accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » L’association » Journées Nationales » 2012 Metz » Ateliers_Metz » Ateliers du lundi matin

Retour

Ateliers du lundi matin

Dominique GEGOUT

P2-01 Dessiner ? Oui, mais comment ?
Serge PETIT , retraité, IUFM d’Alsace, Université de Strasbourg.
Il est souvent demandé aux élèves des écoles de "faire des dessins" pour résoudre les problèmes. Mais de nombreux dessins posent problème. Cet atelier-communication s’attachera à analyser les dessins figurant dans certains ouvrages pour l’école et proposera des représentations disons... plus mathématiques, comme appuis à la résolution de certains problèmes.

P2-02 Le carré de Metz, nouveau puzzle géométrique pour l’École Élémentaire
François DROUIN , IUFM-Metz, APMEP-Groupe JEUX, et Rachel FRANÇOIS, professeur des écoles.
Le puzzle a été créé en pensant aux collègues Professeurs des Écoles présents aux Journées de Metz. Nous partagerons des exemplaires du jeu, vous en manipulerez les pièces, nous partagerons des pistes d’utilisation de ce puzzle en cycles 2 et 3, nous aborderons les notions de triangles et quadrilatères, reproduction de figures, symétrie axiale, aire et périmètre, etc.
Carré de Metz
Compte rendu
Diaporama

P2-03 Math & Manips : l’apprentissage des grandeurs par des manipulations
Marie-France GUISSARD , directrice de recherche CREM, Sylvie VANSIMPSEN et Patricia VAN GEET.
Cet atelier propose aux professeurs des écoles deux séquences d’apprentissage intégrant des manipulations. La première, destinée aux enfants de 6 à 8 ans, consiste à travailler dans un même contexte différentes grandeurs (longueurs, masses, capacités et aires) avec pour objectif de dégager des méthodes efficaces de comparaison sans unité conventionnelle de référence. La seconde, destinée aux élèves de 10 à 12 ans, vise tout d’abord l’appropriation de la notion de volume, tant pour les objets creux que pour les pleins. Diverses images mentales sont construites à travers de nombreuses expériences : remplissage de boites de formes variées, immersion de solides de masses et formes diverses, … Cette activité se complète par la construction de la formule du volume du parallélépipède rectangle par remplissage de boites au moyen de cubes de différentes dimensions.
CREM Rapport d'activités primaire
Math & Manips
A voir : http://www.crem.be/

P2-04 Classer, dès 6 ans, figures et solides selon de nouvelles définitions
Danielle POPELER , institutrice, collaboratrice pédagogique à la cellule de géométrie de la HEH, et Michel DEMAL.
Depuis les travaux de Petrie-Coxeter et de Grunbaum, les définitions des polygones et des polyèdres ne font plus référence aux notions de surface et de solide. Nous nous proposons d’en expliquer les raisons et l’intérêt et de présenter comment il est possible - grâce au conte imaginaire "Les bonshommes citrons"- de familiariser les élèves avec ces nouvelles définitions et ce dès le début du primaire.
Figures et solides
A voir : http://www.hecfh.be/cellulegeometrie

P2-05 Aborder les concepts d’énumération et d’ordre en maternelle
Frédérique FISSON , représentante académique de l’AGEEM. 
Avec l’aide de jeux usuels, montrer comment les enseignant(e)s de maternelle s’y prennent de la PS à la GS pour mettre en place ces deux notions mathématiques essentielles.
Trois jeux montreront l’évolution du concept d’énumération : le loup en PS, la robe de la poupée en MS et les pièces du puzzle en GS.
Le concept d’ordre sera abordé à travers un jeu de superposition de formes géométriques.
Maths en maternelle

P2-06 Enseigner la modélisation à l’école primaire
Richard CABASSUT , régionale de Strasbourg, formateur à l’IUFM d’Alsace.
L’atelier propose d’étudier des situations de modélisation dans des classes de l’école primaire du CP au CM1. On prendra appui sur des vidéos de séances mises en œuvre en classe et sur des productions d’élèves. Quelle activité de l’élève est suscitée ? Qu’apprend l’élève ? Quelles compétences sont visées ? Quels besoins en formation peuvent apparaître ? (référence : www.lema-project.org)
Diaporama

P2-10 Que des tétraèdres et des cubes mais par différentes méthodes
René SCREV E, animateur pédagogique CPEONS CRP Brabant Wallon.
Réaliser un maximum de cubes et de tétraèdres par différentes méthodes : pailles, origami, patron, tressage et cornières...
Apporter des pailles, des feuilles de couleurs, des ciseaux, de la ficelle, de la colle et de la bonne humeur.

P2-11 Le concours Mathéomental, concours de calcul mental pour les CM2-6ème
Alain GARLAND , professeur au collège Jules Ferry de Neuves-Maisons (54).
Le concours Mathéomental est un concours de calcul mental, comme son nom l’indique, à la frontière entre le jeu vidéo (pour la dextérité des doigts et la rapidité) et les connaissances de base en calcul mental. Peuvent participer à ce concours : les élèves qui sont en sixième et les élèves des écoles primaires. L’inscription au concours est gratuite.
Concours Mathéomental

P2-13 Quelle évaluation pour responsabiliser et motiver les élèves ?
Alfred BARTOLUCC I, professeur en collège en retraite, formateur au CEPEC à Lyon.
A l’École, au Collège, au Lycée, en mathématiques, évaluer, c’est à la fois :
• dire le niveau de chacun des élèves : fort, moyen ou faible, souvent traduit par une note ;
• repérer pour les divers élèves ce qu’ils ont compris, ce qui leur pose problème, faciliter leur prise de conscience et leur engagement à agir en conséquence ;
• mais c’est aussi expliciter pour chaque élève, pour divers types de problèmes, ce qu’il sait faire, jusqu’où et dans quelles conditions il sait faire.
Force est de constater, dans les pratiques usuelles, la troisième fonction est moins assurée que les deux premières. Pour un élève qui a de très bon résultats en maths, on dira « il est excellent », pour un autre élève vu en forte difficulté, on égrainera tout ce qu’il ne sait pas faire. Mais dans les deux cas on ne parvient pas aisément à expliciter ce qu’il maitrise et jusqu’où. Pour certains élèves, après des années d’école, cela peut-être désespérant et provoquer un sentiment « d’incompétence » en mathématiques. Les conséquences sur leur motivation, sur leur mise en confiance, sur leur potentiel à prendre des initiatives sont lourdes.
La présentation de l’atelier a pour objectif de présenter des pistes pour une approche de cette question.
A voir : http://www.pratiquemath.org/spip/

P2-14 Modèles MathéMatiques de Midam
Daniel JUSTENS , professeur à la Haute École Ferrer de Bruxelles
L’aviez-vous remarqué ? Les petites aventures de Kid Paddle et de son double virtuel le Petit Barbare, dessinées par Midam, sont structurées logiquement. Un petit voyage dans cet univers en apparence absurde permet une réflexion intéressante sur la notion de modèle mathématique et ouvre les portes à une meilleure compréhension des fondements de nos théories scientifiques.

P2-15 PUBLIMATH : des références bibliographiques et sitographiques...
Michèle BECHLER , responsable de la Commission inter-IREM/APMEP Publimath
PUBLIMATH : vous en avez entendu parler, vous avez surement consulté certaines de ses notices. Mais connaissez-vous vraiment la base ?
L’atelier vous permettra de découvrir certaines fonctionnalités et évolutions bien souvent ignorées des internautes.
Quelle aide que peut apporter un tel outil dans sa formation et aux futurs enseignants de mathématiques ?
A voir : http://publimath.irem.univ-mrs.fr/p...

P2-18 Utiliser mes vidéos pour animer des cours interactifs au collège
Jean-Jacques DAHAN , IREM de Toulouse, et Myriam BOULOC-ROSSATO
On prendra d’abord connaissance de vidéos Youtube que j’ai réalisées pour animer des cours interactifs mobilisant la géométrie dynamique. On verra ensuite comment elle peuvent être utilisées par le professeur pour animer un cours pendant lequel l’élève est amené à traiter les données visualisées dans ces vidéos pour conjecturer puis aussi pour valider ou invalider.
Dahan Collège 2
A voir : http://www.youtube.com/user/jjdahan...

P2-19 Exemples d’utilisation d’un manuel numérique en mathématiques
Christophe PRÉVOT, professeur au collège Monplaisir, Vandœuvre (54)
Après une courte présentation de son établissement d’origine, l’animateur évoquera la naissance d’un projet autour du déploiement d’un manuel numérique en mathématiques sur les 4 niveaux du collège et les façons dont le manuel est utilisé tant par les élèves à domicile que par les professeurs en classe.
Compte rendu
Manuel numérique
A voir : http://revue.sesamath.net/spip.php?...

P2-20 Enseigner le triangle au collège : la donnée des longueurs des côtés
Marie-Christine MAURATILLE , professeur en collège, Irem d’Aquitaine, et François PETIT
Nous examinerons des productions d’élèves de 6e et 5e qui montrent qu’ils doutent que les triangles qu’ils ont construits à partir de la donnée des longueurs des trois côtés soient « les mêmes » à une isométrie près. Nous exposerons notre démarche pour les convaincre et nous montrerons comment nous les amenons à discuter sur l’existence du triangle selon les mesures des côtés.

P2-22 Enseigner par compétences en troisième et en seconde
François PREDINAS , Lycée Jean Racine à Montdidier, formateur à l’académie d’Amiens, et Agnès BARAQUIN
Présentation du travail du groupe MATH O’LYCEE. Présentation du site dédié et de ses différentes fonctionnalités. Comment être efficace et innovant pour proposer des remédiations ciblées ? Création d’une fiche d’évaluation à partir du choix d’une compétence, et d’un protocole de correction associé. Création d’une séquence d’exercices de l’exerciseur. Visualisation des résultats des élèves.
Diaporama
Présentation Math O'Lycée
Voir : http://revue.sesamath.net/spip.php?...
Voir aussi : http://mol.ac-amiens.fr

P2-23 L’institutionnalisation : quand ? comment ? dilemmes pour les profs ?
Danielle ROGER , animatrice IREM de Besançon, Caroline THIEBAUD et Christine GRANDJEAN
A l’IREM de Besançon le groupe métier se pose la question de façon très concrète car des élèves (6ème, 3ème, 2nde) ont été filmés dans une séance de travail dite « d’instructions au sosie », qui, en sollicitant l’activité des élèves dans un cadre particulier, met en relief les méandres de leur acquisition du savoir.
Ce travail collectif sera présenté à partir de vidéos des instructions au sosie.

P2-24 De la logique dans nos classes : témoignages
Zoé MESNIL , responsable du groupe logique de l’IREM de Paris 7, et Géraldine NOTTER
Nous présenterons des activités autour de la logique proposées en collège ou en lycée. Comment aborder en classe les notions de logique apparues dans les programmes de lycée ? Comment amener les élèves à s’approprier ces notions, censées irriguer tout le programme mais ne pas faire l’objet de cours spécifiques ? Nous y réfléchirons avec vous, à partir de nos expériences et des vôtres.

P2-25 Partage d’idées et d’outils pour aider des nouveaux collègues
Geneviève BOUVART , professeur au lycée Bichat Lunéville, et Lionel LAMBOTTE
Comment accompagner les nouveaux collègues dans le métier d’enseignant de mathématiques ? Nous présenterons des travaux d’un groupe de l’IREM de Lorraine : exemples de mise en œuvre d’activités d’analyse et de géométrie de la sixième à la première, stratégies ou scénarios possibles, réponses à des besoins.

P2-26 Le Bestiaire mathématique
Jean-Christophe DELEDICQ , Kangourou des mathématiques (Vendôme 41)
Dans la culture mathématique il y a toujours eu des animaux. Nous chercherons différentes versions de certains problèmes classiques : les 7 chats égyptiens, les bœufs de Newton, les lions oiseaux de Fibonacci, les chameaux de Méziriac, les poules d’Euler, les chiens de Bernoulli, les grenouilles de Dudeney. On appréciera la transmission ludique de l’histoire, de la culture et des savoir-faire.

P2-28 Probabilités au lycée et TICE
Didier GOUMONT , professeur au lycée Loritz à Nancy, et Catherine SIMON
Expériences aléatoires, intervalles de confiance, loi binomiale, loi normale... : quel(s) outil(s) des TICE semble(nt) le(s) plus adapté(s) pour mieux aborder et comprendre ces notions ?
A voir : http://mathsdg.blogspot.fr/

P2-29 Une progression annuelle en 1ère S autour de questions scientifiques
Nicolas MINET , IREM de Poitiers, lycée Berthelot de Châtellerault (86)
Les élèves retiendront des maths jusqu’aux examens. En garderont-ils l’image de savoirs purement scolaires ? Ou les instruisant sur le monde qui les entoure ? Dans la continuité de nos travaux sur la 2nde, nous détaillerons une progression en 1ère S, et des parcours tels : Comment se réfléchit une onde sur une surface ? Comment optimiser une quantité ? Comment modéliser un phénomène périodique ?
Diaporama
Enseigner les Maths en seconde

P2-30 Naissance de la notion de logarithmes et construction d’une table
Gilles WAEHREN , professeur au lycée Mangin, Sarrebourg, et Anne GAYDON
Les logarithmes sont une notion parfois difficile à enseigner en Terminale. L’étude de leur histoire peut permettre de les appréhender facilement sur quelques exemples et de mieux comprendre leur construction. Une approche des premiers problèmes économiques et de la méthode employée par Briggs pour calculer des valeurs nous permettront d’ouvrir quelques pistes.

P2-31 Activités en algorithmique au lycée
Martine BÜHLER , professeur au lycée Flora Tristan, Noisy (93), et Dominique BAROUX
Après avoir mis les participants en situation, nous présenterons une démarche possible pour introduire l’algorithmique en lycée, à l’aide d’une séance expérimentée en classe de seconde, de copies d’élèves et de la synthèse tirée en cours de l’activité.
Puis, nous expliquerons un texte de Fermat, de niveau élémentaire, mais qui donne un algorithme intéressant de factorisation de grands nombres.
Diaporama
Formalisation des algorithmes
Consignes diverses

P2-32 Leonhard Euler, un mathématicien universel
Mireille SCHUMACHER , professeur au gymnase d’Yverdon (CH)
Leonhard Euler (1707-1783) illumine le monde scientifique de ses travaux. L’exposition a pour but de présenter ce génie, les multiples facettes de ses recherches et de mettre en évidence son empreinte scientifique. L’atelier est une balade à travers l’œuvre de ce savant, en se laissant guider par quelques-unes de ses publications les plus faciles d’accès.
Diaporama
A voir : http://www.euler-ch.org

P2-34 Matrices, graphes et probabilités dans le programme de TS spécialité
Frédéric LAROCHE , professeur au lycée La Merci, Montpellier
Nous explorerons quelques situations emblématiques et essaierons de répondre à la demande institutionnelle d’appropriation par les élèves de ces notions. Nous montrerons comment utiliser GeoGebra dans ces domaines.
Les participants peuvent apporter leur ordinateur portable.
N.B. Frédéric Laroche est auteur de nombreux ouvrages (Ed. Ellipses).
Compte rendu
Fichiers de travail : http://laroche.lycee.free.fr/telech...
Voir aussi : http://laroche.lycee.free.fr/profs.htm

P2-35 Une classe préparatoire pour élèves de bac pro : est-ce possible ?
Denis GARDES , professeur au lycée Henri Parriat, Montceau-les-Mines, IREM Dijon, et Thierry DE RAGO
Nous présenterons l’unique Classe Préparatoire aux Grandes Écoles recrutant exclusivement des bacheliers professionnels. Nous détaillerons tout le dispositif (programmes, aide, évaluations, …) mis en place pour permettre à ces lycéens de suivre avec succès cette formation. Avec l’aide des participants, nous expliciterons les difficultés rencontrées par ces élèves.

P2-37 Initiation à LaTeX, la Roll’s (libre !) de l’édition mathématique
Loïc TERRIER , professeur au lycée Henri Loritz de Nancy, et Isabelle MARQUES DOS SANTOS
Qui n’a jamais entendu parler du logiciel LaTeX ? (prononcer "latek", le X est un khi !) Il permet d’écrire rapidement des documents mathématiques pérennes et de qualité.
Nous verrons comment l’installer (en dur ou sur clé USB) et comment écrire des formules, des tableaux, insérer des images, bref tout ce dont nous avons besoin dans notre quotidien de profs de maths.
Initiation LaTeX
Présentation LaTeX

P2-38 L’encre numérique et les mathématiques
Bernard EGGER , professeur en CPGE ECE
Les tablettes, les TBI, les Tablet PC permettent directement d’écrire des maths sur un support tactile.
Depuis quelques années sont apparus des logiciels pour reconnaître les écritures mathématiques.
Mais l’encre numérique en mathématiques a récemment pris une nouvelle dimension en passant de la reconnaissance à l’interprétation et au calcul. Cet atelier fera le point sur ces nouveautés.

P2-39 1812 : Théorie analytique des probabilités de Laplace
Hombeline LANGUEREAU , PrAG, IREM, Université de Franche-Comté
En 1812, paraissait l’ouvrage de Laplace, "Théorie analytique des probabilités". A l’occasion du bicentenaire de sa parution, nous proposerons dans cet atelier de présenter l’auteur (qui a vécu dans une période riche de bouleversements politiques) et l’ouvrage dans lequel le concept de série génératrice est fondamental.
Diaporama
Textes historiques

P2-40 L’enseignement de la logique à la transition lycée – université
Charlotte FABERT , doctorante en didactique des mathématiques à l’Institut Fourier, Grenoble, et Denise GRENIER
Nous exposerons un rapide état des lieux des connaissances et savoir-faire sur les notions de base de logique et de raisonnement mathématique des étudiants à l’entrée à l’université ; et nous proposerons quelques problèmes, accessibles aux lycéens et étudiants, faisant appel à ces notions.
Cet atelier n’a pas eu lieu.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente