Adhérer ou faire un don

L’évaluation des compétences mathématiques

Richard Cabassut

Résumé de l’article

Le système éducatif est décentralisé en Espagne depuis 1978, mais un cadre commun est fixé nationalement pour les enseignements minimaux, en référence avec les objectifs, les compétences de base et les critères d’évaluation. L’étude porte ici sur l’Andalousie, prise comme exemple. En mathématiques, il y a un cours unique pour les 3 premières années du secondaire et différenciation pour la quatrième. _ L’évaluation est de la responsabilité de chaque professeur. La compétence "minimale" implique l’aptitude au maniement des mathématiques dans des situations réelles ou simulées. Elle apporte réalité et sens à l’utilisation des éléments et raisonnements mathématiques. Chaque année, un certain nombre de critères d’évaluations sont explicités. En Andalousie, il existe 2 évaluations communes, avec le même sujet, une vers 8-9 ans et l’autre vers 14 ans, qui permettent d’avoir une vue systémique de l’enseignement mathématique à ces niveaux. L’article en donne deux exemples, qui mettent en jeu des situations de la vie quotidienne. Certains critiquent cette tendance à de longs détours pour arriver aux connaissances théoriques.
Une annexe donne quelques extraits du Programme de deuxième année du secondaire qui en comporte quatre. Ils sont pris dans le bloc des nombres et le bloc de géométrie

Plan de l’article

  • Introduction
  • 1. Les « enseignements minimaux » en Andalousie
  • 2. Questions
  • Annexe : Programmes de mathématiques
  • Références

- Lire l’article en ligne
- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)