Réunion du 03.10.2009 (Paris)

Rémi DUVERT

- 28 novembre 2011 -

.

Compte-rendu de la réunion du 3 octobre 2009 (Paris)

Rédigé par Rémi Duvert

Présents : Céline Mazoit, Geneviève Martiel, Marie-Christine Marilier, Jean Toromanoff, André Steff, Jean-Claude et Marie-Odile Sachet, Rémi Duvert. Serge Petit, « interdit de sortie » par son médecin, est excusé… Autre excusé : Richard Cabassut.

Questions au(x) ministre(s)

(Suite à la rencontre de 3 membres du bureau avec E.Roser (ancien IG de maths, et conseiller au ministère de l’EN), le 30 septembre, et aussi pour préparer la rencontre avec M. De Froment, conseiller technique à l’Elysée, le 9 octobre).

Il y a évidemment une demande d’éclaircissements sur les nombreux points qui restent obscurs (concernant essentiellement les contenus des futurs masters, les épreuves des futurs concours, la formation lors de l’année de fonctionnaire stagiaire, mais aussi l’organisation des stages pour les étudiants).

En attendant, nous avons essayé de résumer ce que pourraient être les positions « de base » de l’APMEP quant à la formation des enseignants :

Positions de l’APMEP (propositions)

· La formation des étudiants

La formation des futurs enseignants doit être essentiellement une formation professionnelle par l’alternance (appuyée notamment sur des stages en école ou en établissement scolaire).

Cela nécessite d’une part une collaboration étroite entre l’université et le rectorat (et les inspections académiques), et d’autre part l’implication de formateurs « de terrain ».

Le contenu des masters doit tenir compte d’un référentiel national de compétences de l’enseignant.

Nous souhaitons d’autre part qu’au niveau de la licence, l’université poursuive le développement de modules pluridisciplinaires, en particulier pour les étudiants se destinant à l’enseignement primaire.

· Les concours de recrutement

Les concours doivent pouvoir valider un niveau suffisant de connaissances et de compétences en mathématiques, en didactique et en pédagogie.

Il nous paraît souhaitable que ces concours soient placés en première année de master ou en fin de licence.

· La formation des fonctionnaires stagiaires

Une fois recrutés, les professeurs doivent, lors de leur année de stage en tant que fonctionnaire, être accompagnés et n’assurer qu’un nombre réduit d’heures d’enseignement (de 50% au plus), afin de compléter leur formation professionnelle.

Les professeurs stagiaires agrégés doivent bénéficier de la même formation que les certifiés stagiaires.

· La formation des titulaires

La formation continue doit être reconnue comme faisant partie intégrante du « service » de tous les enseignants, tout au long de leur carrière.

Il nous paraît important qu’une partie de cette formation le soit sous forme d’échanges entre collègues (rencontres ou stages proposés par exemple par les IREM ou les IUFM, et travail en équipes au sein des établissements).

Préparation des JN de Rouen

· Réunion de la commission (prévue dimanche 25 octobre de 10h30 à 12h)

Un point sera fait sur les (éventuelles) nouvelles informations ministérielles, et sur « ce qui se fait » dans les différentes académies.

D’autre part les propositions ci-dessus seront soumises à discussion ; les suggestions émises ce jour-là pourront alimenter une nouvelle version, qui devrait déboucher sur un texte soumis au comité national de mars ou de juin, après la prochaine réunion de la commission.

· Assemblée générale (mardi 27 octobre matin)

Dire que la commission « formation des enseignants » a repris son travail et prépare une série de positions de l’APMEP.

Questions diverses

· Fusion entre la commission « formation des enseignants » et la commission « enseignement supérieur » (qui n’a pas de responsable pour l’instant) ? Réponse : s’il n’y a pas de membres « actifs » APMEP enseignant dans le supérieur (hors IUFM), on peut considérer qu’en attendant, le thème « supérieur » est traité par la commission « formation des enseignants ».

· Prochaine réunion de la commission : samedi 23 janvier 2010, de 9h30 à 17h, au local parisien. Ordre du jour : « affinage » du texte « positions de base de l’APMEP » ; réflexion sur de « bonnes » épreuves d’un concours de recrutement. Puis un autre thème parmi les suivants : réflexion sur un « capital-temps » de formation continue ? Place des stages au sein des masters ? Rôle de l’APMEP dans la formation des enseignants ? Autre(s) sujet(s) proposé(s) par les membres (par courriel, notamment) ?