Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Matériaux pour une documentation » MESURER, ACTES DU SYMPOSIUM « (...)
  APMEP   MESURER, ACTES DU SYMPOSIUM « PÉDAGOGIE DE LA STATISTIQUE À L’UNIVERSITÉ »

Article du bulletin 463

Adhérer ou faire un don

Henri Bareil

tenu les 4-5 décembre à Angers, avec des Universitaires du Public et l’Université Catholique de l’Ouest.

Éditions l’Harmattan, Collection « ÉDUQUER ».

Brochure de 144 pages, en 13,5 × 21,5 dont de bonnes (courtes) bibliographies pour trois exposés et de monumentales et inutiles bibliographies pour les autres (deux surtout).

ISBN : 2-296-00023-1.

Prix : 13 € .

Les intervenants, tous universitaires, partent de « constats » de déficits (de moins en moins vrais, espérons-le !) :
– d’un enseignement de la statistique en Collège et en Lycée ;
– de préoccupations pédagogiques dans les enseignements universitaires.
Pour lutter contre eux, un Groupe de Recherche En Pédagogie Universitaire, agent du Symposium, s’est attaqué à deux chantiers :
– « L’enseignement de la statistique à l’Université : le cas des étudiants en sciences humaines et sociales » ;
– « Le tutorat méthodologique auprès d’étudiants de première année d’Université ».
Sont « interrogés non seulement les pratiques pédagogiques relatives à la statistique, mais également le sens que revêt cette matière … ».

L’objectif du symposium était de chercher à combler le peu de goût des étudiants pour la statistique et, conjointement, « à réfléchir à ce que pourrait être une pédagogie de la statistique à l’Université ».

I. Jean-Claude Régnier : … difficultés dans le cadre d’un enseignement à distance … recensées, analysées (en 30 pages bourrées de tableaux) de façon à pouvoir être ultérieurement dépassées.

II. Noëlle Zendréra : Le cas des filières non mathématiques (19 pages). « Deux écueils majeurs à proscrire : la présentation de recettes utilitaires d’une part, et les forma- lisations excessives d’autre part. À partir des principes pédagogiques de la pratique nord- américaine se dégagent : l’utilisation exhaustive de données réelles obtenues par les étudiants eux-même, l’exploitation et la conception de graphiques et la promotion des travaux dirigés et des travaux de groupe en collaboration (je commente : on se croirait au Collège ou au Lycée… C’est bien !).

III. Louis-André Vallet : « … à partir d’une pratique … » (12 pages). Parmi les difficultés rencontrées, l’auteur souligne notamment :
– une « résistance à l’objectivation » ;
– « le travers français du primat de l’abstraction généralisant e dans l’exposition des méthodes statistiques » ;
– la rareté des « passeurs » (compétents à la fois dans leur disciplines et en statistique). Il montre de la beauté en statistique, avec trois exemples dont celui « de quasi-symétrie » découvert en 1966 par mon ami Henri Caussinus (Ancien Président de la Société Française de Statistique et mon collègue à l’Institut du Lauragais…).
L’auteur insiste sur l’utilité concrète des méthodes, sur la possible non-pertinence d’indicateurs immédiats, sur la statistique instrument de découverte…

IV. Pierre Favreau : « … l’écart-type … » (16 pages) … et la dispersion dans une série de mots.

V. Alain Bihan-Poudec : « … difficultés d’apprentissage … » (7 pages) … dans « une absence de sens pour l’apprenant », « une absence de signification des concepts », …

VI. Noëlle Zendréra : idem « pour les étudiants en sciences humaines » (26 pages) … avec la difficulté « d’une pensée statistique » et des conceptions erronées de concepts de base (moyenne, …, hasard et risque, …, niveau et intervalle de confiance, …, tests d’hypothèses, …).

MA CONCLUSION :

Cet ouvrage convient aussi très bien pour Collège et Lycées ! (encore qu’on pourrait y être parfois plus optimiste). Et à chacun de méditer, pour le titre, une citation d’Albert Jacquard (1988) : «  Peu nombreux sont les enfants (et les adultes) qui ont le réflexe de voir dans un nombre l’expression d’une mesure  ».

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)
 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente