Compte rendu du Comité des 2 et 3 avril 2011

Compte rendu du dernier comité

Approuvé à l’unanimité des présents.

Rapport d’activité

Le Comité autorise le Bureau à l’unanimité à présenter le rapport d’activité au vote des adhérents.

Rapport financier

Le Comité autorise le Bureau à l’unanimité à présenter le rapport financier au vote des adhérents.

En fonctionnement le budget est à l’équilibre, le déficit affiché de 25000€ est dû à la dépréciation (normale) du stock.

Depuis quatre ans, les économies réalisées sur nos frais de fonctionnement et la prise en compte de la valeur réelle de notre stock nous permettent d’avoir une vision plus juste des comptes de l’association.

L’externalisation est une réussite et le travail mené par le cabinet comptable et par Pascale Pombourcq va permettre une bonne comparaison d’une année sur l’autre de l’évolution du budget.

L’équilibre actuel reste précaire si nous n’arrivons à trouver de nouvelles recettes.

Vente sur Internet

Le développement de la vente sur Internet pénalise les ventes des Régionales.

La question sera évoquée lors de la réunion des présidents des Régionales, à l’occasion du Séminaire.

Nouveaux adhérents

Il faut avoir un suivi des nouveaux adhérents jeunes.
Grosse perte lors des mutations ou des renouvellements.

Consultation sur les nouveaux programmes

Réflexion sur les spécialités math : l’épreuve pratique ne pourrait-elle pas prendre place dans ce cadre ?

Il semble que dans certains établissements des regroupements soient envisagés en math entre des sections différentes (ES&S). L’APMEP s’oppose à de tels regroupements qui semblent incohérents avec des programmes et des horaires différents.

La consigne d’entrée par les problèmes est difficilement compatible avec des exigences de programmes différents.

Pour la partie probas-stats, il est nécessaire d’avoir un recul important sur les contenus. Il est indispensable que le document d’accompagnement soit renforcé d’un document complémentaire pour préciser certaines notions plus délicates.

Site de l’association

Evolution vers la vente en ligne.
Le Comité encourage le principe de l’étude du projet et demande qu’il y ait dans la mesure du possible plusieurs devis.

Formation continue

Un très grand nombre de stages ont été supprimés dans beaucoup d’académies et dans le « meilleur des cas », il y a suppression de tous les remboursements de frais (ordre de mission sans frais, covoiturage).
Proposition : intenter un procès au ministère pour non-respect de la loi sur la formation continue.

Quelques échanges entre les collègues du Comité sur la plaquette Visage Collège

Il y a des difficultés à faire coexister l’évaluation non chiffrée du socle commun et l’évaluation chiffrée : sur le terrain, la charge de travail devient très importante au détriment du temps que l’on peut consacrer à la formation des élèves.
À quoi sert le DNB ?
Il y a une dizaine d’années, il fallait avoir le DNB pour certaines formations.
Le socle doit-il se substituer au DNB ?
Certains trouvent le socle très exigeant et dans tous les cas trop difficile à évaluer.
D’une façon générale, il y a trop d’objectifs en 3ème (DNB, socle, niveau pour passer en Seconde).
Le socle commun est aussi mal vécu parce qu’on peut difficilement remédier à des échecs : si un élève ne valide pas une compétence, on n’a peu de moyens pour y remédier (pas assez d’heures pour les PPRE).
La double évaluation que doivent mener les enseignants pose la question de la suppression ou du maintien de la note chiffrée.
Certains pays sont revenus en arrière sur la suppression de la note chiffrée. L’APMEP doit s’emparer de cette question.

Math C++ et Cap math.

Cap math :
Consortium d’associations qui promeuvent les clubs de maths. C’est un projet qui s’inscrit dans le cadre du Grand Emprunt : le dossier est déposé.
L’APMEP en fait partie.

Math C++ :
Projet impulsé par l’Inspection Générale dont l’objectif est de repérer des élèves à fort potentiel scientifique qui pourraient faire des études scientifiques pour les aider, et les amener dans des laboratoires ou de grandes entreprises scientifiques. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la loi sur l’égalité des chances.
Le financement est, en grande partie, privé (Microsoft, SNCF, Thalès…). Il s’agit aussi de permettre à des enseignants du secondaire et à leurs élèves de travailler avec des chercheurs de ces laboratoires ou entreprises pendant les petites vacances scolaires ou au mois de juin.

Commission de suivi des programmes.

La commission de suivi des programmes a été acceptée officieusement par la DGESCO.
L’APMEP a été reçue par la DGESCO en janvier. Eric Barbazo a reçu un courrier électronique donnant l’acceptation de principe de cette commission. Il a demandé une réponse officielle.
Nous souhaitons une commission qui ait les moyens de travailler, avec des ordres de mission pour les gens qui y participeront. Il faudrait une commission non pléthorique avec des représentants de l’Inspection, de l’APMEP, de l’IREM.
Nous craignons que cette commission ne puisse pas être opérationnelle pour la rentrée.
Au dernier comité, il avait été demandé des décharges horaires pour les gens qui travaillent dans cette commission, ce sera certainement refusé.
Cette commission suivrait tous les programmes (du primaire au lycée). La DGESCO a dit que ça l’intéressait car ce serait une expérimentation pour les autres matières également.

Télécharger le compte rendu