Henri, entre truculence et jovialité

Jean Fromentin , Nicole Toussaint

Nicole Toussaint [1], et Jean Fromentin [2]

Comment ne pas faire la connaissance d’Henri lorsqu’on s’investit un tant soit peu dans les actions de l’APMEP ? Il nous repérait vite ! Mais pas sans garde-fou : alors qu’on prenait petit à petit des responsabilités, il savait comme personne prodiguer ses conseils et répondre aux questions qu’on pouvait se poser par méconnaissance des habitudes dans le fonctionnement de l’Association. Il savait aussi, courtoisement mais fermement, rappeler ses convictions lorsqu’on affichait des idées qui n’entraient pas dans ses visions de l’enseignement des mathématiques. Il avait aussi l’art d’aplanir les tensions au sein d’un groupe sans froisser les uns ou les autres.

JPEG - 35 ko
Nicole Toussaint, Henri Bareil, Pierre Ettinger

Au fil des années, nous avons ainsi noué des relations plus qu’amicales avec Henri : bureaux et comités nationaux (d’abord élus, puis membres permanents pour diverses responsabilités), commission « premier Cycle » (devenue commission collège), EVAPM, « Après-EVAPM » (devenu Groupe de Réflexion sur les Programmes du Premier Cycle), équipe PLOT… sans oublier la commission des publications qui le faisait intervenir dans le BGV, les brochures, le Bulletin Vert bien entendu (mais là, nous le côtoyions moins). À ce titre, il écrivait des recensions dithyrambiques des brochures « Jeux », surtout depuis leur nouvelle présentation (à partir de « Jeux 5 »), ce qui ne pouvait qu’encourager les membres du groupe JEUX ! Nous-mêmes avons eu droit à ses encouragements au sujet des brochures « Evariste » et à un article complet dans le Bulletin Vert pour « Évariste École ».

Combien de fois avons-nous eu l’occasion de savourer ses talents d’orateur, de conteur et d’écrivain !

Orateur lorsque, de sa voix chaleureuse et son accent chantant du sud-ouest, il vantait les mérites d’un « partant en retraite de l’APMEP », départ fêté par un pot amical à notre local parisien.

Conteur lorsqu’il nous racontait ses souvenirs ou anecdotes vécues à l’occasion de ses rencontres avec différentes personnalités de l’Éducation Nationale, en particulier avec certains inspecteurs généraux… C’était souvent pas triste !

Conteur encore lorsque, venant nous trouver « à l’écart » et nous regardant avec un œil malicieux, il nous glissait en douce une histoire à ne pas mettre « dans toutes les oreilles »…

« Écrivain » enfin, lorsqu’il usait de ses talents épistolaires pour nous envoyer de jolies cartes postales ou des lettres pleines de la tendresse et de la vive amitié qu’il nous témoignait.

Henri, un an après, il nous est toujours aussi difficile d’imaginer que nous ne te verrons plus jamais illuminer de ta présence toutes ces réunions de l’APMEP. Nous t’aurions aimé immortel, mais après tout, tu l’es dans nos cœurs.

JPEG - 38.7 ko
Josiane Terrier, Henri Bareil, Thérèse Escoffet

[1] invitée permanente du Bureau National

[2] ancien Président de l’APMEP, invité permanent du Bureau National,