Adhérer ou faire un don

Initiation à l’algorithmique et à la programmation pour le lycée.

Marc Roux

- 24 octobre 2011 -

par Luc Ponsonnet.

Ellipses, 2011.
176 pages en 16,5 x 24. Prix : 17,10 €
ISBN : 978-2-7298-6383-8

Après un Avant-propos, cet ouvrage comporte quatre chapitres et des Annexes :

  • A. Les bases de l’algorithmique.
  • B. Programmer avec une calculatrice Texas Instrument ou Casio.
  • C. Programmer avec les logiciels Algobox et xcas.
  • D. Les corrections.
  • Annexes : Tableaux de synthèse des instructions de programmation.

Chacun des sous-chapitres de A (Notion d’algorithme, Instructions conditionnelles, Types de données et opérations logiques, Les boucles, Les listes), et chacun des chapitres B et C, se termine par une série d’exercices, dont les corrigés forment le chapitre D.

Le contenu recouvre les deux premiers items de la partie « algorithmique » du programme de lycée : « décrire certains algorithmes en langage naturel ou dans un langage symbolique  ; en réaliser quelques uns…  » ; y interviennent les listes et les chaînes de caractères, non mentionnées explicitement au programme. Par contre l’entraînement à « interpréter des algorithmes plus complexes » n’est pas abordé. On trouve parfois un paragraphe « Pour ceux qui veulent aller plus loin  ». Les généralités, succinctes, sans développement théorique, visent l’acquisition du vocabulaire de base. Elles sont systématiquement suivies d’exemples commentés, avec de nombreuses copies d’écrans.
Les exemples et exercices sont classiques, et, bien que le programme mentionne l’application « aux autres disciplines et à la vie courante  », ils ne sortent guère du champ mathématique  : recherche d’un PGCD, valeurs d’une fonction, extremums, marches aléatoires, lancers de dés, … Plusieurs font intervenir des notions mathématiques qui ne sont plus au programme : partie entière, fonctions affines par morceaux, … : qualité ou défaut ?
Le choix des matériels et logiciels me paraît pertinent : les deux marques de calculatrices les plus usitées, et deux logiciels libres et gratuits (donc utilisables en travail personnel par tout élève disposant d’une connexion Internet), l’un (Algobox) résolument pédagogique et convivial, l’autre (xcas) plus puissant mais qui amène le débutant à commettre une myriade d’erreurs de syntaxe, d’où beaucoup de pertes de temps. Chaque enseignant pourra choisir une (ou plusieurs) de ces quatre éventualités en fonction de ses compétences, du niveau de sa classe, etc.

L’ouvrage comporte quelques coquilles ou erreurs (en particulier dans la définition de la partie entière), aisément repérables par un enseignant attentif, mais qui risquent de déstabiliser plus d’un élève. Quelques notions et commandes sont utilisées sans être définies ; le statut du «  langage symbolique » du chapitre A n’est pas clairement défini : est-il normalisé, ou propre à l’auteur ? Et est-il vraiment utile, puisqu’on l’utilise rarement, dans les chapitres B, C, D, avant de passer au langage spécifique ?

Malgré ces imperfections, ce livre, aux explications claires et détaillées, peut être mis directement dans les mains des élèves ; il sera particulièrement utile aux enseignants sans formation informatique, et leur permettra d’aborder sans stress cette partie de leur cours ; pour ceux qui, au contraire, dominent le sujet, il pourra leur indiquer jusqu’à quel niveau de détail il convient d’aller pour être compris.