In memoriam

La disparition l’année dernière de Jacques-Louis Lions a un grand vide dans la communauté internationale des mathématiciens qui viennent de lui rendre hommage en organisant à Paris un grand congres a sa mémoire.
Délaissant le grand fleuve bourbakiste, il n’hésita pas à défricher le domaine de toutes les applications des mathématiques dont la croissance fulgurante des possibilités de calcul des ordinateurs permettait le développement. Cultivant peu à peu ce domaine, jusqu’à en faire un pare foisonnant, entouré et suivi de nombreux élèves, entrainant autour de lui toute une école. il construit méthodiquement et rigoureusement les solutions approchées des problèmes différentiels rencontrés dans le contrôle des systèmes industriels, spatiaux, économiques et écologiques les plus variés.

Ce qui est le plus étonnant dans sa carrière qui le fit élire membre d’une vingtaine d’académies dans le monde entier. c’est l’équilibre d`une activité débordante répartie entre l’enseignement pour lequel il publia une vingtaine d`ouvrages de référence, la recherche qui lui valut entre autre le prestigieux prix du Japon et l’administration par sa participation active à une vingtaine de sociétés industrielles de pointe. "Les mathématiques appliquées ont pour ambition de donner du monde des systèmes une représentation qui permette de comprendre et d’agir....Ce qui m`intéresse c’est de savoir jusqu’où on peut aller "

L’article ci-dessous est déjà paru dans le numéro 65 (avril 2001) de la revue MATAPLI.

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)