Adhérer ou faire un don

Tableau Numérique Interactif

une importante évolution pédagogique

Gérard Kuntz

Résumé de l’article

Tout le monde connaît le système formé l’ordinateur couplé à un vidéo projecteur. Cela donne des présentations soignées, brillantes parfois, mais figées, impossibles à modifier simplement et rapidement, sur des suggestions de la classe ou du public par exemple. Il en va tout différemment pour le TNI, où l’écran numérique rétroagit sur l’ordinateur.
Prenons l’exemple d’un logiciel de géométrie dynamique. Un enseignant prépare une figure dynamique qu’il projette sur l’écran numérique devant sa classe. Il lui demande de réfléchir aux propriétés de la figure. Une proposition est avancée. Un élève s’approche de l’écran et saisit avec le doigt un des points mobiles (comme il le ferait avec la souris) pour vérifier sa conjecture. Il peut aussi compléter au tableau (face à la classe) la figure projetée, car l’ensemble des commandes et des fonctions du logiciel sont actives au doigt (ou au stylet) sur le tableau même. Il peut par exemple faire apparaître sur la figure le lieu d’un point ou sa trace.
Le TNI s’adresse à la classe tout entière. Dans ce dispositif, les élèves d’une classe ont à leur disposition toutes les fonctions et procédures informatiques qu’ils auraient dans une salle informatique.
Mais ils ne sont plus éclatés en binômes travaillant indépendamment les uns des autres. Ici c’est une classe reconstituée qui réfléchit collectivement à une question mathématique, qui propose des stratégies, qui teste des conjectures. Un enseignant expérimenté peut conduire sa classe à un véritable débat scientifique en environnement multimédia.

- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)