Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Dans nos classes » La classe préparatoire TSI, un (...)
  APMEP   La classe préparatoire TSI, un exemple de promotion sociale

Article du bulletin 456

Adhérer ou faire un don

Jean LEFORT

- 17 novembre 2016 -

Marc Fouinat, Sylvie Hervé & Jean Lefort

Résumé de l’article

Recrutant sur les bacs STI ( génie mécanique, électronique et électrotechnique, génie civil et énergétique) et STL (Physique de Laboratoire et de Procédés Industriels), les classes préparatoires STI (Technologie et Sciences Industrielles), au nombre de 28 en France, préparent à l’entrée d’un grand nombre d’écoles, comme les Ecoles Centrales, les Arts et Métiers, et même presque toutes les Ecoles prestigieuses comme l’X, même si le nombre de places réservées y est très faible. Un des freins au recrutement est la durée des études et les frais d’inscriptions aux concours. Des témoignages d’élèves font état des difficultés rencontrées au départ, du travail à fournir et de leur reconnaissance pour ce parcours qui, souvent, leur a permis par un travail soutenu, de rattraper une scolarité secondaire cahoteuse. Ces classes participent à l’ouverture sociale, mise en évidence par la proportion élevée de boursiers.

Plan de l’article

  • Introduction
  • Origine et implantation des T.S.I.
  • L’entrée en prépa TSI
  • Le coût des études
  • Le parcours des étudiants de TSI
  • Trois témoignages d’anciens élèves
  • Conclusion de l’article

Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)
 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente