ADa21 : Système d’évaluation par contrat de confiance

ANTIBI André

Guy Juge

Présentation du système d’évaluation par contrat de confiance, destiné à supprimer la "constante macabre" et des résultats des nombreuses expérimentations.

- Supprimer l’échec scolaire artificiel, c’est-à-dire faire en sorte qu’un élève qui a assimilé les capacités attendues et clairement définies ne soit pas en situation d’échec.

- Encourager ainsi l’élève à travailler, en confiance : il sait que son travail sera récompensé. S’il n’obtient pas une bonne note, il ne devrait pas se sentir victime d’une injustice.

- Faire sortir l’enseignant de son rôle de sélectionneur, sélectionneur malgré lui en général. L’enseignant pourrait alors remplir sa vraie mission : "former "et pas "sélectionner.