Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Matériaux pour une documentation » Les Maths en BD.
  APMEP   Les Maths en BD.

Article du bulletin 516

Adhérer ou faire un don

Paul Louis Hennequin

- 12 janvier 2016 -

par Larry Gonick,

Larousse, août 2015,

234 pages en 19 x 23, prix : 17.99€.

ISBN 978-2-03-591745-4

Ce volume est la traduction en français par Marion Cot de l’ouvrage en anglais « The Cartoon guide to Algebra » édité en 2015 par Harper Collins. L’auteur, qui a enseigné les mathématiques à Harvard, a déjà publié à l’issue d’un tour du monde une quinzaine de bandes dessinées sur l’histoire de l’univers, celle du monde moderne, celle des États- Unis et des guides pour la chimie, l’informatique, l’environnement, la génétique, la physique, la statistique, …

En général, une bande dessinée a un fil conducteur entrainant tout au long de l’ouvrage de dessin en dessin quelques héros s’exprimant dans des bulles ; ici, ce fil est une présentation de l’algèbre telle qu’on la développe tout au long de la scolarité de l’école élémentaire au lycée : les nombres, addition et soustraction, multiplication et division, expressions et variables, résolution d’équations et de systèmes, représentations graphiques, puissances, fractions rationnelles, proportionnalité, moyennes, carrés, racines carrées, équations du second degré, racines imaginaires et nombres complexes.

Chaque chapitre comporte une dizaine de problèmes de calcul et le résultat de quelques uns est donné en fin d’ouvrage.

Un index comporte plusieurs centaines d’entrées mais très peu de noms propres (Babylone, Al kharezmi, Descartes, Pascal, Pythagore, mais ni l’Égypte, ni la Chine, ni Thalès, Euclide, Cardan, Galilée ou Argand)

Les dessins pleins d’humour et de simplicité font intervenir des personnages savoureux pour aérer la typographie, commenter un résultat, une règle ou un graphique ; ils stimulent en permanence le lecteur, l’aident à fixer son attention, à rire d’une difficulté surmontée et à mémoriser un résultat important.

Toutefois une lecture approfondie révèle quelques erreurs ou suscite une observation : La plus grave se situe page 11, où la confusion entre décimal et représentation décimale conduit à définir les entiers comme nombres non décimaux positifs ou négatifs !
Page 36, la figure du bas suggère que l’étagère supérieure est plus longue que les quatre autres comme pour trois des quatre de la page 40, et pour savoir qu’il n’en n’est pas ainsi, il faut attendre la page 72.
Page 42 au milieu à gauche, confusion entre le taux de la TVA et son montant.
Page 58, le problème 8 (corrigé p. 225) ne précise pas les axes des deux rotations R et S.
Page 154, l’énoncé du problème 11, dont la solution n’est pas donnée, mériterait d’être précisé.
Page 193, c’est le coefficient de $x^2$, a, qui doit être non nul (sinon l’équation n’est pas du second degré) ; et ceci devrait être rappelé page 207.

La lecture de ce livre permettra aux enseignants de mathématiques à la fois de se détendre et de présenter avec humour en classe certaines règles, propriétés ou méthodes de calcul et je leur en recommande avec enthousiasme la lecture. Je suis plus réservé pour le conseiller directement à des élèves, des parents ou des curieux de mathématiques si on ne leur signale pas les imprécisions ci-dessus.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente