Incertitudes liées à l’estimation des structures en taille et en âge des principales espèces capturées par la pêche en Europe, ou comment trouver le meilleur compromis entre précision et absence de biais

Joël VIGNEAU
IFREMER
Laboratoire DRV-RH Port-en-Bessin

Didier Trotoux

PDF - 2.5 Mo
Diaporama de
Joël Vigneau

L’estimation de la structure en taille et en âge des captures d’une espèce marine par la pêche met en oeuvre plusieurs processus successifs d’estimation. Les scientifiques Européens ont toujours cherché à appréhender au mieux ces processus notamment au travers d’une intensité d’échantillonnage importante pour s’affranchir de tous biais. Ce n’est que très récemment, et à l’initiative de la Commission Européenne que le problème a été posé au niveau global pour tous les paramètres concernant toutes les espèces et toutes les zones. Ce changement de dimension a permis de fédérer des énergies pour optimiser les plans d’échantillonnage. La mise au point d’outils statistiques d’investigation permettant la quantification des incertitudes met en lumière des allocations d’effort non proportionnées aux objectifs recherchés. De plus, on montre que la minimisation du biais est un critère extrêmement influent pour construire des plans d’échantillonnage multi-objectifs et multi-paramètres.