Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Pour chercher et approfondir » Pour un enseignement de l’informatique
  APMEP   Pour un enseignement de l’informatique dans le secondaire

Article du bulletin 485

Adhérer ou faire un don

Dowek Gilles ; Archambault Jean-Pierre

Résumé de l’article

L’article présente deux interventions au séminaire de l’APMEP des 16-17 mai 2009 concernant l’introduction éventuelle de l’enseignement de l’informatique au lycée.
Pour Jean-Pierre Archambault, si un consensus s’est progressivement dégagé sur l’idée que l’informatique est désormais une composante de la culture générale, l’enjeu est de former des créateurs et pas de utilisateurs "presse-boutons". L’apprentissage initial peut, bien sûr, se faire à travers les usages de l’ordinateur dans les diverses disciplines existantes et il est évalué par le B2i.
L’informatique est dans tous les domaines de la vie quotidienne, aussi bien que dans les activités spécialisées, de la musique à la médecine, par exemple. Mais si chacun peut être utilisateur, il y a pénurie d’informaticiens qualifiés. L’incapacité à maîtriser les TICE s’assimile à une nouvelle forme d’illettrisme. Donc, les élèves doivent avoir dès le lycée une bonne représentation mentale du numérique, et des bases solides. Les programmes scolaires doivent être à la hauteur des enjeux et des exigences de la société du numérique.
L’algorithmique, introduite en seconde, permettra l’introduction des notions de base : instruction élémentaire, affectation, boucle, itération mais un enseignement plus spécialisé en informatique doit être poursuivi en 1ère et Terminale scientifiques ou technologiques.
Gilles Dowek, informaticien, professeur à l’Ecole Polytechnique s’étonne du peu de connaissance en algorithmique des élèves entrants. Il énumère les nombreux domaines dans lesquels l’informatique a une pace importante. L’informatique désigne à la fois une science, une technique, et une industrie. L’informatique scientifique est basée sur 4 concepts : algorithme, langage, information, machine. Donner l’informatique aux mathématiciens, ce serait la restreindre aux deux premiers. L’enseignement de l’informatique peut être structuré en 3 étapes (utilisation d’un logiciel, programmation, science informatique), correspondant aux 3 niveaux : collège, lycée, université.

Plan de l’article

  • I. Intervention de Jean-Pierre Archambault .
    • Consensus et divergences
    • Des statuts éducatifs divers
    • L’heure d’un bilan
    • L’informatique est partout
    • Une pénurie d’informaticiens qualifiés
    • Et le citoyen ?
    • Des pratiques insuffisantes en elles-mêmes
    • Le B2i
    • Un résultat prévisible
    • L’action de l’EPI et du groupe ITIC de l’ASTI
    • Les préconisations de Richard Descoings
    • Le nouveau programme de mathématiques en classe seconde
  • II. Intervention de Gilles Dowek

Lire l’article en ligne
Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)
 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente