Les mathématiques et les hommes sur la même longueur d’onde ?

Maïtine Bergougnioux : Conférence en parallèle du Lundi matin

Olivier Mimeau

- Maïtine Bergougnioux : Ancienne élève de l’ENS de Fontenay-aux-Roses, agrégée de mathématiques. Professeur de mathématiques à l’Université d’Orléans, après avoir enseigné 7 ans en collège et lycée. Ses travaux concernent le contrôle optimal de systèmes dynamiques. Ceux-ci sont décrits par des équations aux dérivées partielles (linéaires ou non) dans lesquelles apparaît une fonction, dite de contrôle, permettant d’agir sur le système. Il s’agit de caractériser et de calculer les meilleures fonctions (optimales) qui amènent le système à un état choisi à l’avance. Les outils mathématiques sont l’analyse des équations aux dérivées partielles, l’optimisation et l’analyse numérique. Depuis peu elle travaille sur le traitement du signal et ses applications dans les domaines du son, de l’image et de l’étude des ondes spatiales.

PDF - 2.6 Mo
Conférence de Maïtine Bergougnioux

- Le traitement du signal est une discipline en pleine expansion et les mathématiques fournissent des outils à la fois traditionnels (analyse de Fourier ) et modernes (analyse temps-fréquence, ondelettes). Dans cet exposé, nous présenterons les techniques mathématiques modernes d’analyse du signal. Nous illustrerons notre propos par plusieurs exemples liés à notre environnement, physique, biologique ou social.
—  Côté physique : l’étude de la magnétosphère, via les ondes analysées par des radars ou de satellites permet de mieux comprendre les phénomènes de vent solaire, orages magnétiques etc ...
—  Côté biologique : l’analyse du signal vocal permet de décrire un individu aussi sûrement que ses empreintes digitales (empreinte vocale) et a de nombreuses applications dans le domaine médical (orthophonie, détection de surdité)
—  Côté social : les échanges entre êtres humains se font essentiellement par la parole : nous verrons comment les mathématiques permettent d’analyser « comment les gens parlent ».