De la Terre à la carte : les systèmes de projection dans quelques cartes dieppoises du XVIe et XVIIe siècles

D. Baverel

Résumé

Entre 1540 et 1634, Dieppe est devenu un foyer important de cartographes, et si les cartes utilisées à cette époque par les marins ont disparu, il reste essentiellement des cartes d’apparat.
L’auteur présente le canevas de 4 cartes, choisies par leur originalité. La mappemonde de Jean Roze est le premier exemple connu en France d’une projection en deux hémisphères. Jean Cossin a utilisé pour son planisphère la projection sinusoïdale. L’atlas de Guillaume Le Testu contient 59 feuillets dont les 6 premiers ont des projections originales.
L’exploitation pédagogique proposée ensuite concerne les problèmes de navigation, les méthodes de tracés cartographiques, la carte comme bilan des connaissances géographiques et historiques.

Plan de l’article

  • La mappemonde de Jean Roze
    • Construction des parallèles
    • Constructions des méridiens
  • Le planisphère de Jean Cossin
    • Construction des parallèles
    • Construction des méridiens
  • L’atlas de Guillaume Le Testu
    • Construction des parallèles
    • Construction des méridiens
  • Exploitations pédagogiques

- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Catherine Ranson)