Communiqué de la commission Lycée professionnel de l’APMEP

lundi 4 novembre 2019

 

 

La rentrée 2019 marque le début de l’application d’une nouvelle réforme de la voie professionnelle, intitulée « transformation de la voie professionnelle ».

Cela se traduit par :

  •  une évolution de la structure, notamment :
    • • avec des nouvelles grilles horaires en CAP et en baccalauréat professionnel,
    • • l’apparition d’une nouvelle modalité pédagogique institutionnalisée : l’enseignement en co-intervention,
    • • de nouvelles modalités d’accompagnement personnalisé étendu aux élèves de CAP
    • • la mixité des publics : dans une même classe les apprenants peuvent avoir des statuts différents (élèves ou apprentis)
    • • la disparition de l’ EGLS ( enseignement général lié à la spécialité).
  •  de nouveaux programmes d’enseignement :
    • • l’introduction de l’algorithmique et programmation avec l’usage imposé de Python pour les classes de baccalauréat professionnel,
    • • un module de vocabulaire ensembliste et logique (pour les classes préparant au baccalauréat professionnel),
    • • des automatismes.
  •  La publication des nouvelles modalités de certification pour l’obtention du CAP parue au BO du 26 septembre 2019.

Ces changements ont un fort impact sur les pratiques pédagogiques quotidiennes des enseignants. L’articulation entre les différentes modalités d’enseignements : enseignement disciplinaire, co-intervention, accompagnement personnalisé rend difficile la construction et la mise en œuvre de progressions cohérentes permettant de profiter pleinement de l’horaire alloué à la discipline.

Nous déplorons que les programmes de 1ère et terminale Bac Pro n’aient pas été publiés en même temps que les programmes de seconde.

Former les élèves nécessite d’avoir une vision globale de l’ensemble des attendus pour le cycle de la voie professionnelle tant au niveau des contenus que des modalités d’évaluation.

Les élèves de seconde professionnelle ainsi que certains élèves de 1ère année de CAP ont été évalués lors des tests de positionnement en septembre 2019.

Les résultats des élèves de CAP qui ont participé aux évaluations n’ont pas été à ce jour transmis aux établissements.

Pour les classes de seconde professionnelle, nous nous inquiétons du retour d’un certain nombre d’établissements pour lesquels les modules de remédiation en mathématiques prévus dans le cadre de l’accompagnement personnalisé ne sont pas assurés par des enseignants de mathématiques.

L’APMEP s’inquiète de l’impact de cette réforme ; l’ampleur, les modalités, le calendrier de mise en œuvre risquent de mettre en difficulté un certain nombre d’enseignants et surtout de peser lourdement sur la formation mathématique des élèves de la voie professionnelle et par voie de conséquence sur leur avenir.

La commission lycée professionnel de l’APMEP