accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » Régionales » Aix-Marseille » Les partenaires de l’APMEP à Aix-Marseille » FRUMAM / SEMINAIRE HISTOIRE DES (...)

Retour

FRUMAM / SEMINAIRE HISTOIRE DES MATHEMATIQUES / 2013

- 11 mars 2013 -

F.R.U.M.A.M. - Fr 2291 - CNRS
Université de Provence
3, place Victor Hugo - case 39
13331– MARSEILLE Cedex 03
Tel. : 04 13 55 02 69
Fax : 04 13 55 10 94

Pascal Hubert (Directeur) & Christian Gerini (responsable du séminaire)

MERCREDI 20 MARS 2013 / 14h30-16h30

La circulation des savoirs mathématiques en Méditerranée
Les recherches des vingt dernières années ont permis de mieux comprendre les apports respectifs des grecs, des arabes moyen-orientaux et andalous et des mathématiciens médiévaux dans l’émergence des mathématiques. Cet exposé présentera la méthode et les résultats d’un travail collectif qui se concrétisera au cours de l’année 2013 par l’exposition itinérante : « Regards sur les mathématiques : itinéraires méditerranéens ».

Par : le groupe « Epistémologie et Histoire des Mathématiques » de l’IREM d’Aix-Marseille et son responsable Jean-Louis Maltret.

MERCREDI 22 MAI 2013 / 14h30-16h30

 La géométrie comme construction : ses gestes et ses instruments 
La géométrie a souvent été valorisée comme un lieu propice au raisonnement, rattaché au discours démonstratif. Pourtant l’histoire nous apprend que depuis Euclide, les constructions ont joué un rôle important dans l’édification de la géométrie et que la règle et le compas n’ont pas été les seuls instruments convoqués. Ce qu’on appelle « problèmes » depuis les Grecs jusqu’au XIXe siècle ce sont des problèmes de constructions, dont la résolution demande d’emblée des étapes, une mise en ordre des pensées et des gestes. L’histoire des constructions géométriques recouvre un vaste chantier d’inventions, de disputes sur la légitimité des instruments, de théories liées aux instruments privilégiés par les différentes époques. Nous proposons une petite visite de chantier à partir de quelques problèmes et de quelques instruments.

Par : Evelyne Barbin Professeur d’histoire des sciences et des techniques IREM des Pays de la Loire Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, UMR 6629

MERCREDI 12 JUIN 2013 / 14h30-16h30

 Coriolis (1792-1843) : un mathématicien, théoricien de la mécanique appliquée. 
Sur la base d’un travail biographique fait sur ce savant dont parcours et oeuvre scientifique restent assez méconnus, seront exposées les différentes contributions de Coriolis à la théorisation de la mécanique appliquée : la notion de travail (1826), et au-delà la volonté d’établir une véritable théorie du travail dans le "Calcul de l’effet des machines" (1829), les équations du mouvement relatif des systèmes de corps (force d’entraînement 1831 et force centrifuge composée 1835). De manière plus ponctuelle, il sera évoqué sa remarquable théorie mathématique du jeu de billard (1835), ainsi que l’hydraulique avec le coefficient de Coriolis (1836).

Par : Alexandre Moatti, ingénieur en chef des mines, est chercheur associé au laboratoire d’histoire des sciences SPHERE (UMR 7219, Paris VII Denis-Diderot). Un de ses deux axes de recherche porte sur l’histoire des sciences mathématiques et physiques en France entre 1794 (création de l’Ecole polytechnique) et 1850. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat (Paris I-Sorbonne) portant sur Coriolis (2011).

Télécharger le programme

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente