496

Extraits des instructions pour le brevet, 1887

Celui qui se contente de transporter à la salle d’examen les habitudes de sa chaire
n’est qu’un médiocre examinateur. Les exercices scolaires sont bien différents selon
qu’ils ont lieu en classe ou à l’examen. En classe tout est subordonné à
l’enseignement. À l’examen cette préoccupation doit disparaître. [...] Il le placera
dans cet excellent état d’esprit si, dès le début, il lui pose des questions faciles et lui
démontre ainsi qu’il n’a pas l’intention de l’embarrasser et de lui tendre un piège. Si
cette méthode est adoptée par tous les membres de la commission, l’aspirant se
présente avec sincérité et se montre au naturel ; l’examinateur l’observe sans effort
et le juge avec certitude.

Maintenir le sujet dans le programme, éviter les questions bizarres ou trop
difficiles, donner aux problèmes une tournure pratique, les énoncer sous une forme
rigoureusement claire et précise. Pour la correction, tenir compte de l’intelligence
de la question, de la méthode, de la rigueur des raisonnements, de l’exactitude des
calculs. En second lieu attribuer une réelle importance à la rédaction, c’est-à-dire à
la bonne disposition des alinéas, à la clarté, à la précision et à la concision du style.

Extraits des instructions pour le brevet, 1887

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP