Adhérer ou faire un don

Le savant et le professeur.

La physique au XXe siècle et la commission Lagarrigue

Paul Louis Hennequin

- 31 mai 2017 -

Par Nicole Hulin, préface de Michel Blay, témoignage de Jacqueline Tinnès.

L’Harmattan, juillet 2016.

196 pages en 15.5x23.5. Prix 21.50 €.

ISBN 978-2-343-09259-1.

Ce livre retrace l’histoire de la « Commission de rénovation de l’enseignement des sciences physiques dans le second degré » qui a travaillé de mai 1971 à septembre 1976 sous la présidence d’André Lagarrigue décédé brutalement en janvier 1975 puis de Roland Omnès , et qui a été sous l’impulsion de Michel Hulin un foyer important et original de réflexions et de suggestions, ainsi que de propositions tant de nouveaux programmes que de formations des enseignants ou de recherches en didactique de la physique.

Présenté par une préface de Michel Blay, historien et philosophe des sciences, il se conclut par une mise en perspective Et après ? de Jacqueline Tinnès, ancien membre de la commission et présidente d’honneur de l’Union des physiciens.

  • I - Physique savante, physique enseignée du XIXe siècle aux années 1950.
  • II - Constitution de la physique moderne et structuration de la discipline.
  • III - Nouvelle orientation de l’enseignement de la physique.
  • IV - La commission Lagarrigue (constitution, composition, repères chronologiques).
  • V - Premiers travaux (débats sur la technologie, harmonisation des enseignements, orientations).
  • VI - Le débat de la préparation des programmes du second cycle.
  • VII - L’élaboration des programmes de physique du second cycle, premier bilan.
  • VIII- Les derniers travaux (« Réforme Lagarrigue » et « Projet Fontanet »).
  • IX - Vers la fin, 1974-1976 (changement de ministre, du renouvellement à la suppression).
  • X - La Commission Lagarrigue, un bilan.

9 annexes précisent les documents de travail, les textes élaborés, les positions ministérielles (trois ministres se succèdent en 5 ans ! )

  • 1) Comparaison des programmes de 1902, 1925, 1947.
  • 2) Plan du cours Physique fondamentale pour mathématiciens de Philippe Nozières.
  • 3) Programmes de physique du DUES sections MP-PC.
  • 4) Effectifs des étudiants inscrits aux DUES MP-PC.
  • 5) Commission de l’enseignement de la SFP (1969).
  • 6) Sur l’enseignement de la technologie (1971-1974.)
  • 7) Information et recyclage des professeurs du second degré. Mise en place d’un Centre Universitaire d’Information et de Documentation.
  • 8) À propos des programmes de thermodynamique et de relativité.
  • 9) Un bilan des travaux de la Commission Lagarrigue ; idéologie, méthodologie, résultats.

Une riche bibliographie d’environ 300 titres donne à la fois les travaux fondamentaux, les programmes et les archives de la commission.

On le voit, le volume des informations rassemblées et mises en forme est considérable et permet d’équilibrer la place respective de l’expérimentation, de la théorie et de la simulation, de préconiser des relations heureuses entre physiciens et mathématiciens et aux physiciens du second degré de suivre avec un certain recul l’évolution prodigieuse de leur discipline. Le livre, consacré à un moment bien précis de l’histoire, dégage des questions qui sont encore d’actualité.

Mathématiciens et physiciens pourront comparer le fonctionnement et les productions de la commission Lagarrigue à ceux de la commission Lichnerowicz qui a commencé et fini son travail un an plus tôt et dont le principal succès a été la création des IREM. Bien que favorables à la création d’IRESP, les physiciens ont préféré que les crédits disponibles soient consacrés à une mise à niveau de l’équipement des laboratoires et salles de travaux pratiques

C’est pourquoi je recommande sa lecture avec des historiens ou des philosophes et son utilisation pour des projets interdisciplinaires.

Je formulerais un petit regret : pourquoi ne pas avoir cité dans le chapitre III la création par Laurent Schwartz dans les années 50 du certificat «  Méthodes mathématiques de la physique » qui répondait bien mieux que le CDI aux besoins en mathématiques des physiciens ?

En bref, un excellent ouvrage de référence pour les historiens de l’éducation qui souhaitent analyser les étapes d’une réforme, sa conception, sa mise en place, ses blocages et ses succès.