Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Matériaux pour une documentation » Mathématiques Première,
  APMEP   Mathématiques Première,

Article du bulletin 518

Adhérer ou faire un don

Compétences et évolution des pratiques

Marc Roux

- 23 mai 2016 -

par Marie-Christine Obert, Florian Odor, Olivier Wantiez

Canopé éditions, 2015

208 pages A4. Prix : 29,90 €.

ISBN : 978-2-240-03707-7

Les auteurs, tous trois IA-IPR dans l’académie de Lille, ont pour but d’aider l’enseignant à construire pour la classe des « activités réfléchies », à « apprendre à l’élève à construire ses propres méthodes et outils pour apprendre » ; ceci dans le strict respect des textes officiels, qui sont largement cités. Ils sont aidés par douze co-auteurs, enseignants en lycée (dont un stagiaire), ou en collège pour l’un d’eux, qui ont expérimenté dans leurs classes les méthodes et les activités préconisées. L’ouvrage (dont il existe une version numérique) bénéficie d’une présentation agréable, aérée, en couleurs. Il est divisé en cinq parties :

  • 1. Enjeux des programmes de mathématiques.
  • 2. Aider à pérenniser les acquis : progressions spiralées.
  • 3. Assurer la continuité des apprentissages du collège à la fin du lycée : progressions verticales.
  • 4. Développer les compétences mathématiques et transversales avec le numérique.
  • 5. Assurer la progressivité des apprentissages  : extraits de progressions détaillées.

De nombreux renvois vers des sites complètent le contenu.
Les classes visées sont toutes les sections de première, mais bien des principes généraux et une partie des activités sont utilisables à tous les niveaux du lycée ; une continuité « de bac-3 à bac+3 » est recherchée. Les parties 1 à 3 sont plutôt générales et théoriques ; les parties 4 et 5 suivent de près la pratique quotidienne, avec déroulement minuté d’activités, textes des énoncés, productions d’élèves. Toutes les techniques modernes de gestion de classe sont mises en avant : travail en groupes, narration de recherche, classe inversée, échanges par courrier électronique, carte mentale, évaluation par compétences. L’usage du numérique est omniprésent, à travers l’usage de ressources en ligne et de logiciels très divers (Wims, ENT, GeoGebra, XCas, tableurs, …), L’algorithmique se traduit par des programmes en langages variés (AlgoBox, Java, …).
On peut faire à ce travail des critiques de plusieurs ordres : sur la forme, les différenciations typographiques (paragraphes en rouge ou en noir) perturbent plus qu’elles n’aident la lecture : en rouge on trouve aussi bien des extraits de programmes que des énoncés remis aux élèves, … ; les illustrations de la progression spiralée des pages 33 et 35 sont bien peu parlantes ; la rédaction donne parfois une impression de "coq-à-l’âne". Les situations-problèmes choisies sont souvent totalement artificielles et coupées de la vie réelle. Les renvois en ligne par des QRcodes à scanner marginalisent les enseignants qui ne possèderaient pas un smartphone. J’ai repéré deux ou trois erreurs, par exemple, à la page 152, parmi les réponses proposées pour une QCM, aucune n’est exacte. Enfin tout le monde sait-il ce qu’est un « prezi » ?
Sur le fond, on peut penser qu’on aurait pu abréger les commentaires des textes officiels, qui virent parfois à la paraphrase redondante, au bénéfice d’un développement des parties 4 et 5, sans augmentation du nombre d’activités présentées, mais en détaillant davantage, en particulier, la remédiation aux difficultés rencontrées. Certains passages sont elliptiques, les réalisations d’élèves montrent que ceux-ci ont eu des précisions, sans doute orales, qui manquent au lecteur. Plus généralement, on ressent une impression d’angélisme, de négation qu’il puisse exister des élèves réfractaires, des cas d’échecs, des différences abyssales entre le programme d’une classe et les connaissances effectivement acquises. Manque également une prise de distance par rapport aux textes officiels, dont aucun élément n’est jamais soumis à examen critique.
Néanmoins ce livre est un fort bon outil pour l’enseignant, débutant ou au contraire un peu trop habitué à un enseignement actuellement jugé obsolète, qui veut connaître de façon précise ce qu’on attend de lui, avec une solide argumentation en faveur de ces choix pédagogiques.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente