L’empire des sciences. Napoléon et ses savants

Henri Bareil

par Éric SARTORI.

Éd. Ellipses.

Brochure de 334 pages en 16,5 × 24.

Présentation un peu dense. Bibliographie (3 pages).

ISBN : 2-7298-1333-0

Prix : 25,50 € .

Après avoir exploré la formation intellectuelle de Napoléon, « particulièrement intéressé par les mathématiques », l’auteur précise sa croyance envers la science, en l’utilité de la recherche fondamentale et son souci d’en dégager les moyens budgétaires, … Éric Sartori retrace ensuite « l’expédition d’Égypte, geste savante et militaire ».
Simultanément, les « idéologues » se déployaient à Paris…
Après ces 58 pages de préliminaires, voici des chapitres entiers consacrés à Chaptal, Fourcroy, Fourier, Lacépède, Monge, Berthollet (130 pages).
« Les grandes réalisations de l’Empire des sciences (Polytechnique, Arcueil, …) » soulignent ensuite le rôle d’une forte structure nationale d’éducation et donnent les biographies d’une multitude de savants (74 pages).
La dernière partie du livre (64 pages) traite des savants étrangers … et encore de quelques français (Sophie Germain, …) liés à l’Empire.

Très documenté, bourré d’agréables anecdotes bien détachées de faits plus avérés, l’ouvrage se lit d’un trait et nous apprend beaucoup sur les avancées de l’Empire dans les domaines des Sciences et de l’Éducation.

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)