Le brevet métropole session 2017

Sophie ROUBIN

- 28 janvier 2018 -

La commission collège souhaite faire un retour sur le sujet de brevet 2017, qui clôture la première année de la mise en œuvre de la réforme du collège et qui a été proposé à 541 230 candidats.

Il était annoncé pour ce sujet qu’il ne comporterait pas de questions portant sur les notions suivantes : cas d’égalité des triangles  ; translations, rotations, homothéties. Par ailleurs, l’exercice d’algorithmique ou de programmation ne devait pas demander aux candidats d’écrire leur propre programme, mais prendre appui sur un programme fourni par le sujet. Ces points ont été respectés.

L’épreuve de mathématiques était évaluée sur 50 points, de même que les épreuves de Français, Histoire-Géographie et Sciences. Sur ces 50 points, 2 points étaient affectés au soin de la copie et 3 points au domaine D1.1 maitrise de la langue française.

Voici nos remarques sur ce sujet :

  • L’exercice 1 est un exercice de probabilité, assez classique, nous notons juste une petite ambiguïté. Il s’agit d’une urne contenant des boules bleues et vertes, il n’est pas précisé qu’il n’y a que des boules de ces couleurs.
  • L’exercice 2 est un exercice d’algorithmique. Rappelons que pour cette première année d’application de la réforme, les élèves de 3ème avaient découvert l’algorithmique en septembre. Une première difficulté de ce genre de sujet est qu’il montre des éléments de programme en Scratch, imprimés en noir et blanc. Pourtant lors de l’enseignement de ce thème, les élèves se sont appuyés sur les couleurs des blocs pour la compréhension et la conception du programme : un bloc bleu pour le « mouvement », vert pour le « stylo », jaune pour le « contrôle »…
    La figure qui n’est utile qu’à la question 4 est mise en regard de toutes les questions de l’exercice et donc source d’erreurs pour la question 3.b où l’on demande aux élèves de tracer à main levée la figure.
    Une autre difficulté est l’usage d’un bloc triangle, ce qui était peut-être ambitieux pour une première épreuve de ce type.
    D’après le relevé des acquis demandé aux professeurs correcteurs, la compétence de compréhension du programme (question 2) est acquise à 47% et non traitée à 24%.
    Attention pour l’épreuve de 2018, le sujet devra comporter obligatoirement une épreuve d’algorithmique et de programmation. Dans le programme il est précisé qu’un élève doit savoir écrire, mettre au point et exécuter un programme en réponse à un problème donné.
  • L’exercice 3 est un des exercices fil rouge traitant de l’énergie.
    Pour le brevet 2018 il n’y aura plus de thème transversal, faisant lien entre les épreuves de maths et de sciences.
  • Dans l’exercice 4, la question 2 mettant en œuvre la trigonométrie a été mal réussie à 23% et non traitée par près d’un tiers des élèves. Une des raisons possibles est sans doute la difficile compréhension de la représentation de la maison qui n’a pas permis d’identifier clairement l’angle ABC.
  • Pour l’exercice 5, il aurait été judicieux d’indiquer que les questions sont indépendantes. La question 2 qui porte sur le calcul littéral demande de montrer uniquement des capacités techniques et calculatoires. Elle est donc en contradiction avec les épreuves de brevet de ces dernières années et n’est pas en adéquation avec le programme. Celui-ci précise qu’il faut savoir « Développer et factoriser des expressions algébriques dans des cas très simples » . De plus la question 3 demande de savoir résoudre une équation du second degré et de connaitre la notion de racine carré. Le programme précise que les élèves doivent « savoir résoudre des équations du premier degré ».
  • L’exercice 6 traite du calcul de l’IMC (indice de masse corporelle). Dans la question 1 il y a une ambiguïté, l’énoncé affirme que six employés ont passé une visite médicale et la première question demande combien d’employés sont en situation de surpoids ou d’obésité dans cette entreprise alors que nous ne pouvons nous positionner que sur les six employés pour lesquels nous avons des données. Il est à noter que très peu d’élèves n’ont pas traité cet exercice, sans doute du fait de la présence d’exercices avec tableur depuis une dizaine d’années dans les sujets de brevet.
  • L’exercice 7 demande, dans sa dernière question, la construction d’un rectangle à l’échelle 1/3, c’est la seule construction géométrique demandée dans cette épreuve.

Pour terminer nous déplorons l’absence de véritable tâche à prise d’initiative dans ce sujet malgré les préconisations du programme.

Pour le brevet session 2018, les informations viennent d’être diffusées, il n’y a plus de thème fil rouge entre les mathématiques et les sciences. Les épreuves de mathématiques et de français seront sur 100 points, alors que celles de sciences et d’Histoire-Géographie resteront sur 50 points. Les niveaux de maitrise des 8 composantes du socle sont converties en un nombre de points selon le décompte suivant :

  • 10 points pour une maitrise insuffisante
  • 25 points pour une maitrise fragile
  • 40 points pour une maîtrise satisfaisante
  • 50 points pour une très bonne maîtrise

Les épreuves seront réparties dans l’ordre suivant sur les demi-journées : Français, Mathématiques, Histoire-Géographie et Sciences.

Sujet brevet métropole juin 2017 : https://www.apmep.fr/IMG/pdf/Brevet_annee_2017.pdf

BO Brevet 2018 : http://eduscol.education.fr/cid59348/les-epreuves-du-dnb.html