Réunion du 13.10.2012 (Paris)

.

Présents : Rémi Duvert, Hélène Gagneux, Richard Cabassut, Serge Petit, Murielle Sautelet, Agnès Gateau.

.

* Réunion Commission Premier degré / Groupe Jeux

Nous aidons le Groupe Jeux à opérer un choix difficile : une soixantaine de pages doit disparaître du projet de brochure « Jeux école 2 » ! Nous suggérons de ne garder que les jeux qui n’ont pas encore été déclinés dans d’autres plaquettes.

Une discussion s’engage autour du jeu intitulé « Zoométrique ». Les polyminos représentant les animaux à utiliser dans ce jeu ont été réalisés dans des plastiques transparents de différentes couleurs, d’une épaisseur d’environ 3mm. Ces objets nous paraissent être un vrai « produit d’appel ». Il faudrait les proposer à la vente en même temps que la brochure. Quel pourrait en être le prix ? Faudrait-il s’appuyer sur les compétences d’un éditeur ? Peut-on diligenter une étude ? Nous échangeons sur l’utilité qu’il y aurait à réaliser des brochures pour aider les collègues à utiliser les jeux « mathématiques » présents dans beaucoup d’écoles et en particulier en maternelle (blocs logiques, matériel de tri, Logix, Polydron, Géométrix, pentaminos, bûchettes, blocs multibase...). La commission 1er degré se charge d’y réfléchir.

D’autre part, des brochures comportant des jeux sur la numération Cycle 2 et Cycle 3 (numération de position, numération des « grands nombres », systèmes de numération différents dont système décimal) seraient utiles dans les classes.

Nous invitons également le groupe à réfléchir à des jeux sur le thème de « l’aléatoire » (vers les probabilités).

* Préparation des Journées Nationales de l’APMEP à Metz

Thèmes de discussion envisagés :

- La réalité des « passerelles » CM2/6ème : existent-elles vraiment ? Quelles formes prennent-elles ? Pour quels échanges ?
- « Appel d’offres » : Maths et sciences. En présentant des activités (maternelles et élémentaires) mises en place dans le cadre de la fête de la science, nous inviterons les collègues à mutualiser leurs expériences pour enrichir les ressources en ligne.
- Françoise MAGNA présentera le matériel existant pour permettre l’intégration dans les classes des élèves malvoyants.

* « Refondation de l’école »

Les présidents d’associations réunis ce samedi au siège de l’APMEP nous questionnent sur le passage suivant :

(PAGE 35 RAPPORT DE LA CONCERTATION – OCTOBRE 2012) « Fluidifier la transition école-collège Dans le cadre de la mise en œuvre du socle, il convient d’articuler les enseignements du collège avec ceux de l’école élémentaire et de fluidifier la transition école-collège. La marche est haute pour certains enfants : il faut les aider à la franchir. Au-delà du simple renforcement des liens déjà institutionnalisés entre maîtres de CM2 et enseignants de 6e, d’autres mesures sont nécessaires, comme par exemple une redéfinition des cycles pouvant être situés sur les deux niveaux d’enseignement.
— Pour passer de manière progressive du maître unique aux professeurs spécialisés, organiser un enseignement regroupé en champs disciplinaires à la fin de l’école primaire et au début de la scolarité au collège.
— Faciliter les collaborations pédagogiques et les concertations communes (projets communs, services partagés…), notamment par l’expérimentation de l’association d’un collège et des écoles de son secteur ».

Etat de nos réflexions :
- des heures de concertation/formation doivent être affectées pour permettre de vrais échanges lors des liaisons CM2/6ème. On note un vrai besoin de formation didactique ; des groupes de travaux entre professeurs de collège et professeurs des écoles sont nécessaires.
- l’enseignement de 6ème doit laisser une place au décloisonnement entre les matières (cf. idée évoquée des champs disciplinaires).
- à l’école primaire, les conditions nécessaires à un travail par champ disciplinaire existent déjà.
- parallèlement, il convient de réaffirmer les avantages des cycles, théoriquement mis en place à l’école primaire, mais insuffisamment exploités jusqu’à présent

* Visibilité de l’APMEP auprès des collègues du premier degré

Nos discussions rappellent l’urgence à proposer des temps de formation qui permettent de redéfinir les spécificités de l’enseignement primaire, et forment à travailler dans un esprit d’interdisciplinarité, de respect des cycles, de bienveillance (contrat didactique ?).

Sur le site Internet de l’APMEP, l’espace dédié à l’école primaire mériterait d’une part d’être développé, et d’autre part d’être davantage « visible » (il est actuellement « caché » au sein de la rubrique « commission 1er degré »).