Pour faire un bon goûter...

Il faut tout d’abord avoir envie de rencontrer des collègues pour parler de ce qu’on fait, de ce qu’on aimerait faire... voire de ce que d’autres font et dont on n’a quelquefois même pas idée !

Ensuite, il faut se dire "Et pourquoi pas dans notre établissement ?" : il suffit en effet qu’il existe dans celui-ci au moins une salle pouvant recevoir agréablement une bonne vingtaine de personnes, ce qui est une propriété largement vérifiée partout, et demander l’autorisation au chef d’établissement, ce qui ne pose de problèmes que dans de très rares cas -probabilité évanouissante-.

Contacter alors le comité de la Régionale qui vous inscrira sur la liste officielle des goûters à venir. On se mettra d’accord à ce moment-là sur une date, un thème et un ou quelques intervenants (pas nécessairement des "spécialistes" ; au contraire, des témoignages "de base" sont tout aussi intéressants ; l’important est de pouvoir échanger entre pairs après tout).

Rédiger éventuellement une petite invitation personnalisée que le comité enverra par courrier postal à tous les adhérents voisins du lieu prévu, et à tous les autres adhérents par courrier électronique. Préparer les moyens de subsistance indispensables (quelques gâteaux, quelques boissons, et les récipients afférents).

Prévoir les supports pédagogiques utiles demandés par les intervenants (rétro ou vidéoprojecteur, écran, ordinateur(s)...).

Veiller aussi à ce que la salle de réunion soit facilement accessible, même sans GPS, à des "étrangers" à l’établissement (cela peut nécessiter un affichage ; le comité se chargera de mettre toutes les informations sur le site de la régionale), vérifier que le gardien est bien présent ce mercredi-là pour ouvrir la porte le cas échéant, que les toilettes -eh oui !- soient utilisables sans faire tout le tour des bâtiments, etc.

Penser aussi à qui fera le ménage après les agapes, pour éviter d’éventuels conflits avec d’autres personnels, ce qui nuirait à l’image de l’APMEP (image que justement ces rencontres voudraient entre autres améliorer : les profs de maths savent faire plein d’autres choses que ce qu’on croit trop souvent, et en particulier des choses agréables, et conviviales pour tous... comme les mathématiques elles-mêmes, finalement !).

Enfin savoir que le Comité régional rembourse intégralement les frais que provoque ce genre de rencontre, (sur facture, ajoute le trésorier, et dans des limites raisonnables, dit-il -on ne sait jamais, certains pourraient croire que Champagne, foie gras et caviar sont obligatoires : eh bien non, seule la bonne humeur l’est !!)

Après, vous serez immortalisés dans un "MicWhat ? MicMath !" retraçant les principaux événements de cette inoubliable rencontre. Et si cette recette ne vous convainc pas encore de la facilité qu’il y a à organiser un goûter de l’APMEP "chez vous", n’hésitez pas à demander à tous ceux qui vous ont précédés (à Orléans-Tours ou ailleurs). Ils sauront vous dire tout le bien qu’ils en ont pensé.

Ce dont se charge le comité

Ce qui est à votre charge

Vous aider à définir un thème, trouver des intervenants,

Diffuser l’information sur le site de la régionale,

Envoyer les invitations courrier et courriels,

Rembourser les frais.

Trouver une salle,

Avoir l’autorisation du chef d’établissement,

Définir le thème à l’aide du comité,

Rédiger une invitation,

Prévoir les boissons et nourriture,

Prévoir le matériel dans la salle,

Veiller au fléchage