Adhérer ou faire un don

Mathématiques - Concours écoles d’ingénieurs post-bac

Marc Roux

- 19 mai 2010 -

par Daniel Fredon.

L’Étudiant - Dunod, 2009.

188 pages en 17 × 24.

ISNN : 978-2-10-053201-8

Cet ouvrage s’adresse aux candidats à une école d’ingénieur à recrutement au niveau bac (écoles dites « à prépa intégrée »). Une introduction de 9 pages présente ces écoles (publiques ou privées), leurs modalités de recrutement, leurs regroupements (ENI, FESIC, GEIPI-POLYTECH) ainsi que dix écoles indépendantes. On y trouve tous les renseignements pratiques : spécialisation, adresses postales et internet, téléphone, coût, dates d’inscription, nombres de places.

Puis sont fournis des extraits d’annales des concours, avec leurs corrigés. Onze chapitres (Raisonner juste ; Calculer avec les réels ; Fonctions numériques ; Suites numériques  ; Fonctions usuelles ; Calcul intégral  ; Nombres complexes ; Géométrie dans le plan ; Géométrie dans l’espace ; Dénombrements et probabilités ; Variables aléatoires) contiennent chacun de 5 à 17 exercices.

En tête de chaque chapitre, on trouve, en une page, trois rubriques : Thèmes du chapitre  ; Des savoir-faire à maîtriser ; Des réflexes à avoir.

Les exercices sont majoritairement sous forme de Vrai/Faux ou de QCM. Ils sont très variés, de contenu et de forme autant que de niveau ; si certains se rapprochent des grands classiques du bac, d’autres s’en distinguent assez pour justifier une préparation spécifique, en particulier ceux du premier chapitre, où il s’agit d’apprécier la validité de raisonnements proposés.

Les corrigés sont complets, clairs ; dans les cas de QCM ou V/F ils comportent d’abord les réponses, puis leur justification détaillée, avec parfois des conseils de tactique (selon les cas, éliminer les mauvaises réponses ou trouver directement la bonne).

J’ai malheureusement détecté plusieurs erreurs dans les corrigés du chapitre 1, et dans le chapitre 10 une incohérence entre énoncé et corrigé. On peut également regretter l’absence d’épreuve complète, avec indication de durée, qui permettrait d’apprécier le rôle du facteur temps. Il n’est pas dit non plus si les calculatrices graphiques et/ou à calcul formel sont autorisées, ce qui pour certaines questions change radicalement le niveau de difficulté.

En dépit de ces réserves, ce livre est un outil fort utile pour les candidats à ces écoles et pour leurs enseignants.

Marc ROUX