Ateliers du dimanche matin

NOEL Jean François

007- Sébastien JOLIVET, professeur de mathématiques au Collège de Saint Quentin Fallavier

Réflexions sur les Environnements Numériques de Travail (ENT) : perspectives pédagogiques, questions éthiques, impacts sur le métier...

Aujourd’hui les ENT se généralisent sur l’ensemble du territoire.
Comment les appréhender ? Quels sont les apports et les risques ? Quels impacts sur le métier d’enseignant ?
Autant de questions que nous aborderons après une rapide présentation des caractéristiques techniques d’un ENT.

Dans un deuxième temps nous réfléchirons, en nous centrant sur les mathématiques (même si cela n’empêchera pas quelques incursions dans d’autres disciplines), aux apports pédagogiques pour l’enseignement tant pour l’enseignant que pour les élèves.

Les personnes intéressées trouveront quelques éléments dans l’article de la revue MathémaTICE n°24 (lien ci-dessous).
Site : MathémaTICE


008- Bernard EGGER, professeur de mathématiques en CPGE-ECE Marseille

L’algorithmique et le logiciel LARP

LARP est un logiciel d’apprentissage de la programmation. Conçu par un informaticien canadien, devenu enseignant, il allie à la fois la construction intuitive d’organigrammes exécutables, le pas-à-pas permettant de mieux appréhender les notions de boucles et d’instructions conditionnelles, mais aussi une programmation plus classique à base de "pseudo-code", correspondant à un langage d’algorithme classique (sorte de Pascal francisé).
Remarquable outil pédagogique, c’est un logiciel qui vaut le détour et mérite votre attention. A la fois très simple d’accès et très riche, il peut être aussi bien utilisé en seconde qu’en CPGE.


010- Yvan PIGEONNAT, PerForm, Ensimag - Grenoble

Découvrir l’activité

Comment donner du sens à un concept difficile ?
Le débat scientifique est un outil puissant qui utilise la dynamique de groupe pour surmonter un « obstacle épistémologique ».
L’essentiel de l’atelier consiste à vivre en tant que participant un débat scientifique dont le thème est l’utilisation de procédures infinitésimale pour faire des intégrales multiples.
L’intérêt de ce débat est que la formation initiale des enseignants de mathématiques n’a en général pas permis de surmonter l’obstacle épistémologique sous-jacent, alors qu’à l’issue du débat, les participants ressortent avec des idées claires sur le sujet !
A noter que cette technique est tout à fait transférable dans le secondaire.


014- Stéphanie DELAUNE, chargée de recherche au CNRS - ENS Cachan & INRIA Saclay

Les protocoles cryptographiques : comment sécuriser nos communications ?

Avec le développement des réseaux de communication comme Internet et les réseaux de téléphonie mobile, le besoin d’assurer la confidentialité et l’authenticité des messages échangés a considérablement augmenté. Ainsi, sans vraiment le savoir, nous utilisons tous, quotidiennement, les protocoles cryptographiques.
Ces protocoles sont des programmes distribués qui visent à sécuriser nos transactions en utilisant des primitives cryptographiques comme le chiffrement. La description de ces protocoles étant en général très courte, on pourrait penser qu’il est aisé d’assurer la fiabilité d’un protocole. Nous verrons que cette tâche est difficile : régulièrement de nouvelles attaques sont trouvées.


017- Jean-Christophe DELEDICQ, Kangourou des mathématiques

Le zoo mathématique

Les mathématiques et les mathématiciens utilisent des mots avec un sens bien à eux, imagés, réels et compréhensibles, des mots de tous les jours et parmi ces mots on trouve beaucoup d’animaux ! De quoi remplir un zoo mathématique !
L’atelier propose donc une sorte de mini-dictionnaire, un inventaire des animaux mathématiques tels : lapins, pigeons, poules, éponge, tortue, chien, cheval, ours, chèvre, loup, papillon, escargot, âne etc.
Chacun pourra aussi proposer des « animaux » auxquels il aura pensé et nous en montrerons le côté mathématiques. Un zoo plein d’illustrations et d’énigmes qu’il vous faudra chercher ...


019- Richard CHOULET, professeur pensionné
Co-animateur : Jacques FAISANT

Suite d’entiers et programmation

Cet atelier comporte deux axes : l’un mathématique sur des suites d’entiers en liaison avec des travaux personnels et l’autre orienté algorithmique et programmation (utilisation de maxima, de maple...). Cette partie pratique a pour but de sensibiliser et d’aider les collègues sur ce nouvel aspect des programmes de lycée.


021 Antoine VALABREGUE, professeur au Lycée Rodin - Paris 13ème

Le maillon faible : qu’est ce qui fait que quelque chose nous pose problème ?

Je présenterais le fruit de mes 25 ans de mise au point en direction des élèves. Comment animer un groupe d’une quinzaine d’élèves, de seconde par ex, pour leur faire prendre conscience de la nature la plus précise précise de leur principale faiblesse.
On pourra lire sur le site : les ailes du possible, des compte rendus de séances, le projet, en discussion avec des conseils régionaux, de la maison des possibles et la méthodologie qui va avec.
Je pense qu’avec les élèves que nous avons en Seconde notamment, il faut reconsidérer les façons de les dynamiser pour acquérir une vrai curiosité.
Cela pourrait aussi intéresser des universitaires, la méthodologie étant transportable, inspecteurs bienvenus.


025- Samuel HIGNY, chercheur à la cellule de géométrie de la HEH (Mons)
Co-animateurs : Michel DEMAL et Cindy LAFOT

Isopérimétrie, isosuperficie et le théorème de Pythagore.

Il est bien connu qu’une corde à 13 nœuds ou une corde de longueur de 12 m permettait aux anciens de construire des murs et des clôtures à angle droit. Ce qui semble moins connu c’est qu’à partir d’une corde de longueur quelconque "L", il soit aussi possible d’engendrer une infinité de triangles rectangles(isopérimétriques), comme nous le montrerons au cours de l’atelier. Nous examinerons également la détermination de tous les triplets pythagoriciens afin de créer d’autres "cordes à angle droit" à valeurs entières. Nous aborderons enfin l’histoire(bien belge) de la fabrication de grilles à frites hexagonales comme application amusante (et diététiquement intéressante) du théorème de Pythagore.


030- Michel CRITON, président de la Fédération française des jeux mathématiques
Co-animateur : Marie-José PESTEL

Faire des mathématiques autrement

Comment les textes de compétitions et rallyes mathématiques peuvent-ils enrichir notre enseignement et contribuer à répondre aux attentes des élèves ? Ces textes permettent :

  • une remédiation, un soutien efficace en levant des blocages,
  • un approfondissement des connaissances et une meilleure appropriation des savoirs faire,
  • de développer le goût de la recherche et peut être de susciter des vocations.
    Le CIJM dans ses deux dernières publications (Panoramath 5 et une brochure pour aider à l’accompagnement personnalisé en lycée) a cherché des réponses à ces questions. Une analyse de quelques textes et de leur mises en œuvre devrait permettre une riche confrontation.

Compte rendu de l'atelier


033- Sophie SOURY-LAVERGNE, Ecole Normale Supérieure de Lyon (ex-INRP)
Co-animateurs : Alain BIREBENT et Annie-Colette BESSOT-LABORDE

Faire entrer les élèves dans un processus authentique de modélisation d’un phénomène périodique : la grande roue d’Ho Chi Minh ville.

La place de la modélisation dans les programmes de mathématiques est importante mais sa vie dans la classe est difficile. Nous proposons un exemple de scénario expérimenté au lycée en France et au Vietnam qui met sous la responsabilité de l’élève certaines étapes clés du processus de modélisation allant de la réalité de la grande roue à l’écriture algébrique d’une fonction trigonométrique.
L’originalité de ce processus repose sur la construction d’un modèle intermédiaire en géométrie dynamique.


038-Martine BÜHLER, Lycée Flora Tristan - 93 Noisy Le Grand et groupe MATH

Mathématiques en MPS

L’atelier présentera quelques activités mathématiques pour l’enseignement d’exploration « Méthodes et Pratiques Scientifiques », concernant le thème « Sciences et Art » :

  • Utilisation d’une fenêtre de Dürer pour introduire quelques règles de la perspective linéaire
  • Exercices sur la règle des deux-tiers
  • Construction légitime d’Alberti
  • Construction de Piero della Francesca


046- Aude SAINFORT, enseignante au Lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand
Co-animateur : Marielle SEGUY

Activités mentales et automatismes au collège et au lycée

En affranchissant l’élève de la tâche de rédaction qui peut constituer un véritable obstacle à l’apprentissage, la pratique régulière d’activités mentales favorise chez lui l’acquisition d’automatismes fondamentaux tant dans le domaine numérique, algébrique que géométrique. L’expérience montre que ce sont des activités auxquelles adhèrent tous les élèves ! Nous montrerons un éventail d’activités variées, toutes testées dans nos classes de la sixième à la TS : la plupart des fiches correspondantes figurent dans les brochures n°180 (Septembre 2007) et n°191 (Septembre 2010) de l’APMEP coéditées avec l’Irem de Clermont-Ferrand, brochures auxquelles nous avons participé.

Compte rendu de l'atelier


054- Hamid CHAACHOUA, maître de conférences - IUFM de Grenoble, Laboratoire LIG
Co-animateur : Said MOUFFAK

Conception et utilisation des QCM à l’aide d’un éditeur epsilonwriter

Depuis plusieurs années, nous constatons l’utilisation de QCM dans différents niveaux de l’enseignement mathématiques.
Dans la première partie, nous caractériserons les types de QCM utilisés dans l’enseignement. Dans la deuxième partie, nous présenterons l’éditeur epsilonwriter permettant aux enseignants de produire leurs propres QCM avec des explications. Les explications sont montrées à l’élève dans la phase de correction et permettent aux élèves de travailler en autonomie, en classe ou à la maison. L’éditeur epsilonwriter permet aussi de mettre des réponses ouvertes dans les questionnaires.
Dans une troisième partie, nous montrerons des exemples de questionnaires.
Site : Portail epsilonwriter


055- Emmanuel MAITRE, maître de conférences - Université Joseph Fourier

Mathématiques et sports : quelques exemples

L’objectif de l’atelier est de présenter quelques applications des mathématiques dans le domaine des sports, susceptibles d’être exposées ou abordées en travaux pratiques avec des élèves de lycée. Parmi les exemples abordés figureront : géométrie du cours de tennis et replacement, trajectoires d’un ballon en fonction de l’effet, influence de la forme d’un poteau d’une cage de football sur le pourcentage de poteaux entrants, probabilité de gagner un match de tennis étant donnée la probabilité de gagner un point. Des programmes SCILAB seront proposés pour résoudre ou illustrer certains des problèmes abordés.


065- Jean François KENTZEL, enseignant au lycée Pardailhan d’Auch (32)

Une étonnante suite de variables aléatoires

On lance n fois une pièce. p = P(pile). r étant un entier > 0, on étudie la variable aléatoire : l = la longueur de la plus longue suite de "pile" obtenue au moins r fois (avec au moins un "face" entre deux suites de "pile" comptabilisées si r >1).
Un résultat très connu, donnant lieu à une activité en classe qui sera le point de départ de l’exposé, est : si p = 1/2, n = 200 et r = 1, P ( l > 4) > 0,96.
Le cas r = 1 (connu sous le nom de longest success run) a été traité aux journées de Paris. On s’intéressera plus aux idées et aux dessins (Géogébra) qu’aux calculs (certes incontournables !). On obtient couramment (d’autant plus que p est petit) des probabilités étonnamment grandes.

Site : Page enseignants du lycée Pard,


068- Anne-Marie AEBISCHER, PRAG - Université de Franche-Comté

Géométrie grandeur nature

Construire un angle droit ou une bissectrice, mesurer une distance, rien de plus facile avec les instruments usuels, sur une feuille de papier. Le problème se complique, si les figures sont à réaliser sur un terrain accidenté, en ne disposant que de jalons à aligner et d’une chaîne d’arpenteur pour reporter les distances dans une direction donnée à la manière des artilleurs du début du XIXe siècle. Nous réaliserons dans cet atelier, à l’extérieur si le temps le permet, des constructions accessibles au collège telles que : bissectrice d’un secteur angulaire dont le sommet est inaccessible, perpendiculaire à une droite donnée, mesurer la distance à un point inaccessible, etc. Effectif max : 20 Genre : Atelier-TP Niveau : Collège, Lycée, Post-bac

Document : GeometrieGN (diffusion sur site)
Site : IREM de Franche-Comté


070- Caterina CALGARO, maître de conférences - Université Lille 1 et INRIA - Lille

Mathématiques et informatique, entre recherche et vulgarisation scientifique

La conférence sera l’occasion de présenter deux produits exploitables en classe (surtout au lycée) ou pour des activités extra-scolaires.

Le premier produit est un film de 30 minutes sur la vie scientifique d’une équipe de recherche en mathématiques appliquées à l’Inria Lille Nord Europe.
Après la projection du film, il sera possible de débattre avec l’une des protagonistes du film.

Le deuxième produit fait partie d’un site web, qui est conçu comme un parc virtuel des sciences et technologies de la métropole lilloise pour la promotion de la recherche et de la culture scientifique.
L’objet proposé traite du sujet des fractales, et peut être présenté pour différents niveaux de public.


071- Guillaume MOUSSARD, formateur à l’IUFM du Mans, doctorant en Histoire des Mathématiques

L’idée de transformation pour résoudre les problèmes de constructions géométriques chez Petersen

Dans un recueil de plus de 400 problèmes, édité en France en 1880, Julius Petersen expose plusieurs méthodes générales de résolution des problèmes de constructions géométriques. L’organisation de l’ouvrage met en évidence la fertilité de l’idée de transformation d’une configuration géométrique en une autre pour trouver la solution d’un problème. Nous observerons l’efficacité de ce type de méthode à travers plusieurs exemples, découvrant ainsi des solutions élégantes à certains problèmes de construction. Apporter règle et compas !


079- Marc LEGRAND, professeur retraité et chercheur à l’IREM de Grenoble
Co-animateurs : Thomas LECORRE et Liouba LEROUX

Le « débat scientifique en cours » : principes et état des recherches

Faire un « cours constructiviste » en exploitant le principe du « débat scientifique », c’est faire en sorte que les savoirs essentiels du programme (dont le sens profond apparaît difficilement même lorsque le professeur les explique beaucoup) ne s’introduisent plus dans la classe ou l’amphi à partir de propositions magistrales totalement achevées, mais plutôt à partir d’énoncés problématiques et de thèses que les élèves apprennent à formuler, à rectifier, et à défendre ensemble à partir des modes d’expositions et de raisonnements propres à la discipline étudiée. Cet exposé donnera les principes généraux et l’état des travaux de notre groupe. Les ateliers suivants en montreront deux exemples

Site : Irem de Grenoble
Compte rendu de l'atelier


081- Marie-Noëlle RACINE, professeur certifié HC, à la retraite, Dijon

Histoire d’eau Landaise

Le vocabulaire statistique ne s’est pas mis en place dès que l’on a utilisé des calculs pour rendre compte d’une situation. Dans un texte, de la fin du XVIIIe siècle, Lalande parle du « milieu dans lequel se trouvent les hauteurs d’eau ». L’étude de ce texte permet de faire travailler des élèves, ou des professeurs en formation, sur ce vocabulaire qui revêt tour à tour plusieurs sens : moyenne, moyenne élaguée, moyenne coefficientée, mode, mid range, médiane, … Tout comme avec mes élèves ou mes collègues, nous pourrons … mener l’enquête !


082- Christophe GODIN, directeur de recherche à l’INRIA, Equipe-Projet Virtual Plan
Co-animateurs : Marc BEZIZ et Frédéric BOUDON

LPy : un logiciel de modélisation de la morphogenèse

L’étude de la morphogenèse est une source de problèmes riches en illustrations pour les mathématiques, la physique et les sciences de la vie et de la terre en général. Dans cet atelier, nous présenterons le logiciel libre LPy qui a été développé dans le but de fournir un langage de haut niveau "à la Logo" pour manipuler des structures (principalement arborescentes) en croissance. Ce logiciel est bâti sur le langage Python très intuitif, performant et clair pour apprendre la programmation. Nous illustrerons l’utilisation de ce langage par la construction d’objets mathématiques (formes géométriques diverses,fractales) et de structures biologiques en développement (plantes et systèmes ramifiés)

Co-auteur :Etienne FARCOT

Site : Logiciel LPy


086- Pierre GRIHON, professeur en CPGE Eco Lycée Montaigne - Bordeaux
Co-animateur : Dominique GRIHON

De la fluctuation à la confiance

Maintenant que les programmes de probabilité du lycée sont entièrement connus, nous proposons de mettre en perspective à la fois historique et pratique les notions nouvellement introduites d’intervalle de fluctuation et d’intervalle de confiance.


089- Nicolas MINET, professeur de Lycée, IREM de Poitiers

Organiser l’enseignement de la géométrie en Seconde par des questions qui lui donnent du sens

L’organisation d’un enseignement sur une année scolaire à partir des contenus ou compétences des programmes aboutit souvent à un morcellement en chapitres où le savoir n’est pas questionné et où les techniques sont travaillées "pour elles-mêmes" ; une telle pratique permet-elle à l’enseignement des mathématiques de répondre aux finalités de l’Ecole ? Afin d’y remédier, nous exposerons notre approche, basée sur les travaux d’Yves Chevallard, et sur la recherche CDAMPERES (CII didactique & INRP). Partant de grandes questions que les Hommes se posent ou se sont posées, nous montrerons qu’un autre enseignement de la géométrie est possible en combinant théorie et démarche effective en Seconde.

Site : IREM DE POITIERS


099- Alfred BARTOLUCCI, formateur au CEPEC, enseignant de collège à la retraite

Socle commun : partir des élèves réels pour le mettre en place.

L’atelier propose des pistes à discuter pour mettre en œuvre le socle commun en équipe de profs de maths dans un collège donné en tenant compte des élèves réels. Nous proposons de mettre au premier plan l’objectif de former les élèves aux compétences du socle :
- adoption d’un référent praticable lié aux compétences du socle
- mise en cohérence de modalités d’apprentissage, d’évaluation, de différenciation
- définition de modalités de repérage et de prise en charge d’élèves "en zone rouge" pour à terme leur garantir au moins des acquis planchers.
- proposition de procédures tenables et sensées d’attestation en opposition à une vision analytique. Site : Pratique Math


102- Véronique SLOVACEK-CHAUVEAU, professeur de mathématiques au lycée Camille Sée - Paris 15ème
Co-animateur : Martin ANDLER

Filles et maths : une équation lumineuse

Ces journées, organisées par les associations Animath et femmes et mathématiques, sont destinées à encourager les filles (de la troisième à la terminale) à s’orienter vers des études de mathématiques (et plus généralement scientifiques et techniques). Quatre éditions ont été organisées à l’Institut Henri Poincaré depuis décembre 2009. 3 temps forts :
- une promenade mathématique,
- des rencontres avec des femmes scientifiques,
- du théâtre-forum pour travailler sur les stéréotypes filles et maths. L’atelier sera l’occasion d’un retour d’expérience sur ces journées et de présentation de pistes pour dupliquer ces journées.

Site : ANIMATH


106- Sacha KRAKOWIAK, professeur émérite, Université de Grenoble

Quelques défis actuels de l’informatique

L’informatique est confrontée à de nombreux défis aussi bien scientifiques que techniques et sociétaux. Cet exposé présente quelques-uns de ces défis et les progrès de la recherche en vue de leur solution :
- La production de programme corrects
- La tolérance aux fautes
- La sécurité
- Le parallélisme

Bien qu’ils soient au cœur des recherches actuelles, ces défis sont en fait très anciens. L’histoire (inachevée) des tentatives pour y répondre illustre bien l’interaction entre les approches théorique et expérimentale, caractéristique de la science informatique.

Site : Aconit
Compte rendu de l'atelier


107- Marie-T CASTANET-LEROY, retraitée

Hommage musical à Évariste Galois pour le 200ème anniversaire de sa naissance

En 1982, 150ème anniversaire de la Mort d’Évariste Galois, Radio-France passait commande à quatre compositeurs pour une œuvre en hommage au mathématicien. Le concert eut lieu en 1983. Après une présentation des éléments mathématiques et musicaux nécessaires à la compréhension de la suite de l’exposé, nous verrons comment le compositeur français Michel Philippot ( 1925-1996) a pris en compte la contrainte imposée lors de la commande : utiliser d’une manière ou d’une autre la structure de groupe. Ce sera notre façon de marquer le 200ème anniversaire de la naissance d’Évariste Galois (26-10-1811)


108- Denise GRENIER, maitre de conférences en mathématiques et didactique des mathématiques
Co-animateur : Jean-Baptiste MEILHAN

Raisonnement, logique et preuve dans les nouveaux programmes de fin de collège et lycée

L’entraînement à l’argumentation et la logique et l’apprentissage de la démonstration font partie intégrante des nouveaux programmes, leur enseignement étant prévu tout au long de l’année. Cet objectif fondamental pour les mathématiques est ambitieux, sa réalisation pose de nombreuses questions. Quels problèmes choisir pour travailler les différents types de preuve ? Quelles notions y -a-t-il derrière les « notations » qui doivent être introduites ? De quelle « logique » s’agit-il ? Cet atelier assuré par l’IREM de Grenoble comportera une analyse de quelques éléments des programmes et documents ressources, et une proposition de problèmes susceptibles de (mieux) remplir les objectifs visés.


115- Martin ANDLER, président d’Animath (01.44.27.66.70) - president@animath.fr

Cap’Maths

Le monde de l’animation mathématique périscolaire regorge d’activités de nature et d’objectifs variés : conférences, expositions, stages, ateliers de découverte de la recherche, compétitions etc.

Pour favoriser le développement de ce type d’activités, les acteurs se sont groupés autour du consortium Cap’Maths destiné à favoriser les synergies, à améliorer la visibilité des actions et à partager les moyens.

En présence d’acteurs de Cap’Maths, cet atelier sera l’occasion de présenter un panorama des activités mathématiques informelles des membres du consortium.


116- Bernard GENEVES, PRAG - Université Joseph Fourier - Grenoble
Co-animateurs : Sylvestre GALLOT et Luc BOUTTIER

Géométries non Euclidiennes

Quel est "le plus court chemin" entre deux points de la sphère ? Peut-on construire une application de la sphère sur un plan qui conserve les distances ? les angles ? la somme des angles d’un triangle ? les aires ?
Ces questions viennent du constat que les cartes routières se recollent assez mal quand on les juxtapose. La terre étant presque sphérique et les cartes planes, ceci devient une question mathématique : comment rendre plan un morceau de sphère ?
Dans cet atelier, nous vous proposons d’expérimenter sur certaines de ces questions, ou des questions voisines, en recourant à l’aide du logiciel Cabri3D, afin d’y voir plus clair.

Site : Irem de Grenoble
Compte rendu de l'atelier


118- Frédéric MOUTON, maître de conférences, Université Joseph Fourier - Grenoble

Les formules magiques du cube de Rubik

Je proposerai des pistes pour que chacun puisse construire ses propres formules de résolution des casse-tête de type Rubik. Bien que la démarche repose sur deux des objets de base de la théorie des groupes, les conjugués et les commutateurs, aucun prérequis ne sera nécessaire. Tous les auditeurs possédant un cube de Rubik sont invités à l’apporter.


120- François LO JACOMO, Animath - responsable des activités "Olympiades"
Co-animateur : Jean-François MARTIN

Gravir l’Olympe : une marche ou un marché ?

Le doublement, cette année, du nombre de candidats à l’Olympiade Académique atteste une poussée d’intérêt pour les compétitions mathématiques. Depuis 1969, la France participe à l’Olympiade Internationale de Mathématiques, mais pour nous hisser au niveau des pays voisins il faut gravir une marche dans notre préparation. Le tout nouveau programme Math C2+ doit y contribuer. Mais c’est une longue marche, qu’Animath poursuit depuis 1998. L’APMEP peut contribuer à repérer précocement les candidats potentiels à l’Olympiade, et à organiser des clubs locaux. L’intérêt pour notre discipline et l’encouragement des vocations passe par l’image que nous donnons des mathématiques dans l’opinion publique.

Site : ANIMATH


121- Rhydwen VOLSIK, enseignant en section européenne - lycée Hector Berlioz de Vincennes

(Not so) serious games

Le cadre assez souple des sections européennes en fait un lieu propice au jeu mathématique, que ce soit "en théorie" ou "en pratique". Je vous propose d’en expérimenter quelques-uns, en anglais (mais il n’y a nul réel besoin de maîtriser la langue de Newton pour participer !).

Site : Euromath


127- Danielle RUELLAND-ROGER, maitre de conférences de mathématiques à la retraite, chargée de recherche
Co-animateurs : Christine GRANDJEAN et Géraldine JACQUIN

Accès vidéo original à l’activité mathématique des élèves : surprise, questionnement.

Présentation de vidéos montrant deux groupes d’élèves (6è, 3è) cherchant à donner les instructions nécessaires à un adulte supposé sans les connaissances requises, pour qu’il réponde correctement aux exercices donnés par leur professeur pour ces séances de travail très particulières. Celles-ci durant une heure ces exercices ne présentent aucune caractéristique nouvelle par rapport à ce que les élèves ont déjà fait. Ce dispositif s’inspire de la méthode dite du sosie utilisée en psychologie du travail. On y voit les élèves se confronter à l’énoncé des exercices, s’expliquer avec les données et la consigne, relier celles-ci à ce qui a déjà été fait et vu. Surprise, questions, à travailler.


134- Manuel PÉAN, Groupe MATINaL - IFE - Irem d’Orléans
Co-animateur : Laurent HIVON

Travail collaboratif et GeoGebra

Le groupe MATINaL présentera quelques expériences de mise en place de travail collaboratif des élèves s’appuyant sur le logiciel GeoGebra, grâce auxquelles nous tenterons d’apporter des germes de réponses aux questions suivantes : Comment des professeurs orchestrent-ils des séances de travail collaboratif des élèves avec GeoGebra ? Dans quel contexte de classe ? Avec quels instruments complémentaires ? Avec quels objectifs de formation ? Nous vous proposerons ensuite de découvrir en atelier un prototype de GeoGebra collaboratif et envisagerons à travers quelques activités des perspectives d’apprentissage que pourrait offrir cette plateforme multi-utilisateurs.

Site : Educmath


136- Monique GIRONCE, IREM de Toulouse

Géométrie repérée et algorithmique.

Depuis deux ans, le logiciel CaRMetal intègre un éditeur de scripts qui comprend le JavaScript, enrichi de commandes liées à la pratique de la géométrie dynamique. Avec cet atelier, on verra comment la possibilité d’un feed-back géométrique pendant les phases de programmation n’est pas à prendre comme un simple gadget : la pertinence didactique de ce rapprochement est assez inouïe pour qui veut se donner la peine de creuser un peu...

Site :CaRMetal


141- Régis GOIFFON, animateur IREM - Lyon

MathaLyon en marche

”MathaLyon” est une action des départements de mathématiques de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, de l’Université de Lyon, de l’IREM de Lyon et du département de mathématique de l’Université Claude Bernard Lyon 1.
Depuis trois ans, trois ou quatre chercheurs en mathématiques de Lyon1 et/ou de l’ENS viennent avec des manipulations issues de l’exposition internationale ”Pourquoi les mathématiques !?” pendant deux jours dans un établissement scolaire.
L’atelier présentera un bilan en cours et expliquera que cette démarche peut se dupliquer et se transposer dans d’autres régions.

(Article mis en ligne par NOEL Jean François)