Adhérer ou faire un don

À CONTRE-IDÉES, pour jouer avec les mots et les idées.

Paul Louis Hennequin

- 20 mai 2011 -

par Didier Nordon, illustrations de Matyo.

Belin : Pour la science, février 2011.
222 pages en 16 x 22,5, Prix : 19€.
ISBN : 978-2-84245-1103.

Depuis octobre 1991, Didier Nordon a publié chaque mois dans la revue «  Pour la Science » un « bloc-notes » comportant 4 ou 5 chroniques ; il en a choisi ici plus de 200 qui en montrent toute la variété. Sa méthode : jouer avec une idée, trouver du comique dans une idée sérieuse et vice-versa, du local dans une idée générale et vice-versa, de l’absurde dans une idée sensée et vice versa. Aller contre les idées c’est participer au massacre permanent qui veut qu’ une idée ne soit à peu près jamais comprise comme l’escomptait son auteur. Jouer avec une idée est une tentative pour la prendre au sérieux, mais cela n’amène pas à se prendre au sérieux en surestimant sa maîtrise sur le cours des événements.

L’auteur a regroupé ses chroniques en six parties : Le père au camélia et autres considérations langagières, Le niveau baisse évidemment, Conférences, articles et autres passe-temps, Mathématiques à rebrousse-poil, Que la nature reste à sa place ! Solutions simples pour problèmes complexes.

Bien entendu, le lecteur se promènera à sa guise ; certains avaleront le livre d’un seul trait, d’autres le savourerons comme le sel, pincée par pincée. Il appréciera et l’humour de l’auteur en particulier quand il évoque les travers de la communauté mathématique, mais aussi sa vaste érudition et la richesse de ses analyses. Il se régalera aussi des dessins de Matyo, dont une bulle incisive dégage l’essentiel de chaque rubrique.

Un livre à recommander pour relativiser en riant beaucoup de certitudes.