504

Informatique et Sciences du numérique, Spécialité ISN en terminale S

Sous la
direction de Gilles Dowek.

Éd. Eyrolles, août 2012.

ISBN 978-2-212-13543-5.

Très riche en contenu, ce livre explore une
grande variété de domaines correspondant
aux objectifs de la nouvelle spécialité.

L’adéquation à l’esprit des concepteurs du
programme ne peut faire l’objet du moindre
doute, puisqu’il s’agit in fine d’une sorte de
manuel officiel.

En effet, l’équipe de rédacteurs a été dirigée
par Gilles Dowek, directeur adjoint de
l’INRIA, qui œuvrait aussi dans la commission
d’élaboration du programme. On trouve
sur le site de l’INRIA
la présentation suivante : « Manuel scolaire
de la spécialité ISN en Terminale S, l’objectif
du livre est d’introduire et donner un
ensemble maximal d’éléments pour permettre
cet enseignement nouveau, orienté
autour de projets, en tenant compte de multiples
variantes selon les axes choisis. Il est
donc un ouvrage de référence, des savoirs et
savoirs faire fondamentaux, mais aussi des
contenus optionnels qui les entourent.
 »

La présentation du manuel est agréable, et il
est aisé de s’y repérer comme d’y trouver ce
que l’on cherche. Les encadrés parsemant les
divers chapitres avec des intitulés tels que
« savoir-faire », « ai-je bien compris »,
« aller plus loin » sont bien choisis. Les listes
d’exercices commencent pour chaque élément
du livre par quelques exercices avec
leur corrigé. Les « idées de projets » qui
complètent l’ouvrage seront utiles pour la
recherche des thèmes de travail des élèves.

Chapitre par chapitre.
 La première partie, « langages », propose une
initiation aux principes fondamentaux des
langages informatiques évolués actuels. Ses
six chapitres, dont deux dits « avancés »,
constituent un ensemble très cohérent. Pour
un élève qui n’aurait jamais pratiqué de langage
de programmation, l’ensemble serait
trop lourd pour être assimilé ; dès cette partie,
il apparaît que c’est au cours de son projet
que l’élève sera amené à approfondir tel
ou tel point, et qu’il ne s’agira donc pas d’un
enseignement « linéaire ». Le manuel fonctionnera
donc plutôt comme un guide de
l’utilisateur auquel on se réfère au besoin.

Les exercices sont bien choisis, les premiers
sont toujours assez faciles et non « piégés ».
 La partie « informations » est très différente.

Dans le chapitre « représenter des nombres
entiers et à virgule », on se retrouve peu ou
prou en mathématiques et rien d’autre. Mais
les autres chapitres touchent aux domaines
les plus divers. Là encore, il est illusoire de
faire parcourir à l’élève l’ensemble du champ
proposé : certains sujets choisis par les élèves
les amèneront naturellement à choisir tel ou
tel domaine, et à laisser les autres de côté.

Les critiques – favorables ou défavorables -
que l’on pourrait formuler sont inhérentes à
la spécialité elle-même dans son ensemble et
non à l’ouvrage, la principale étant que le
manuel comme le programme sont essentiellement
difficiles ou impossibles à couvrir
dans le laps de temps imparti à une spécialité.

Ce manuel semble ainsi indispensable à tout
professeur souhaitant s’engager dans cette
spécialité, ou l’ayant déjà fait. Il est très facilement accessible et téléchargeable en ligne ;
les auteurs ont pris soin de faire remarquer
que son impression à partir du site coûte plus
cher que son achat. Nous ne pouvons que
vivement le recommander.

Jean MOUSSA

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP