Appel aux journées nationales 2007

Journées Nationales 2007 à Besançon :

du dimanche 28 au mercredi 31 octobre

Le temps des mathématiques,

les mathématiques dans leur temps

Avez-vous le temps et le plaisir de faire des mathématiques ? Avez-vous le temps et la disponibilité de bien enseigner les mathématiques ? Vos élèves auront-ils le temps d’assimiler en profondeur les mathématiques du socle ? Est-il déraisonnable de vouloir clouer les aiguilles d’une pendule comtoise ? Le temps existe-t-il réellement, alors qu’il échappe à toute définition philosophique ? Ce temps qui passe, que notre psychologie perçoit dans sa complexité, peut-il être enfermé dans des modèles mathématiques ? Quelles interprétations nous en propose la physique contemporaine à la recherche de nouveaux fondements ? Mais de quelles mathématiques parlons-nous ? Celles que nous ont léguées nos illustres ancêtres ou celles qui sont encore devant nous ? Nos mathématiques de l’enseignement sont-elles vraiment en prise avec leur temps ?

L’équipe de la régionale APMEP de Franche-Comté vous propose de prendre un peu de temps pour réfléchir (le luxe !) à ces questions et bien d’autres…

Les activités : Pour nous y aider, nous profiterons des publications et matériels pédagogiques récents, de près d’une centaine d’ateliers en 3 plages (cf. l’appel ci-contre), et de 6 conférences :
-  La conférence d’ouverture, le dimanche 28 après-midi par Douglas Hofstadter (l’auteur américain de Gödel, Escher, Bach, les brins d’une guirlande éternelle) : Eine Kleine Galoistheorie : une introduction en mots artistiques aux découvertes d’Évariste Galois, mathématicien mozartistique,
-  La conférence de clôture, le mercredi 31 en fin de matinée par Étienne Klein (physicien, auteur de Les tactiques de chronos) : La mathématisation du temps épuise-t-elle la question du temps ?

Et 4 conférences en parallèle le lundi 29 après-midi :
-  Jean-Marie Vigoureux, (physicien épistémologue, les pommes de Newton) : De l’antiquité à Einstein : l’expérience du temps,
-  Joël Garnier (philosophe, histoire des sciences) : Tant de temps… Si peu de temps, approches philosophiques,
-  Jean Lefort (professeur de mathématiques, La saga des calendriers) : Mesurer le temps : unité et diversité des calendriers,
-  Marie-Hélène Salin (professeur des écoles, maître de conférences, didacticienne) : Enseignement et apprentissage de la géométrie à l’école primaire et au début du collège, le facteur temps.

Complétant les réunions traditionnelles des régionales et des commissions nationales, nous aurons une plage supplémentaire le mardi 30 de « questions d’actualité », animée par notre présidente et les collègues du bureau national, avec rebondissements possible le lendemain à l’assemblée générale de l’APMEP.

Les loisirs : Mais le temps des vacances, c’est aussi le temps de la culture et des loisirs touristiques. Les congressistes pourront choisir de se divertir ou se promener :
-  le dimanche 28 en soirée avec, en parallèle, un spectacle de magie ou des farces du moyen âge,
-  le lundi 29 en soirée avec un grand spectacle de musique et d’humour par le quatuor Guerchouine And Fire,
-  le mardi 30 en soirée avec le banquet dansant,
-  le mercredi 31 après midi avec un choix de visites de la ville, de la citadelle et de ses musées,
-  le jeudi 1er novembre, avec un choix d’excursions vers des sites remarquables de Franche-Comté.

Les lieux : L’accueil et la conférence d’ouverture auront lieu dans le grand Kursaal, salle prestigieuse du centre ville (derrière la statue de Victor Hugo) de plus de 1000 places. Par chance, les étudiants seront en vacances. Les activités, exposants, ateliers, réunions, conférences, AG et repas de midi auront lieu dans l’enceinte du campus universitaire de La Bouloie (lignes 2, 7 et 9 en bus), dans les locaux de l’UFR des sciences et des techniques (la fac des sciences), dans ceux de l’UFR SJEPG (la fac de droit) contiguë, et au resto U du CROUS en face. Cette unité de lieu nous donnera le temps de rencontres inopinées tout en respectant le timing des journées.

Alors ? Plus d’hésitation !

JPEG - 338.6 ko



Le mot du prédident

Besançon, vous connaissez ? Les rigueurs de l’hiver... mais dès vos premiers pas, vous serez séduits par la beauté et la douceur de vivre, le charme de la nature dans la ville, la sérénité qui invite à la flânerie, à prendre son temps. Cependant, notre Régionale est bien en éveil et a préparé les Journées Nationales de Besançon avec dynamisme. Heureuse de vous accueillir dans la bonne humeur, elle sera prête à temps !

Le fromage, le vin, les autres spécialités gastronomiques, vous ne les verrez pas qu’en photos ! Mais pour l’affiche nous avons préféré la symbolique du sablier : pas pour vous dire que nous serons à l’heure ! Mais pour évoquer le thème de notre congrès et rappeler notamment l’attachement de Besançon à l’horlogerie. Vous avez deviné : notre congrès 2007 aura pour fil conducteur « le temps » et s’intitulera « le temps des mathématiques, les mathématiques dans leur temps ». Ce thème, qui s’inscrit parfaitement dans le patrimoine culturel bisontin et franc-comtois, n’est finalement pas si éloigné de celui des journées de Clermont-Ferrand sur le devenir de l’enseignement des mathématiques. Avez-vous le temps et la disponibilité de bien enseigner les mathématiques ? Mais de quelles mathématiques parlons-nous ? De celles que nous ont léguées nos illustres ancêtres ou de celles qui sont encore devant nous ? Les mathématiques de notre enseignement sont-elles en prise avec leur temps ? Voilà bien des questions auxquelles nous vous invitons à débattre dans la cité du temps, à Besançon.

La première journée du congrès se déroulera au grand théâtre du Kursaal, les trois journées suivantes, vous serez accueillis dans les locaux de l’UFR des sciences et des techniques de l’université de Franche-Comté.

Voici quelques aperçus du programme qui vous attend :

La conférence d’ouverture de Douglas Hofstadter (auteur de Gödel, Escher, Bach, les brins d’une guirlande éternelle) : « Eine Kleine Galoistheorie, une introduction en mots artistiques aux découvertes d’Évariste Galois, mathématicien mozartistique ».

La conférence de clôture d’Étienne Klein (auteur de Les tactiques de Chronos) : « La mathématisation du temps épuise-t-elle la question du temps ? ». Des conférences en parallèle sur « l’expérience du temps de l’Antiquité à Einstein », « les approches philosophiques du temps », « la mesure du temps »... et aussi sur « le facteur temps dans l’enseignement et l’apprentissage de la géométrie ».

Trois plages d’ateliers, des créneaux réservés à la vie de l’association (assemblée générale, commissions nationales, réunion des régionales), plusieurs moments d’échanges et de débats : une discussion autour des questions d’actualité, une plage de questions au bureau national, une présentation des relations internationales de l’APMEP.

Mais ces journées seront aussi l’occasion de se divertir lors des spectacles prévus en soirée, ou lors du repas festif. Et pour vous faire rencontrer l’extraordinaire richesse du patrimoine franc-comtois, marqué par le passage de personnages illustres, Victor Hugo, Gustave Courbet, Pierre-Joseph Proudhon, Louis Pasteur..., une journée de découverte culturelle et touristique vous sera proposée avec au programme un choix d’excursions vers des sites remarquables de notre région.

Il y a trente-huit ans que les congressistes de l’APMEP ne sont pas venus à Besançon : presque une carrière de prof ! Alors ne ratez pas cet événement et laissez-vous aller. Suspendez votre cours, et consacrez quelques jours à la découverte de la capitale de la Franche-Comté.

La régionale de Franche-Comté est très heureuse de pouvoir vous accueillir, alors venez nombreux !

Philippe Le Borgne, président de la régionale de Franche-Comté