Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Les éditoriaux » Editorial du Bulletin 437
  APMEP   Editorial du Bulletin 437

Article du bulletin 437

Journées de Nice

Michèle Pécal

- 14 janvier 2002 -

En baptisant «  Mathématiques en Méditerranée  » les Journées nationales de Nice d’octobre 2000, nous nous embarquions, tel le Pythéas de notre affiche, vers une aventure qui nous ouvrait de larges horizons, même si elle était quelque peu démesurée pour le frêle équipage… La générosité des nombreux intervenants a permis de la mener à bien.

Qu’ils en soient remerciés, ainsi que tous ceux qui nous ont aidés.

L’année 2000, année des Mathématiques avait été l’occasion de nombreuses manifestations, expositions, conférences, débats, qui avaient contribué à populariser les mathématiques. Dans ce cadre, nous avons pu visiter l’exposition Maths 2000, présentée par le CNRS à la faculté des sciences Valrose, et la médiathèque du village de Contes a ouvert pour nous en soirée l’exposition sur les fractales présentée par l’association Écoutez-voir. Nous les remercions d’avoir ainsi enrichi nos Journées.

En choisissant le thème «  Mathématiques en Méditerranée », nous avons vu la Méditerranée comme un trait d’union entre les siècles, entre les peuples, entre les chercheurs, entre les disciplines. Les civilisations et les cultures qui s’y sont côtoyées et succédées au cours des siècles ont largement contribué au développement des mathématiques, comme l’ont montré les conférences de Ahmed Djebbar, Bernard Parzysz ou A. Viani.

La recherche contemporaine est toujours vivante, et les mathématiques appliquées ne sont pas négligées : Denise Chenais et Frédéric Muttin nous ont montré comment les mathématiques permettaient de calculer les efforts dans les voiles des bateaux, Thierry Viéville nous a parlé de modélisation de la vision.

René Lozi a montré comment l’étude d’un document cadastral du XVe siècle et des mathématiques qu’il contient, conduit les historiens à proposer des hypothèses quant au contexte sociologique et intellectuel du document et Laurence Broze comment les mathématiques peuvent aider à comprendre les relations commerciales en Mésopotamie au 3e millénaire.

Jean-Max Tixier a mis en évidence les rapports entre la poésie et les mathématiques. Plus d’une centaine d’ateliers ont proposé toute une variété de thèmes : liés à l’histoire des mathématiques, ou à leur enseignement dans le contexte actuel.

Des nombreuses interventions : conférences, ateliers, expositions, nous ne proposons dans ce Bulletin, que quelques-unes. Vous allez être nombreux à ne pas y trouver la conférence ou l’atelier qui vous a passionné, ou que vous n’avez pas pu écouter.

Mais, très prochainement, un cédérom plus complet réunira un grand nombre de contributions.

Puissent ce Bulletin et le cédérom vous rappeler la richesse que les adhérents de l’APMEP savent chaque année apporter à leur Journées !

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente