ASm19 : Mathenpoche, l’interface professeur et les différentes géométries dans Mathenpoche

SOUCHET Michel

Guy Juge

- 15 mai 2006 -

1. Interface professeur : gestion de l’interface, utilisation de l’interface, gestion des groupes, gestion des séances, compléments (bilans, options, aide...)
2. Les différentes géométries dans Mathenpoche.
Le logiciel Mathenpoche contient à la fois un exerciseur puissant dans sa version réseau et différentes modules indépendants pouvant être partiellement ou complètement exercisés : un module de géométrie dynamique (tracenpoche), un module de géométrie aux instruments virtuels (instrumenpoche) et de petits modules relatifs à la géométrie dans l’espace. Autant la géométrie dynamique (Cabri, Geoplan...) est relativement bien connue et étudiée, autant la géométrie aux instruments virtuels pose de nombreuses questions didactiques : intérêts, limites, liens avec les instruments réels, représentations mentales... De la même façon, les scripts de Tracenpoche sont une petite nouveauté dans la géométrie dynamique dans la mesure où le programme de construction peut être entièrement tapé dans le logiciel et de manière très intuitive. Mais une autre géométrie apparait également dans le logiciel, une géométrie que l’on pourrait qualifier de "géométrie au jugé", censée permettre de contrôler par la suite des résultats précis en donnant par exemple des repères ou des ordres de grandeur. Comment toutes ces géométries sont-elles distribuées dans le logiciel ? Quelles sont les possibilités de les utiliser indépendamment ou de manière conjointe (par exemple via des modules qui feraient le lien entre la géométrie dynamique et celle aux instruments virtuels) ? Dans un second temps, il sera question du domaine de la démonstration. Que peut-on précisément attendre d’un exerciseur dans ce domaine ? Quelles sont par ailleurs les autres possibilités de simulation qu’offre Mathenpoche en terme de géométrie (simulation de situations concrètes modélisées en partie ou complètement) ?