Colloque "L’enseignement des mathématiques, des mathématiques du quotidien à la théorie"

16 mars 2011 à Mons (Belgique), 17-18 et 19 mars à Lille

Nicolas Van Lancker

- 14 janvier 2011 -

COLLOQUE 16 mars 2011 à Mons (Belgique), 17-18 et 19 mars à Lille (France)

L’enseignement des mathématiques, des mathématiques du quotidien à la théorie

en l’honneur de Nicolas Rouche

Quels qu’ils soient et quels que soient les systèmes éducatifs dont ils sont des maillons, les enseignants de mathématiques sont obligés à un moment ou un autre de s’interroger sur le sens de leur enseignement en terme éducatif et politique, en terme de rapport à la réalité (celle des problèmes pratiques qui se posent à toute société). Cette réalité s’invite aussi par le biais des étonnements ou questions, venant de jeunes enfants comme d’étudiants en thèse ; elle s’hybride à la symbolisation, elle se transforme dans des réseaux de techniques et de théorisations.
- S’agit-il d’aménager la construction, avec les meilleurs procédés, d’une science déductive déjà faite ou s’agit-il d’enseigner à penser mathématiquement ? A chaque niveau de rigueur et d’exigence, comment la pensée mathématique s’ancre-t-elle dans les perceptions, les actions, les mouvements ? Quel part peut y prendre le jeu, l’expérimentation ?
- Comment se construisent définitions et concepts dans leurs rapports à l’intuition, aux problèmes et aux démonstrations ? L’histoire des mathématiques et l’histoire de l’enseignement informent sur toutes ces questions, quelles ressources offrent-elles aux enseignants ?

Le travail de Nicolas Rouche, son apport majeur à l’enseignement des mathématiques inspireront ces journées. De l’école élémentaire à l’université, chercheur-e-s et/ou enseignant-e-s apporteront des éléments pour travailler ces questions dans tous les champs de la discipline (algèbre, géométrie, analyse…)

Les conférences prévues sont les suivantes :
- The heritage of Hans Freudenthal and Nicolas Rouche par Erich Wittmann (mercredi 16 mars matin)
- Pourquoi théoriser ? par Rudolf Bkouche (merdredi 16 mars matin)
- Deux niveaux d’étude en mathématiques par Maggy Schneider ( mercredi 16 mars après midi)
- Les apports de Nicolas Rouche à l’enseignement des mathématiques par Christine De Block-Docq et Christiane Hauchart (jeudi 17 mars matin)
- Construction des savoirs mathématiques sur des « chantiers de problèmes » : l’apport de l’épistémologie et de l’histoire des mathématiques, par Evelyne Barbin (jeudi 17 mars matin)
- La pomme de Poincaré par Luc Sinègre (vendredi 18 mars matin) Nicolas Rouche : des circuits non linéaires à la stabilité (ou comment un ingénieur devient mathématicien) par Jean Mawhin (samedi 19 mars matin)

- ainsi qu’une quinzaine d’ateliers ou d’exposés répartis sur 5 plages horaires.

Le programme complet ci-dessous :

PDF - 130.3 ko

L’affiche est là :

PDF - 2.6 Mo

L’inscription scientifique sur le site de l’irem de Lille : http://irem.univ-lille1.fr/ja

Ces journées sont inscrites au Plan Académique de Formation, l’inscription administrative est toujours possible le site de l’académie de Lille (logiciel Gaia)

Ce colloque est organisé à l’initiative de le GEM, le CREM, l’IREM de Lille, les commissions Inter-IREM "Histoire et Epistémologie des mathématiques" et "Géométrie" (France) et la régionale de l’APMEP.

Pour toute information IREM de Lille, tél : 03 20 43 41 81 irem@univ-lille1.fr ou monslille2011@gmail.com