Accueil » Publications » Le Bulletin Vert » Les éditoriaux » René Gauthier
  APMEP   René Gauthier

Article du bulletin 506

Paul Louis Hennequin

René Gauthier
30 mai 1931 - 25 juin 2012

René Gauthier, disparu l’année dernière, a eu une longue carrière de militant, ouvert, avenant et discret mais assidu, efficace et rayonnant de notre Association.

Il a été membre du bureau de 1966 à 1970, successivement secrétaire de la sous-commission « Formation des maîtres  » puis secrétaire aux Régionales  ; on peut mesurer l’énergie qu’il a manifestée dans cette tâche pour les mettre presque toutes en place de 1967 à 1969 en lisant le rapport publié dans le Bulletin [2].

Mais, c’est surtout de son poste de professeur au lycée Ampère de Lyon qui avait alors des classes de premier et de second cycle, qu’il joue, dès 1966 un rôle moteur dans l’évolution de l’enseignement des mathématiques en particulier dans notre pays.

Avec lui des animateurs lyonnais, Louis Duvert, Maurice Glaymann, Ginette Mison, André Myx fondent en novembre 1968 l’équipe Galion dont les membres ont expérimenté dans des classes de sixième depuis la rentrée 67 un enseignement par fiches permettant aux enfants d’aller à leur propre rythme. Ce groupe Galion restera actif jusqu’au décès de Ginette Mison en 2009. On trouvera toute l’histoire si féconde de cette équipe, ses succès et ses échecs, sous la forme d’ une interview de Jean Clerjon, René Gauthier, Maurice Glaymann, Ginette Mison, André Myx par une délégation de l’association Amis de l’Irem de Lyon, réalisée à l’automne 2007 et disponible sur le site [15].

Les fiches Galion, éditées par OCDL ont eu un succès considérable qui a permis de distribuer des bourses à des élèves en difficulté et à des clubs de lycée. De 1992 à 2000 l’équipe publie les six brochures GALION-THÈMES [12], co-diffusées par l’APMEP, aujourd’hui épuisées mais téléchargeables, l’une plutôt pour le collège avec des idées pour le lycée, d’autres plutôt pour le lycée avec des idées pour le collège, la dernière sur l’histoire des maths, qui proposent, chacune dans six plaquettes, des activités exercices ou problèmes avec quelques rappels de cours 

Je parcours maintenant les publications de René, tant dans le Bulletin Vert que dans PLOT ancienne formule et dans Tangente :

L’article [1] présente l’expérimentation lyonnaise en quatrième dans le n° spécial du Bulletin consacré à la mathématique en quatrième par ceux qui l’enseignent. [3] donne une construction de la géométrie des quadrillages en Cinquième. [4] rend compte de deux ateliers aux journées de Metz. co-animés avec C. Verset, le premier sur le calcul numérique en Quatrième et Troisième, le second sur « quelle mathématique pour les élèves rebelles à l’abstraction ? ». [5], le super-bac, dénonce les abus de certains sujets de baccalauréat, [6] fournit des matériaux pour une classe de seconde A en prenant comme base la parabole, [7] détaille la mise à l’essai du programme de seconde au lycée Ampère, [8] présente Courbures et géodésiques, [9] Graphes et stratégies, [11] Faire des maths autrement et [13] un éloge de la paresse plein d’humour, tandis que [10] propose des « droits de vacances » et que [14] étudie le problème des alvéoles construites par les abeilles.

Il faut aussi noter les manuels :
Maths & Maths 1re S, livre classe et livre maison, publiés chez Hatier avec A. Deledicq et G. Mison, pour mieux comprendre et approfondir le travail effectué en classe,
et les quatre volumes Indice maths 1re S , 1re L (2001), Term S obligatoire (2002) et 2nde (2009) rédigés par une équipe animée par R. Gauthier et G. Mison et publiés chez Bordas.

On réalise la richesse, la variété et l’originalité du travail effectué pendant plus de quarante-cinq ans par René et l’équipe lyonnaise qu’il a animée avec fermeté, doigté, et gentillesse.

Lors de ses obsèques, ses amis André Deledicq, Louis Duvert, Jean-Paul Duplay, André Myx et Sébastien Soucaze ont souligné ses qualités d’animateur, de guide, de militant, d’auteur de manuels, son activité de moteur et de régulateur sans la moindre hiérarchie, relançant la motivation dans les moments de doute et formalisant les idées pour les rendre réalisables.

Je laisse Alain Bouvier conclure :

La classe !

Pour moi, René Gauthier, c’était la classe, l’élégance, la rigueur, l’aisance, des valeurs humanistes, de la culture, l’attention aux élèves, le travail en équipe, l’humeur égale et toujours amicale, et une grande modestie, comme si tout cela était banal, allait de soi.

Quand je l’ai vu avec ses élèves, au début de ma carrière, j’ai su que jamais je ne pourrai réussir ce qu’il faisait si bien, avec un incroyable naturel qui dissimulait sa préparation et son temps de réflexion, pour une activité le plus souvent collective. Ce que l’on appelle le professionnalisme.

Chapeau René !

Références

[1] BV n° 258 (sept. 67), p. 213-226
[2] BV n° 267 (mars 69), p.115.
[3] BV n° 271 (nov 69), p. 637-651.
[4] BV n° 291 (déc 75), p. 695-697 et 749-753
[5] BV n° 303 (avril 76), p.247-250.
[6] BV n° 314 (juin 78), p.539-554.
[7] BV n° 328 (avril 81), p. 284-294
[8] PLOT n° 40 (1987) p. 31-34
[9] PLOT n° 44 (1988) pp 25-30
[10] Tangente n° 5 (1988) p. 28-3
[11] PLOT n° 52 (1990) p. 14
[12] Brochures. N° 301 à 306, (1992-95)
[13] PLOT n° 82 (1998) p. 17-21
[14] BV n° 428 (Journées 1999), p. 403-408

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)
 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente