Charte de Chambéry (1968)

Rémi DUVERT

.

APMEP_-_charte_de_Chambery_-_1968.pdf

.

RÉSUMÉ DE LA CHARTE DE CHAMBÉRY (1968)

(extrait de la brochure APMEP n°6 « Charte de Caen », 1972)


De discussions en débats, l’A.P.M. a été d’abord amenée à réunir, en janvier 1968, à CHAMBÉRY, un colloque chargé de présenter un plan de rénovation. Des collègues venus de toutes les régions de France et de tous les ordres d’enseignement ont rédigé un premier projet qui, amendé par l’Assemblée Générale A.P.M. d’avril 1968, est devenu la "CHARTE DE CHAMBÉRY".

Ce texte -disponible in-extenso en brochure vendue par l’A.P.M. - a guidé l’action de l’A.P.M. à partir de 1968. Nous avons pu obtenir des réformes, des aménagements, des I.R.E.M. Sur ces derniers points nous avons trop peu obtenu mais néanmoins lancé le train, maintenu notre pression, et le Premier Congrès International de l’enseignement des mathématiques,- à Lyon, en 1969, a témoigné de notre vitalité et du bien-fondé de nos aspirations.


Rédigé et adopté en janvier et avril 1968 ce texte a fondé l’action de l’A.P.M. dans les années qui ont suivi.

Il est disponible, auprès de l’A.P.M., sous forme de brochure. Nous en donnons ci-dessous un bref résumé, toujours d’actualité :

  1. "Une réforme de l’enseignement des mathématiques est indispensable afin de tenir compte :
    • des idées directrices qui animent la vie mathématique contemporaine ;
    • de la nécessité d’un renouvellement pédagogique découvrant de vraies méthodes actives et initiant très progressivement aux notions les plus abstraites ;
    • du rôle primordial joué par les mathématiques dans l’organisation sociale, la production des biens et des services et donc de la nécessité de la rendre plus accessible.
  2. "La réforme est possible
    • Partout des expériences sont en cours et on compte en Belgique, en Pologne, en Angleterre, de nombreuses réalisations.
    • Mais il faut informer maîtres, parents et tous éducateurs des objectifs de la réforme, des conditions optimales de sa réalisation et s’efforcer de les obtenir."
  3. "La réalisation des réformes commence
    • par une expérimentation pédagogique sérieuse et sans idée préconçue ;
    • par un effort toujours accru pour la formation des maîtres formation initiale et formation permanente."

La Charte est nette : "Expérimentation et formation des maîtres sont les deux MOTEURS de la réforme." Et l’A.P.M. insiste pour la création d’I.R.E.M. (Instituts de Recherche sur l’Enseignement Mathématique) engageant notre enseignement sur la voie de la réforme continue et lui en donnant les moyens dans un esprit de coopération entre maîtres de TOUS les niveaux d’enseignement.