Adhérer ou faire un don

Entretiens individuels et difficultés d’apprentissage en algèbre

Expérimentation aux niveaux Troisième et Seconde (professionnelle et générale)

- 20 décembre 2008 -

par Michèle Blimo, Isabelle Guinard, Dominique Hilt, Marie- Hélène Hinault, Jean Julo, Françoise Mallédant, Martine Taburet.

IREM de Rennes, Juillet 2008.

ISBN : 2-85728-071-8.

108 pages en 21 × 29,7. Prix : 8€.

Introduction.
- 1. Des entretiens individuels en algèbre : pourquoi ? comment ?
- 2. Les entretiens cognitifs : quelques données théoriques et méthodologiques.
- 3. Les exercices de mise en route : présentation.
- 4. Le déroulement des entretiens : généralités et exemples.
- 5. L’analyse des entretiens.

Bibliographie.

Annexes :
- 1) À propos de la compétence algébrique.
- 2) Analyse didactique des exercices MER.
- 3) transcription de l’entretien avec Alex.

Cet ouvrage allie tout le sérieux et la rigueur scientifique d’un travail de recherche mené par une équipe d’IREM avec un souci constant d’être directement utile aux enseignants, des niveaux concernés ou du secondaire en général. Les développements théoriques évitent tout jargon de spécialistes, ils clarifient les buts de l’expérimentation et les constats faits au cours de celle-ci. La description du dispositif est le cœur de l’ouvrage ; elle est assez précise pour que tout enseignant motivé puisse se lancer à son tour dans la pratique des entretiens individuels : critères de choix des élèves, sujets d’exercices-supports, exemples de déroulement, grille d’analyse, écueils à éviter, … et même la transcription mot à mot d’un de ces entretiens.

Ceux-ci ont pour but avoué non seulement d’éclairer l’enseignant sur les représentations mentales et les causes d’erreur chez les élèves, mais aussi et surtout d’aider directement les participants à émerger de ce que Jean-Pierre Richeton nomme si justement le « brouillard algébrique ». Les auteurs restent modestes et ne prétendent pas avoir trouvé la panacée ; en particulier ils soulignent qu’un deuxième entretien aurait été souhaitable ; mais les effets observés sont encourageants, suffisamment pour que l’on souhaite que cette pratique figure en bonne place dans la panoplie des dispositifs pédagogiques de remédiation. Peut-on espérer pour le futur un suivi des élèves concernés, pour évaluer son efficacité ?

Une lecture à conseiller à tous ceux qui ne se résignent pas à l’échec et cherchent des moyens neufs de le combattre.

Marc ROUX