d’avoir à expliquer, expliciter à d’autres, lui permet aussi d’affiner sa propre compréhension, de renforcer sa mémorisation, de faire naître des points de vue différents porteurs de sens. Permettre à des élèves d’expérimenter cela de façon régulière serait une façon de les faire sortir du schéma « titre de transport » pour les faire entrer dans une relation sincère avec les savoirs.

Si l’APMEP développe entre ses membres une mise à disposition réciproque de leurs ressources et de leurs questionnements, cela ne peut que les inciter à valider cet état d’esprit dans le domaine scolaire.

A nous tous de participer à cet échange. C’est ainsi, je l’espère, que le dynamisme associatif pourra permettre de mieux cerner les difficultés du moment et les dépasser.


[1] J’emprunte ce titre au livre de Claire Hébert-Sufrin, éditions Desclée de Brouwer, livre tout à fait passionnant appuyé sur l’expérience des réseaux de savoirs.


Dans la dernière promotion de l’Ordre de la Légion d’Honneur, figurent les noms d’Elizabeth Busser et de Henri Bareil. Je leur adresse, au nom de l’Amicale, toutes nos félicitations !

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente