Adhérer ou faire un don

Activités Maths 1ère S

Marc Roux

- 7 mai 2012 -

par Frédéric Laroche.

Ellipses, 2011.

264 pages 19 x 24.

ISBN : 978-2-7298-70447. Prix : 12 €.

Ce recueil de plusieurs centaines d’activités recouvre l’ensemble du programme de Première S ; il est présenté comme « un cahier-livre, à conserver » ; il comporte huit chapitres :

  1. Géométrie.
  2. Algèbre.
  3. Fonctions partie 1.
  4. Suites.
  5. Statistiques et probabilités.
  6. Fonctions partie 2.
  7. Loi binomiale.
  8. Algorithmes et informatique.

Chaque chapitre est organisé en 6 ou 7 rubriques, généralement intitulées :
- Je connais mon cours.
- Exercices de base.
- Exercices intermédiaires.
- Pour chercher.
- QCM et Vrai-Faux.
- Algorithmes et programmes.

Sur le site http://laroche.lycee.free.fr on trouvera « Quelques pages pour se faire une idée  », à savoir : l’avant-propos, la table des matières, et la totalité du chapitre 3 ; ainsi que les corrigés de certains exercices (pages en construction, qui seront complétées progressivement).

Dans sa forme comme dans son esprit, cet ouvrage est très voisin des Activités Maths 2nde (même auteur, Ellipses 2011), recensées dans le BV no 494 ; comme elles, il se caractérise par : imagination et créativité de l’auteur ; diversité des énoncés, dans le fond comme dans la forme ; souci d’applications à des problèmes réels (les seuls « habillages » artificiels relevant de l’humour, genre nonsense)  ; omniprésence de l’algorithmique qui se voit consacrer un chapitre entier, et qui intervient aussi dans tous les autres (certains algorithmes sont traduits en langages Casio et TI ; le logiciel GeoGebra est fréquemment sollicité). Les Vrai-Faux et QCM sont extraits de concours d’écoles d’ingénieurs «  à prépa intégrée ». Les sujets inédits voisinent avec les grands classiques, à l’occasion desquels des points d’histoire sont introduits  ; les dépassements de programme sont assez fréquents, mais comportent toujours les définitions et explications nécessaires. Nombre d’activités sont d’un niveau élevé, à réserver en fait à des élèves sortant de l’ordinaire  ; mais les exercices « de base  » ou «  intermédiaires », ainsi que les situations «  pour chercher » accessibles à tous, sont suffisamment nombreux et intéressants pour que ce livre soit utilisé dans toutes les classes. Beaucoup d’activités (signalées par une icône particulière) peuvent s’intégrer à un TPE.

Pour ne pas tomber dans le dithyrambe, je signalerai quelques rares imprécisions de rédaction, quelques encadrés humoristiques qui feront sourire les enseignants mais sûrement pas les élèves, quelques exercices classés bizarrement, quelques modélisations peu vraisemblables ; néanmoins Frédéric Laroche vient encore de nous fournir un outil d’enseignement hautement recommandable.

(Article mis en ligne par Christiane Zehren)