accueil
Rechercher sur le site : [Aide]
Accueil » Commissions & groupes de travail » Formation des enseignants » Vie de la commission nationale » Réunion du 18.10.2015 (J.N. Laon)

Retour

Réunion du 18.10.2015 (J.N. Laon)

Rémi DUVERT

- 28 octobre 2015 -

.

15 personnes étaient présentes. Rémi Duvert et Alice Ernoult sont co-responsables de la commission. Rémi, jeune retraité, annonce qu’il souhaite être remplacé pour cette responsabilité : une personne engagée dans la formation des enseignants, en particulier au niveau du premier degré, compléterait bien le « profil professionnel » d’Alice.

La commission a préparé des questions pour la plage « questions d’actualité » du lendemain, qui ont été ensuite transmises à M. Chéno, inspecteur général.

-  La commission se pose la question de la formation des professeurs, et des professeurs des écoles en particulier : formations spécifiques pour les P.E. en maternelle ? Dans le plan de « Stratégie Mathématiques » (décembre 2014), un effort particulier pour la formation initiale des P.E. était annoncé : qu’en est-il aujourd’hui ? Plus généralement, un effort pour la formation initiale et continue des enseignants a été annoncé dans ce plan… La question transmise est la suivante :

L’un des 3 axes de la « Stratégie Mathématiques » présentée en décembre 2014 concerne la formation des enseignants. La mesure 4 en particulier affiche une volonté de renforcer la formation initiale et continue des enseignants du premier degré et du second degré : « la dynamique de formation continue dans le 2nd degré sera soutenue », « un effort sera porté sur la formation initiale des professeurs des écoles », « la formation des formateurs dans le 1er degré sera renforcée ». La réforme du collège et le changement de programme qui l’accompagne créent un nouveau besoin en formation : comment assurer cette formation sans pour autant réduire à portion congrue la formation continue sur les autres sujets ? Quels sont les effets concrets de cette mesure aujourd’hui ?

-  L’organisation des concours de recrutement est discutée, la question suivante est posée :

En ce qui concerne les concours de recrutement : il semble qu’une écriture d’un programme spécifique au CAPES soit prévue, à quelle échéance ? Est-il prévu quelque chose de semblable pour le CRPE ? Qu’en est-il de l’option informatique qui sera proposée au CAPES (2017 ?), est-ce qu’il y aura un quota de places pour l’option informatique ? Est-il vrai qu’une voie de l’agrégation spécifique aux docteurs sera créée ?

-  La non-titularisation des certifiés stagiaires prend des proportions qui inquiètent de nombreux formateurs. D’où la question :

L’inspection générale a-t-elle des informations chiffrées sur le nombre de non-titularisations de certifiés stagiaires ? Si oui, quelle est l’analyse de l’inspection générale sur ce sujet ?

-  Parmi les cas de non-titularisation, il y a, au moins localement, une sur-représentation des personnes qui, après une première vie professionnelle, ont choisi de devenir enseignants… Cette décision étant parfois prise contre l’avis des tuteurs et des ESPE. La commission se pose la question des conditions de formation et de recrutement offertes à ces personnes : souvent déjà titulaires d’un master, il n’y a pas de volet professionnel dans leur formation avant de passer le concours. La question posée à ce sujet est la suivante :

La mobilité professionnelle est un véritable enjeu de notre société. Aujourd’hui les personnes titulaires d’un master, et désirant devenir enseignant après une première vie professionnelle, n’ont pas de stage obligatoire avant de passer le concours : ne devrait-on pas envisager un renforcement de l’aspect professionnel de leur formation ?

.

Alice Ernoult

.

PS : la prochaine réunion de la commission est prévue le dimanche 24 janvier 2016, à Paris.

 Accueil   Plan du site   Haut de la page   Page précédente