Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Les éditoriaux » Editorial du Bulletin 443
  APMEP   Editorial du Bulletin 443

Article du bulletin 443

Pourquoi de nouveaux adhérents ? Qui doit les recruter ?

Jean-Paul Bardoulat

- novembre 2002 -

 Cher lecteur,

C’est bien à toi, personnellement, que je m’adresse, aussi pardonne-moi le tutoiement que je m’autorise parce que nous appartenons à la même famille, l’APMEP. Tu trouveras dans ce bulletin un encart en couleur que je te demande de transmettre à quelques-uns de tes collègues qui n’adhérent pas encore à notre association. Tout comme moi, tu répugnes sans doute à jouer les sergents recruteurs, mais la situation exige la mobilisation de tous. Peut-être estimes-tu que cette tâche incombe aux instances nationales, régionales et aux militants de l’APMEP ? Que la campagne d’adhésion qu’ils mènent manque de vigueur ? Comme tu pourras en juger à travers ce qui suit, ils ne ménagent pourtant pas leur peine et les efforts financiers sont importants, mais cela ne suffit pas. Ton aide devient alors indispensable pour convaincre quelques collègues supplémentaires de nous rejoindre.

Comme tu le sais, l’APMEP est une force irremplaçable de propositions et d’action. Son but est de faire évoluer l’enseignement des mathématiques, la formation de ceux qui les enseignent et de contribuer ainsi à une meilleure formation scientifique des jeunes quel que soit leur parcours. L’efficacité de notre association, surtout en des conjonctures " non porteuses ", dépend largement du nombre de ses adhérents. Par exemple, les 18000 signatures de la pétition sur les horaires n’ont guère ému le ministère ! Pour être mieux entendus de nos différents interlocuteurs (ministère, inspection, syndicats, parents d’élèves, enseignants et chercheurs mathématiciens ou non), nous devons être plus nombreux.

Tu n’ignores pas que beaucoup d’entre nous partiront très bientôt à la retraite. En moyenne, un retraité reste adhérent à l’APMEP pendant trois ans... Il est donc indispensable et urgent de recruter massivement si nous voulons que notre association reste un réel groupe de pression. Pour qu’elle continue à être une force crédible, pour qu’elle conserve son dynamisme, sa capacité de proposition et d’innovation, nous devons recruter aujourd’hui de nombreux jeunes collègues. C’est là qu’est l’avenir de l’APMEP.

Les raisons d’adhérer à l’APMEP ne manquent pas, permets-moi de te les rappeler.

L’APMEP est indépendante, elle est un lieu de libre parole. Chacun peut y exprimer son point de vue sur l’enseignement des mathématiques, participer aux débats, infléchir les positions de l’association et contribuer ainsi à l’évolution de l’enseignement des mathématiques. Combative sur tous les aspects de l’enseignement (objectifs, méthodes, horaires, évaluations, examens, ...) sans être pour autant corporatiste, l’APMEP se bat pour obtenir des conditions décentes d’enseignement dans le but prioritaire d’assurer la formation mathématique la mieux adaptée à chaque élève. Par ses prises de positions novatrices, courageuses, souvent critiques et toujours fermes vis-à-vis de ses interlocuteurs, tout particulièrement le ministère de l’éducation nationale, par ses interventions et ses actions, l’APMEP mène une politique active de défense et de promotion de l’enseignement des mathématiques et des intérêts de leurs enseignants(1). Adhérer à l’APMEP c’est donc la renforcer pour faire en sorte que la conjoncture politique et ses traductions budgétaires ne pèsent pas lourdement sur l’enseignement des mathématiques. En particulier, il est indispensable que l’institution recrute plus régulièrement et suffisamment de professeurs de mathématiques pour assurer la relève des départs en retraite massifs, sinon nos élèves en pâtiront et chaque professeur aussi !

Ouverte à tous, organisée en réseau national, l’APMEP est un lieu de rencontre, d’échanges, de débats entre pairs. Les journées nationales et régionales, ses commissions, ses publications de plus en plus nombreuses, son serveur, permettent à chacun de participer au travail coopératif qui s’y fait et de bénéficier de ses retombées. Les sujets traités dans les brochures, les articles proposés dans les bulletins, alimentent la réflexion sur l’exercice de notre métier et se veulent plus attractifs en étant plus souvent directement utilisables en classe. À partir de janvier 2003, la nouvelle formule de PLOT, sera plus spécifiquement destinée aux " débutants ". Le BGV informe aussi rapidement que possible sur notre métier et sur l’activité de l’association. Le Serveur se développe et les bases de données (PUBLIMATH, CLASMATH, EVAPM) s’enrichissent sans cesse.

Adhérer à l’APMEP, permet à tout nouvel adhérent et son parrain de bénéficier de brochures gratuites. Le montant de la première adhésion est ainsi largement remboursé par des brochures de qualité. Les autres adhérents bénéficient de réductions importantes sur les prix publics des brochures que l’APMEP édite ou diffuse. Adhérer à l’APMEP, c’est essentiellement contribuer à la défense et à la promotion de notre enseignement et de nos conditions de travail, mais c’est aussi un moyen d’accéder à une culture mathématique et professionnelle à moindre coût et de participer éventuellement à son élaboration.

De nombreux "militants" font chaque année la promotion de l’APMEP dans les IUFM, les stages et diverses manifestations. Ils recrutent ainsi des adhérents et vendent des brochures. Et toi, cher lecteur, que peux-tu faire ? Transmettre l’encart ci-joint à tes collègues non encore adhérents, les convaincre d’adhérer, parrainer un ou plusieurs d’entre eux. Tu le vois, ton aide est précieuse, ton association, l’APMEP, t’en sera reconnaissante.

Que chacun de nous fasse, chaque année, au moins un adhérent nouveau et ainsi plus forte l’APMEP pourra plus efficacement servir la cause des mathématiques.

Sommaire du Bulletin 443

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente