Rencontre de l’Association femmes et mathématiques

proposée aux parents d’élèves des écoles primaires et aux professeur.e.s des écoles intéressés par la question des filles et des maths

 

 

Nous vous proposons de participer à une rencontre
le samedi 18 mai 2019, de 10 heures à midi,
à l’Institut Henri Poincaré, 11 rue Pierre et Marie Curie à Paris 5e,
où se situe le siège social de l’association femmes et mathématiques

Nous sommes des mathématiciennes et des professeures de mathématiques rassemblées dans l’association femmes et mathématiques, reconnue pour son action et agréée par le ministère de l’éducation nationale en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public (2019-2023).

Nous envisageons de réaliser un document, à destination des parents d’élèves de l’école primaire, pour lutter contre l’idée largement répandue que les mathématiques et l’informatique seraient des domaines spécifiquement masculins.

Les données statistiques [1] montrent que les femmes se détournent des mathématiques et de l’informatique dans l’enseignement supérieur. Ce phénomène nous préoccupe pour plusieurs raisons :

    • • ces études conduisent à des métiers porteurs, valorisés et valorisants, passionnants pour les femmes et pas seulement pour les hommes,
    • • les besoins de personnes formées en mathématiques et en informatique augmentent considérablement dans la société actuelle,
    • • le monde dans lequel nous vivons a besoin de tous les talents et d’équipes mixtes pour être plus innovant.

Pour certaines personnes, les choix d’orientation différenciés filles/garçons s’expliqueraient par les différences biologiques entre les femmes et les hommes, notamment au niveau du cerveau. Les partisans de ce déterminisme biologique font ainsi l’impasse sur les recherches récentes en neurosciences : le cerveau est un organe qui fabrique sans cesse de nouveaux circuits et évolue en fonction des expériences vécues, des apprentissages.

Les principales pistes d’explication pour ce faible taux d’orientation des filles vers les mathématiques et l’informatique sont : les stéréotypes sociaux de sexe, le manque de modèles d’identification et la méconnaissance des métiers des mathématiques et du numérique.

Nous nous adressons aux collégien·nes et aux lycéen·nes lors de forums des métiers ou d’interventions dans les classes, ou lors des journées « filles et maths : une équation lumineuse » et des « Rendez-vous des jeunes mathématiciennes » que nous organisons. Cependant, nous sommes convaincues que nous devons aussi nous adresser aux parents en général et tout particulièrement aux parents d’élèves des écoles primaires.

C’est un public que nous connaissons mal. Mais vous, vous le connaissez bien ! Nous souhaitons entendre votre avis et vous écouter partager votre expérience de parents.

Inscription par mail : fetm@ihp.fr

Télécharger l'annonce


[1] Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche 2018 http://www.education.gouv.fr/cid570...