Multiplication dans la Chine ancienne

Atelier présenté par Odette BELLISSARD à la journée de la Régionale du 13 mai 2017

Cet atelier explore deux méthodes pour effectuer des multiplications selon les méthodes utilisées en Chine avant l’introduction du boulier au XIII°- XIV° siècle.

Un bref rappel de la numération en Chine et de son évolution

  • On a un système hybride à base 10, utilisant des symboles pour les 9 unités et pour les quatre premières puissances de 10, dès le IIIème siècle avant JC.

  • Puis au II° siècle avant JC, une autre « numération savante » a été mise en place pour pouvoir effectuer des calculs avec des baguettes.

Celle-ci a évolué par la suite pour pallier aux différentes difficultés rencontrées :

  • distinguer par exemple le 3 du 12 ou du 21 ou même de 201
  • mettre en évidence le « zéro » d’abord par un vide puis par un petit rond.
  • distinguer les entiers des nombres négatifs en barrant le chiffre des unités et les entiers des décimaux en ajoutant le « zéro » à gauche.

Deux approches de la multiplication sont proposées

- Multiplication à l’aide de baguettes :

Le document mis en référence explique la méthode du calcul de 14 x 23 où sont comptées les intersections des baguettes dans un ordre défini.

www.circ-ien-wittenheim.ac-strasbou... intitulé « expérience de la différence »

Un essai est ensuite proposé avec 234 x 325.

- Multiplication avec l’utilisation de la « numération savante » et des bâtonnets disposés sur un échiquier.

Est proposé le document en page 9 de l’article « Les techniques de multiplication à travers les Ages » d’Elise Anne Basque, François Prévot-Lagacé et Alexandre Saint Jean avec la multiplication de 12 x 34.

http://clubmathswillyronis.free.fr/...

Les différentes techniques de multiplication

Un essai est ensuite proposé à réaliser avec le calcul de 63 x 24 sur une grille symbolisant l’échiquier.

Références

  • « Des baguettes pour compter » André Laurent Bulletin AixMarseilleVert n°2 (année 2000) téléchargeable sur le site de la régionale APMEP d’Aix-Marseille.
  • « Histoire Universelle des chiffres » Georges Ifrah
  • « En Chine Ancienne : l’homme et son nombre » Arnaud Gazeanes