Charte de Caen (1972)

Rémi DUVERT

.

Charte_de_Caen.pdf

.

Où en était-on en 1971 ?
Parmi les réformes, certaines étaient des succès, d’autres exigeaient des critiques, toutes pouvaient et devaient être améliorées. Des polémiques de presse, des remarques d’éminentes personnalités, tout aussi bien que le goût accru de la jeunesse pour une action et une réflexion plus vite autonome, mettaient en évidence des insuffisances ou des lacunes. Et il y avait des incompréhensions qu’il fallait s’attacher à réduire, des orientations à préciser.
Lors des Journées nationales de mai 1971 à Toulouse, le Bureau National de l A.P.M. a jugé venu le temps d’une nouvelle réflexion d’ensemble sur l’action de l’Association. Dès la rentrée de 1971, avec l’appui unanime du Comité national, il a engagé les Régionales à se lancer dans ce travail. Ces études préparatoires, étalées sur quatre mois, ont permis à 45 collègues, membres du Comité ou représentants mandatés des Régionales, réunis à DIJON les 19, 20 et 21 février 1972, de mettre au point un texte synthétisant les divers travaux et capable, tout en proposant d’importantes innovations, de recueillir un large assentiment. Paru dans le Bulletin national no 283 ce texte a pu être étudié par tous les adhérents. Légèrement amendé par l’Assemblée générale A.P.M. de mai 1972, à CAEN, il est devenu la "CHARTE DE CAEN" et est l’objet essentiel de la présente brochure. Cette "Charte" qui complète et prolonge celle de CHAMBERY, DANS LE MEME ESPRIT, est pour nous une nouvelle étape.