AG 2007

Présents : 13 + 5 Pouvoirs

Thérèse Le Chevalier ouvre l’Assemblée Générale en présentant les différents chantiers dans l’enseignement des mathématiques.

Il est important pour notre association que chacun puisse donner son avis, afin de permettre à nos élus régionaux de transmettre les idées « de la base » à nos élus nationaux.

Débat sur l’enseignement des mathématiques

École Primaire

Nicolas Van Lancker rappelle la « circulaire sur l’enseignement du calcul à l’école primaire ».

Le débat s’installe sur le principe d’une circulaire (décision politique et non pédagogique), sur l’absence de consultation, sur des réflexions et des décisions où est absente toute vision globale de l’enseignement.

 

Collège

À propos du nouveau brevet, il est rappelé les consignes arrivées tardivement, à des dates différentes en fonction des académies ainsi que l’absence de sujet zéro.

Le socle commun est présenté par Anne Keller. Nous débattons de la difficulté d’avoir deux objectifs (le programme et le socle) et l’écueil à éviter (travailler le minimum : le socle...) puisque nous devons aussi former ceux qui iront en terminale scientifique…

Nous évoquons l’effet de moyenne : un élève peut être en seconde sans avoir atteint le niveau 4eme en math.

L’apparition du socle commun entrainera une manière différente d’enseigner, avec 2 objectifs parallèles dans une même classe (le socle et le programme).

 

Lycée

L’essentiel du débat porte sur l’expérimentation de l’épreuve pratique de mathématiques au baccalauréat scientifique.

Le problème du niveau des élèves en mathématiques ne sera pas résolu avec cette épreuve qui fait monter artificiellement les moyennes (de manière analogue à la science physique et à la SVT). La critique porte aussi sur la nature des épreuves où l’utilisation de l’informatique parait superflue, inappropriée et mal adaptée au vu des connaissances des élèves qui permettent de conclure sans utiliser cet outil.

Le temps nécessaire à cet apprentissage est aussi réclamé. Il faut du temps pour faire aimer les mathématiques, qui n’est pas suffisant actuellement en Terminale. Les enseignants arrivent à trouver un peu de temps en 2nde et première pour travailler avec les TICE mais ceci n’est pas, de l’avis général, possible en terminale. En terminale, il manque de temps pour que les notions murissent chez les élèves et soient bien comprises par la plupart.

Pour conclure ce débat, Nicolas Van Lancker résume ce qui a été dit et propose cette position qui est adoptée à l’unanimité :

Lors de l’assemblée générale du 9 mai 2007, les membres de la régionale de Lille constatent leur inquiétude face à l’épreuve pratique de mathématiques au baccalauréat scientifique telle qu’elle a été expérimentée :
inquiétude face aux sujets proposés où l’informatique est utilisée comme un jouet et pas pour ses possibilités mathématiques
inquiétude face au manque de temps pour préparer les élèves à ses épreuves.

Nous nous interrogeons sur le soutien sans équivoque de l’APMEP national qui n’entend pas le débat qui se déroule chez les adhérents.

Pour répondre à la désaffection des maths et faire face aux bonnes notes des autres spécialités, il nous paraît indispensable de repenser l’horaire de mathématiques en terminale scientifique et de se rapprocher des anciennes terminales C. Il est urgent de redonner aux élèves de nombreuses heures de mathématiques :
du temps pour enseigner sereinement les notions en classe
du temps nécessaire à la maturation des notions chez les élèves.

C’est à cette condition que nous pourrons envisager une épreuve pratique au baccalauréat scientifique.

Pour conclure notre débat sur les évolutions dans l’enseignement des maths, certains membres souhaitent poser la question de la place de la seconde « le maillon faible du lycée ». Qu’attend-on des maths en seconde ? Nous nous poserons la question rapidement.

 

Rapport d’Activité

Thérèse Le Chevalier, présidente de la régionale de Lille de l’APMEP présente le rapport d’activité de l’année civile 2006 : lors de la l’assemblée générale de mai 2006, le comité s’était donné 4 axes de travail pour sortir la régionale de l’hibernation :

  • relancer des journées
  • relancer le magazine "convergence"
  • assurer notre présence sur le net
  • être présent en région sur un maximum d’évènements mathématiques

Le pari est gagné grâce aux 3 journées (2 conférences et un débat nourrit), aux 4 numéros de convergences sortis (dont un spécial PLC2 et un envoyé à tous les établissements), à un site hébergé sur le site de l’APMEP national qui propose les actions et les réflexions des membres de la régionale, et une présence lors de stages PAF, de la fête des maths, au colloque de Maubeuge (laboratoires de mathématiques) et développe ses partenariats avec les associations locales (Ludimaths, association pour la Création de la Cité des Géométries de Maubeuge)

Un bémol : le manque de retour, de réponses des adhérents malgré nos nombreux appels (convergences...) et la perte d’adhérents qui se poursuit au niveau régionale (une douzaine en moins...)

Ce rapport est adopté à l’unanimité.

 

Compte de résultats de l’année civile 2006

Jean-Luc Le chevalier, trésorier de la régionale, présente les comptes de l’année 2006.

Les dépenses s’élèvent à 2827,28 € et les recettes à 2221,44 € soit un déficit de 605,94 € dû en grande partie à l’absence de la ristourne brochure qui reviendra cette année.

La régionale a donc « en caisse » 16 385,60 €

Les comptes sont adoptés à l’unanimité.

 

Élections au comité et au bureau

À l’unanimité, le Comité et le Bureau sont reconduits à l’identique.

  • membres du Bureau Régional
    Présidente : Thérèse Le Chevalier
    Trésorier : Jean-Luc Le chevalier
    Secrétaire : Nicolas Van Lancker
    Responsable de la vente des publications : Dominique Cambrésy
  • membre du Comité National
    Daniel Duverney
  • suppléante au Comité National
    Claire De Backer
  • membres du Comité Régional
    Anne Keller, Catherine Farjot, Jean-Claude Roubelat, Pierre Stephan

 

Objectifs de l’année 2007—2008

Nous reprendrons les 4 axes de travail proposés pour l’année 2006 :

  • Journées Régionales
    nous pourrions travailler sur Euler (Année Euler), sur Vauban (année Vauban) autour des fortifications
  • Convergences
    nous allons continuer à produire le magazine Convergences. Nous réfléchirons à l’emploi d’un graphiste afin de concevoir une affiche à envoyer en début d’année.
  • Site internet
    nous continuerons à appeler aux volontaires pour les contributions diverses, nous devons ordonner les Convergences en ligne.
  • Présence en région
    nous poursuivrons les partenariats engagés et seront présents lors de la fête des maths.

Projets divers

Dominique propose d’adapter la plaquette « Les métiers des maths » afin d’en faire une exposition vendue (symboliquement) aux établissements.

Rudolf propose d’inviter l’exposition sur les aires présentée au CNAM. Il s’occupe de prendre contact.

La prochaine réunion de comité est mercredi 20 juin.

Prévisions

  • Le prochain Convergences sortira aux alentours du 15 septembre 2007
  • La réunion de rentrée aura lieu le 17 octobre 2007.

 

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP