Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Matériaux pour une documentation » La revue A.N.A.E. (Approche Neuropsychol
  APMEP   La revue A.N.A.E. (Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l’Enfant)

Article du bulletin 504

Adhérer ou faire un don

n° 120 – 121 : Dyscalculie et innumérisme : troubles du calcul ou enfants troublés par les maths ?

Marc Roux

- 6 mai 2013 -

Numéro coordonné par L. Vannetzel

156 pages au format A4 – Novembre - Décembre 2012

ISSN : 0999-792X

Il n’existe pas de consensus quant à la définition du terme « dyscalculie » (pas moins de 72 définitions), ni quant à son taux de prévalence  ; les spécialistes de la question se rangent en deux catégories, parfois complémentaires mais hélas souvent concurrentes : les didacticiens des mathématiques, les psychologues et neuropsychologues. Ces derniers ont tendance à « médicaliser » la notion, y voyant une pathologie organique au niveau du cerveau, et à affiner des outils de diagnostic  ; les didacticiens préfèrent se pencher sur l’innumérisme, aux causes diverses (génétiques, sociales, environnementales, pédagogiques) pour en chercher des remédiations. Ces différentes sensibilités sont représentées parmi les auteurs, de trois nationalités (France, Suisse, Belgique), quelques-uns ayant « un pied de chaque côté de la ligne ».

Beaucoup d’entre eux se réfèrent à Jean- Pierre Fischer, pour qui la dyscalculie « pure », c’est-à-dire sans dyslexie ni autre difficulté générale, a une prévalence de 1,5% ± 1,5%, ce qui laisse ouverte la possibilité de son inexistence !"

Les différentes contributions ont un format commun : résumé en trois langues (français, anglais, espagnol), texte de 3 à 6 pages structuré par sous-titres, bibliographie consistante. La dernière a la forme d’une interview.

Leurs titres sont :
- Dyscalculiques ou laissés pour compte ? (L. Vannetzel)
- Dyscalculiques ou « mal-débutés » ? Les réponses de la comparaison 1987-1999-2007 (DEPP) (R. Brissiaud)
- L’innumérisme : de quoi parle-t-on ? Peut-on y remédier facilement (M. Vigier)
- Nombre piagétien ou nombre neuronal : rendre compte des troubles en calcul dans une perspective piagétienne (S. Dionnet)
- Didactique des mathématiques et psychologie. L’impossible débat ? (N. Gauvrit)
- Dyscalculie : et si les enseignants reprenaient la main ? (T. Dias & M. Deruas)
- Doutes d’un didacticien des mathématiques, chercheur sur le terrain de l’enseignement spécialisé (F. Conne)
- Évaluer les troubles d’apprentissage en mathématiques (L. Desmet & C. Mussolin)
- L’effet de distance numérique peut-il aider à diagnostiquer la dyscalculie ? (J.-P. Fischer et M. Maréchal-Nicolas)
- L’effet de congruence physique peut-il aider à diagnostiquer la dyscalculie ? ( M. Maréchal-Nicolas et J.-P. Fischer)
- Améliorer les compétences numériques des enfants trisomiques 21 : une question pédagogique et théorique (G. Chazoule, C. Thévenot & M. Fayol)
- L’apprentissage des fractions avec des élèves de 6° en difficultés scolaires (F. Duquesne & M.-H. Marchand)
- Difficultés multiples en mathématiques : comment compter sur des aides à l’école ? (N. Guédin)
- Espace, nombre et cognition : des fils à tisser pour le chercheur, le praticien et l’enseignant.

Ce dossier occupe la plus grande partie de la revue, qui est complétée par deux articles hors dossier, et quelques rubriques : cahier pratique, courrier des lecteurs, livres, agenda.

Cette lecture peut être utile à tout enseignant de mathématiques, non seulement pour sa culture et pour le regard qu’il porte sur ses élèves, mais aussi pour se persuader qu’il y a toujours quelque chose à faire, que «  l’école a un rôle premier à jouer dans la recherche de stratégies adaptatives » ; plusieurs auteurs soulignent que des outils de remédiation mis au point pour des élèves au handicap avéré (trisomie, paralysie cérébrale, …) sont également efficaces auprès d’élèves seulement « très faibles en maths  », et présentent ces outils ; les conditions de leur efficience étant : formation des enseignants, individualisation des interventions, recherche du plaisir de l’élève et de sa confiance en lui...

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente